chargement des résultats
Recherche utilisateur
Expérience utilisateur (UX)

Recherche utilisateur

Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs etc sur la recherche utilisateur!

A propos
44 Abonnés
Responsables · Postuler
  • Posts Récents
  • Tendances
  • Plus populaire
  • ·
  • ·
  • Comment nous utilisons mal le terme "insight utilisateur"
    Bel article pour ameliorer la communication des insights utilisateurs et eviter les pieges lies a la restitution. https://dataanddesign.substack.com/p/we-misuse-the-term-user-insight-a
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • AI + recherche utilisateur - de la part de la VP de NN group
    Entretien avec Kate Moran sur l'AI et l'UXR: https://www.youtube.com/watch?v=lN4c-ZHTBL8
    Outils mentionnes: Perplexity - ⁠⁠ https://www.perplexity.ai/⁠⁠ Astral - ⁠⁠ https://tryastral.com/⁠⁠ WEVO - ⁠⁠ https://wevo.ai/⁠⁠
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Curation Miro sur le modele Com-B en sciences comportamentales.
    Elina Halonen a centralise pleins de ressources sur le sujet du modele comportamental com-B https://miro.com/app/board/uXjVNgL3od8=/
    Vu ici
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Maniere de dynamiser les restitutions de research ?
    hello les UXR - Quelles sont vos techniques pour dynamiser et rendre les restitutions de research plus interactives et participatives entre les stakeholders ? Depuis peu j'ai laisse tomber le format deck et je me concentre sur un format Notion one pager ou l'on discute des commentaires - questions en direct.  J'ai trouve que ca a bien ameliore la reception de ces rapports. Neanmoins, toujours preneur d'astuces et maniere de travailler differentes. Merci
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Jusqu'où l'UXR doit accompagner dans le cadre de la démocratisation ?
    La démocratisation augmente au sein des équipes Design car les UXR ne peuvent pas prendre en charge toutes les études, par manque de ressources. L'idée est alors de déléguer les études plus tactiques d'utilisabilité aux PrD. Mais plutôt que d'apprendre aux PrD à faire des études, la démocratisation doit être une démarche collaborative et éducative, afin de ne pas perdre en qualité des enseignements. Mais comment faire quand l'accompagnement de cette démocratisation prend toute la bande passante des UXR, ne les laissant pas le temps dont ils ont besoin pour se consacrer aux recherches exploratoires, alors que c'était là-même l'objectif de passer à la démocratisation ? Comment se fait le trade off ? Accompagner moins et perdre en qualité de recherche, mais pouvoir se concentrer sur la vraie Discovery ? Continuer une démarche collaborative et encadrante mais ne plus avoir assez de temps pour mener des projets aux insights plus impactants pour le produit ?
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Que faire avec le NPS imposé dans votre boîte ? Un Directeur UX de Google vous propose une solution.
    Cet article suggère que plutôt que de rejeter le NPS, les chercheurs UX devraient l'adopter et l'étendre en incluant des mesures de satisfaction, d'utilité et d'efficacité pour obtenir une image plus complète de l'expérience utilisateur.  En utilisant le NPS comme un point de départ, ils peuvent intégrer des insights qualitatifs pour éduquer les parties prenantes sur une approche plus nuancée et efficace, transformant progressivement la culture organisationnelle pour mieux comprendre les besoins des utilisateurs. https://www.linkedin.com/pulse/dancing-nps-devil-how-ux-research-can-turn-liability-bargas-avila-uhlhf/?trackingId=L2VHxDjyjbRMn9tKG0R4Hg%3D%3D
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • L'utilisation de panels quantitatifs en ligne peut produire un nombre d'erreurs 2 fois plus élevés
    Selon la méthode d'échantillonage, selon l'article du Pew Research Center qui compare deux types d'échantillons pour les sondages en ligne: les échantillons recrutés par des panels en ligne et ceux obtenus à partir de sources d'échantillonnage probabiliste. L'étude examine les différences dans la composition démographique et les réponses aux sondages entre ces deux méthodes, soulignant que, bien que les panels en ligne offrent une commodité et une efficacité accrues, ils peuvent souffrir de biais de sélection et nécessitent souvent des ajustements statistiques pour refléter avec précision une population plus large. D'autre part, les échantillons probabilistes, bien qu'ils soient plus coûteux et plus longs à obtenir, fournissent une représentation plus précise et fiable de la population générale. Cette recherche met en lumière l'importance de choisir la méthode d'échantillonnage appropriée en fonction des objectifs spécifiques de l'enquête et du public cible, tout en reconnaissant les compromis entre coût, temps, et précision.  https://www.pewresearch.org/methods/2023/09/07/comparing-two-types-of-online-survey-samples/
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Tableau Miro de Discovery - lorsque vous avez une opportunnité

    Ce tableau part du principe qu'une opportunité a été identifiée et priorisée pour la recherche exploratoire ou l'affinement d'un produit/service et que vous êtes prêt à co-créer et à organiser un atelier d'admission de projet. Il contient tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour commencer. Cela servira d'étoile du nord et vous vous y référerez toujours pour maintenir le cap et rester concentré sur la tâche. Vous pouvez diviser cela en 2-3 sessions avec les parties prenantes. NE FAITES PAS CELA SEUL. Souvenez-vous : Les parties prenantes soutiennent ce qu'elles aident à construire. Utilisez-le pour la conception de produit ou de service. Définir et cartographier les parties prenantes Formulaire d'admission de projet exhaustif Rédigez votre énoncé de problème Carte d'hypothèses Déclaration d'hypothèse Déterminer le mix de recherche Brief de recherche exploratoire Cartographie des hypothèses Création d'un plan https://miro.com/miroverse/galactic-intake-process-board/?utm_source=sfmc&utm_medium=email&utm_campaign=trans-triggered-miroverse-approved-published?social=copy-link
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Cours sur les mixeds methods en avril
    Ce cours promet d'offrir une plongée profonde dans l'univers des méthodes mixtes de recherche, un domaine qui combine habilement les approches qualitatives et quantitatives pour fournir une compréhension plus riche et nuancée des problèmes de recherche. Idéal pour les chercheurs, les étudiants en doctorat, et les professionnels cherchant à élargir leur arsenal méthodologique, le séminaire couvre tout, de la conception de la recherche aux stratégies de collecte et d'analyse des données. https://instats.org/seminar/introduction-to-mixed-methods-research2
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • The State of User Research
    L'enquête de User Interviews "The State of User Research 2024" est ouverte pour 10 jours. Si vous faites de la recherche, c'est bien de prendre 10-20 minutes pour donner votre point de vue et contribuer au prochain rapport.
    Les résultats de l'édition précédente sont disponibles ici : https://www.userinterviews.com/state-of-user-research-2023-report
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Ecrire de meilleurs recommendations ? Astuces et idées ?
    Salut tout le monde, Je me demandais si quelqu'un avait des ressources (blogs, livres, modèles) à améliorer : Rédiger les résultats des travaux de découverte et d'utilisabilité Rédiger des recommandations plus stratégiques au lieu d'un résumé des faits J'ai travaillé sur des projets où il y avait un intérêt pour tous les détails, je faisais donc une présentation synthétique, avec une annexe détaillée et une restitution à l'équipe. Maintenant que j'ai quitté ce rôle, je souhaite influencer stratégiquement les équipes avec UR. J'ai l'impression que mes lectures actuelles sont trop détaillées et pas assez stratégiques. Des ressources dont je pourrais tirer des leçons ? Merci!
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • La bible (gratuite) sur le tree testing
    Wiki gratuit accessible en ligne, créé et maintenu par un researcher anglophone qui est à ce jour la plus grosse ressource sur le sujet que je j'ai jamais trouvé. C'est tout simplement incroyable.  Les ressources sur les études de tree testing sont généralement difficile à trouver, très peu de contenus de qualités, mais avec ça vous aurez tout sous la main. Wiki https://treetesting.atlassian.net/wiki/spaces/TTFW/overview?homepageId=163851
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Une autre échelle que le SUS basée sur des adjectifs.
    La meilleure échelle d'évaluation de l'expérience utilisateur est-elle également la plus concise ? Si vous avez déjà eu besoin d'évaluer l'utilisabilité perçue d'un système, vous avez probablement utilisé le SUS ou des échelles plus récentes et plus courtes comme le SUPR-Q ou l'UMUX-LITE. Cependant, vous pourriez être moins familier avec l'Échelle d'évaluation basée sur des adjectifs. Un questionnaire à un seul élément développé par Bangor, Kortum et Miller en 2009. Il pose une question : "Globalement, je qualifierais la facilité d'utilisation de ce produit de "Pire imaginable" à "Meilleur imaginable". (En 7 étapes) Initialement conçue comme un complément au SUS pour aider les praticiens à interpréter ses résultats, il pourrait y avoir de bons arguments pour l'utiliser seule. Selon un article récemment publié dans la revue Human Factors, elle pourrait remplacer les échelles beaucoup plus longues. Les auteurs ont conclu qu'elle "était aussi bonne que, et parfois significativement meilleure que, toutes les autres mesures d'utilisabilité perçue considérées ici pour représenter la différence d'utilisabilité entre un système à efficace et pas au niveau. Article https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/00187208241237862 wikihero-image-id: 1281 Merci à Lawton Pybus pour le partage, et surtout la discussion quelle provoque dans les commentaires. (eng)
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Designer en mutations • Tête à tête avec Alexis Gérôme
    Je partage dans cet article une conversation captivante avec Alexis Gerome, où il nous livre sa vision et ses constats sur l'évolution des métiers de Designers (Product Designer, UX Researcher, UX Designer...).
    Au cœur de cet échange, plusieurs constats se sont dégagés : 1 — Un échec de communication au sein des organisations qui impact nos métiers 2 — On produit plus mais moins bien ! 3 — Les Product Designers et les UX Researchers ne se tournent pas suffisamment vers le développement des compétences produit. 4 — La maturité de l’UX reste encore à Atteindre 5 — Une application de la théorie tardive 6 — Un retour sur les fondamentaux est nécessaire ! 7 — Une Offre Design confuse ? 8 — Une sous-estimation de nos compétences en tant que Designers
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Conversation sur le future de l'UX research
    Table ronde organisé par Rosenfeld avec Notamment Peter Merholz • Teresa torres et Noam Segal.
    Lien pour regarder.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • 6h de conférence sur l'UX research • Gratuite
    Programme:  EVOLVING UXR FOR GREATER IMPACT HYPOTHESIS-DRIVEN INNOVATION: FROM INSIGHTS TO OUTCOMES BUILDING A SCALABLE REVENUE ENGINE WITH RESEARCH UNLOCKING POTENTIAL: STRATEGIC CROSS-TRAINING TO TRANSFORM RESEARCH TEAMS EXECUTIVE PRESENCE: STORIES AND LESSONS LEARNED CONDUCTING RESEARCH WITH THE C-SUITE IMPACT-DRIVEN USER RESEARCH: BREAKING BARRIERS AND DRIVING VALUE YOUR ATTENTION PLEASE: TIPS FOR RESEARCH COMMUNICATION wikihero-image-id: 1273 (désolé pour les All-caps j'ai juste copier coller) Lien youtube: https://www.youtube.com/watch?v=1xf33Gm0BQE
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Livre Blanc sur l'atomic research: Tome 2
    Guide écris par Michaël Baeyens sur la suite de son tome 1. Le 2ème livre blanc L’Atomic Research, impact opérationnel pour l’organisation, expose les bonnes pratiques, méthodes et pièges à éviter dans une approche pragmatique et opérationnelle, accessible à tout profil d’entreprise. Il intègre des témoignages d’experts et le retour d’expérience de quelques pionniers. Ce livre blanc a pour objectif de vous guider dans l’installation, le déploiement et la maintenance de la méthode, pour en garantir une exploitation optimale wikihero-image-id: 1262 Lien pour le téléchargement: https://139646717.fs1.hubspotusercontent-eu1.net/hubfs/139646717/Livre%20Blanc_2_Impact_operationnel_P123.pdf
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Livrables Méthode FOCUSED de discovery discipline
    Petite trouvaille du jour grâce à Raphaël Yharrassarry qui nous partage des templates PDF et notion sur la méthode de Rémi Guyot de discovery discipline.
    Très utile pour appliquer la méthode aujourd'hui. Templates PDF: https://blocnotes.iergo.fr/wp-content/uploads/2023/12/Livrable-Focused.pdf Template notion: https://maltcommunity.notion.site/Malt-s-Repository-of-Discovery-Projects-7ce066f148b845b1a9d8156df4f1345d?p=40874a91f8c146b9b5b90408d464ef9d&pm=s
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Evitez le piège de trop parler de la méthodologie.
    Je voulais partager avec vous une réflexion sur les erreurs que j'ai pu faire dans mon parcours professionnel.  Pour vous donner un peu de contexte, j'étais dans une banque qui débutait sa pratique de recherche UX, investissant à fond dans les talents, les processus et les outils. Comme cette pratique était toute nouvelle, il y avait un réel besoin de "démocratiser la recherche UX", c'est-à-dire d'expliquer clairement nos méthodes, nos démarches et nos objectifs. Là où j'ai peut-être un peu trop poussé lors de restitution, c'était dans mon désir d'expliquer en détail la méthodologie, de montrer pourquoi les études que je proposais étaient impeccables, que ce soit en termes d'échantillonnage, critère de recrutement, de méthodologie ou de réduction des biais.  Je me suis rendu compte que ça ennuyait profondément tout le monde. J'avais l'impression de perdre leur attention et leur intérêt en m'attardant trop sur ces aspects dont personne n’était capable de challenger.  Pour moi, c'était important pour deux raisons.  D'abord, ça donnait de la crédibilité à notre profession et ça renforçait ma position en tant qu'expert apportant de nouvelles méthodes éprouvées.  Ensuite, sachant que j'étais parmi les premiers à pratiquer la recherche UX dans cette organisation, je pensais aux chercheurs qui me succéderaient et qui, dans 2, 5 ou 10 ans, pourraient lire mes rapports.  L'idée qu'ils puissent juger ma rigueur et mon expertise méthodologique me préoccupait beaucoup. Je craignais qu'un nouveau venu, tombant sur un rapport sans explications détaillées sur la taille de l'échantillon ou le protocole expérimental utilisé, puisse être perdu.  Cependant, lors de mes présentations, en insistant tant sur la méthode et le recrutement, je réalisais que je lassais tout le monde.  Finalement, les gens ne sont pas si intéressés par ces détails. Ils savent que tu es un expert, l'entreprise t'a embauché pour cela, et tu as déjà la validation de ton boss. J'ai compris que ce n'était pas nécessaire de passer autant de temps sur la méthodologie, une erreur que beaucoup de juniors font également.  Je pense qu'il est plus important de se concentrer sur les résultats, les recommandations et comment cela peut faire avancer les discussions, le processus de création de produits et, ultimement, améliorer l'expérience des utilisateurs concernés par ces produits.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Une erreur de positionnement en interne qui m'a VRAIMENT coutée très chère.
    Bonjour à tous ! Je viens partager avec vous l'erreur qui m’a coûté la plus chère dans ma carrière de freelance et de researcher.  Surtout parce qu'elle a conduit (en partie) à la non-reconduction d'un contrat avec un client de longue date.  On parle ici d'un engagement qui s'étendait sur 4 jours/semaine réparti sur un an et demi, durant lequel j'étais l'équipe de recherche du client.  Autant dire que ça a été un coup dur. L'erreur principale que j'ai identifiée dans cette mésaventure, c'est que, en tant que freelance, je me suis trop cantonné au travail avec le middle management.  Je parlais bien avec des VP et des leads, mais je n'ai jamais cherché à aller plus haut, à échanger directement avec les CXO et CEO.  La raison ? Principalement par crainte de bousculer les équilibres ou d'intimider managers qui étaient, après tout, mes clients. Un autre aspect que j'ai négligé, c'est de ne pas avoir suffisamment prêté attention aux signaux qui indiquaient la manière dont l'organisation prenait réellement ses décisionsIl y avait tant de signes, comme:  L'absence de roadmap claire Les changements brusques de priorités Le démarrage ou l'abandon soudain de projets, qui montraient que tout se décidait en interne suivant la vision d'une sorte de "dieu" interne J'ai cru naïvement, que mon travail de qualité et mon engagement auprès de mes interlocuteurs directs, comme les équipes produit, marketing etc, suffiraient.  J'étais même en pleine réflexion sur comment améliorer ma valeur ajoutée, surtout après qu’en interne nous ayons réussi à faire évoluer la position de l’UXR de la Brand/marketing vers le département produit. Cette évolution à pris un an de travail en interne. En réalité ce qui se passait c’est que les middle managers avaient tendance à occulter ou minimiser ces aspects face aux dirigeants de l'entreprise. Je me rappelle très une discussion avec une amie qui dirige une agence en Afrique du Sud, présente dans 42 pays et forte de 20 ans d'expérience.  Quand je lui ai parlé des sujets et obstacles sur lesquels je travaillais, elle m'a demandé si je communiquais avec le CEO, soulignant l'importance que la C-suite soit au courant de ces éléments pour éviter les problèmes.  À cette époque, il y avait déjà pas mal de complications en interne, et je reconnais avoir eu peur (ou même paralysé sur comment faire) pour m'adresser directement plus haut. Cela me fait penser à cette citation qui dit que  "des règles existent, et soit tu les utilises, soit elles seront utilisées contre toi"C'est assez représentatif de ce qui s'est passé.  Avec l'arrivée de nouvelles personnes et le début du bear market en 2022, l'entreprise, qui dépensait beaucoup, a dû restructurer ses activités.  Bien que le rythme de demandes était élevé niveau research c'est finalement un C-level, qui m'avait peu vu, qui a pris la décision finale de couper les budgets de l’équipe produit et bloquer le renouvellement de mon contrat. Je pense que cette décision a été influencée par un manque de visibilité passé car je m’étais concentré à servir mes clients internes, sans prendre en compte la (vraie) chaîne de décisions en interne. En espérant que cette expérience serve à d’autres :)
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • La research secondaire est souvent minimisée à tort
    Un autre point de réflexion que je trouve particulièrement intéressant est lié à mon approche des nouveaux projets de recherche.  Auparavant, je n'avais pas d'inquiétude à l'idée de me plonger dans des domaines inconnus. Mon parcours m'a amené à travailler dans des secteurs variés : l'industrie du jeu vidéo, des startups dans l'immobilier, la gamification, ou encore la création de contenu pour les plateformes comme TikTok et Facebook. Actuellement, je travaille dans le secteur du retail.  Ma philosophie était de maintenir un regard de non-experte lors de mes interviews, ce qui, je pensais, favorisait la qualité de ma recherche. Cette approche a certes été bénéfique dans certains cas, me permettant d'apporter un regard neuf sur un sujet.  Toutefois, j'ai aussi découvert ses limites, en particulier pour les projets plus techniques. Prendre le temps de se former et d'approfondir mes connaissances dans un domaine a nettement amélioré la qualité de mes interviews et de mes insights.  Cette prise de conscience est survenue l'année dernière alors que je travaillais pour Jelly Smack, sur un projet centré sur le montage vidéo. Un stakeholder insistait pour que j'apprenne moi-même le montage vidéo, pour mieux comprendre les pressions auxquelles sont soumis les monteurs vidéo internes.  Au début, j'étais réticente, peut-être à cause de la manière dont cette demande était formulée. Mais au fil du projet, j'ai réalisé à quel point une connaissance approfondie du sujet pouvait enrichir ma recherche, rendre mes questions plus pertinentes et me permettre de mieux observer certains automatismes. Cette expérience m'a démontré que, contrairement à ce que je pensais, une immersion préalable dans le domaine d'étude peut grandement enrichir la recherche.  Aujourd'hui Quand j'aborde un nouveau domaine, je m'investis davantage dans la recherche secondaire, je lis énormément et je cherche à comprendre en profondeur, non pour devenir experte, mais pour mieux me connecter avec mes interlocuteurs et saisir les nuances de leur métier. Cette évolution de ma pratique n'a pas été un échec mais une révélation, grandement facilitée par le travail en binôme avec un designer expert du domaine, que je remercie chaleureusement. Cette collaboration m'a montré qu'une passion et une curiosité véritables pour un sujet peuvent conduire à des insights bien plus profonds. Désormais, je sélectionne mes missions de recherche aussi en fonction de mon intérêt pour le sujet, cherchant des projets qui m'inspirent à découvrir et à explorer, comme un véritable travail de détective avant même le début du projet.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Guide de la photographie pour les UXR et la recherche terrain.
    Petite découverte sympa sur linkedin à propos de comment réaliser de bonnes photos sur le terrain. Cela vous apprendra à: Comment amener ce côté storytelling visuel ? Comment capturer le côté culturel que vous êtes en train d'observer ? A télécharger et découvrir ici.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Astuce test utilisateur: Oubliez les commentaires sur le look & feel.
    On le répète souvent, les retours sur l'esthétique sont des considérations à éviter et c'est du bruit. Donc à ne pas inclure dans vos résultats. Je liste  Sauf si cela amène des problèmes de confiance et d'identification vis à vis du produit. Mais du genre " Le jaune je n'aime pas".  "La photo n'est pas belle" wikihero-image-id: 1251 J'aime bien David à créer sa liste d'astuces à retrouver ici. https://david-hamill.medium.com/usability-testing-tips-a7960b987fe8
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Livre blanc sur l'atomic research.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Comment regagner la confiance de vos utilisateurs après une migration ratée ?
    Contexte Récemment, un acteur de l'éducation annonçait le lancement de sa nouvelle suite logicielle, avec l'ambition de migrer tous ses clients avec une timeline aggressive. Or, ~2 ans après, l'entreprise peine encore à finaliser cette migration, confrontée à des défis imprévus et un produit immature.  Cette situation a engendré une perte de confiance significative de la part des utilisateurs, affectant la communication et l'engagement envers la marque. Un groupe de 10-12 UXR et Product designers se sont mis en commun pour aider l’équipe le 24 Janvier 2024.
    Les groupes d'entraides Wikihero Ce compte rendu provient de nos groupes d'entraides organisés par le groupe Recherche utilisateur, composé de seniors de l'industrie qui cherchent à améliorer notre pratique. Nous organisons 1 groupe d'entraide par mois. Si vous aussi avez une problématique terrain et voulez être aidé lors d'un futur groupe contactez Alexis Gérôme, ou l'équipe Wikihero à coucou@wikihero.org  Le nom de l'entreprise et des professionnels derrière n'a pas été communiqué pour des raisons de confidentialité. Ces groupes ne sont pas enregistrés et publiés afin de laisser une parole libre et de parler de problème compliqué que nous rencontrons sur le terrain.
    Problématique Comment regagner la confiance de ses utilisateurs suite à une migration ratée. Utilisateurs démotivés pour participer à de la recherche Nombreux détracteurs Logiciels Saas (donc différence entre acheteurs et utilisateurs)
    Solutions proposées par le groupe (La liste ci-dessous ne représente pas un ordre quelconque de solutions)
    Création d'un espace d'expression pour les utilisateurs (en ligne ou physique) Problème : Frustration des utilisateurs suite à une migration problématique. Solution : Mettre en place ou des sessions où les utilisateurs peuvent exprimer ouvertement leurs préoccupations et frustrations. Que cela soit physique ou en ligne - avec l’inclusion des membres de l’équipe et du Comex. (par ex) Cette approche permet de canaliser les retours négatifs dans un cadre constructif. En reconnaissant et en validant leurs expériences, l'entreprise montre qu'elle est à l'écoute et sensible à leurs besoins. Cela peut aider à reconstruire la confiance en montrant que l'entreprise prend au sérieux les préoccupations des utilisateurs et cherche activement des solutions.
    Segmenter plus précisément sa base utilisateur pour effectuer de la recherche et avoir une stratégie de communication sur ces différents groupes. Problème : Les utilisateurs ne sont plus engagées à participer et ne croient pas aux améliorations Solution : Identifier différents groupes d'utilisateurs (comme les détracteurs, les utilisateurs neutres, et les promoteurs) et adapter la communication et les stratégies d'engagement en conséquence. En segmentant les utilisateurs, l'entreprise peut personnaliser ses approches pour répondre aux besoins spécifiques de chaque groupe. Par exemple, les détracteurs pourraient nécessiter une communication plus empathique et des solutions plus immédiates, tandis que les promoteurs pourraient être impliqués dans des programmes de co-création ou de feedback.
    Avoir une communication plus transparente et donner de la visibilité sur la Roadmap. Problème : L’entreprise à été très réactive pour corriger, mais à oublier de communiquer. En ressort un manque de clarté sur l'évolution du produit et les mesures correctives. Solution : Communiquer ouvertement sur les défis actuels, les progrès réalisés et les plans futurs. Utiliser des roadmaps pour montrer comment et quand les problèmes seront adressés. Une communication transparente renforce la confiance en montrant que l'entreprise n'essaie pas de cacher ses erreurs ou de minimiser les problèmes. Une roadmap claire permet aux utilisateurs de voir que des plans concrets sont en place pour améliorer le produit, leur donnant une raison d'espérer et de rester engagés.
    Sessions de Co-Design et Engagement des Utilisateurs Problème : Besoin d'aligner le produit sur les attentes des utilisateurs. Solution : Organiser des ateliers de co-design avec des utilisateurs clés pour recueillir des retours directs et les intégrer dans le développement du produit. Le co-design permet aux utilisateurs de se sentir valorisés et écoutés, et à l’entreprise de communiquer dessus. Ils peuvent apporter des idées innovantes et aider à façonner le produit de manière à répondre à leurs besoins réels. Cela crée un sentiment d'appartenance et peut transformer des utilisateurs mécontents en ambassadeurs de la marque s’ils sont inclus.
    Approche Agile et Itérative Problème : Répondre rapidement aux besoins changeants des utilisateurs. Solution : Adopter une méthodologie agile pour le développement et le déploiement du produit, en privilégiant des cycles courts et des mises à jour fréquentes. Une approche agile permet à l'entreprise de s'adapter rapidement aux retours des utilisateurs et de faire des ajustements en temps réel. Cela réduit le risque d'échecs majeurs et montre aux utilisateurs que leurs retours ont un impact direct et rapide sur le produit.
    Pousser le leadership à structurer une stratégie globale incluant les différents départements (Produit - Comm - support) Problème : Nécessité d'une réponse coordonnée et globale aux problèmes. Solution : Assurer l'alignement et la collaboration entre différents départements (R&D, marketing, support client, etc.) et niveaux hiérarchiques pour créer une stratégie unifiée de reconquête des utilisateurs. Une approche coordonnée assure que tous les aspects de l'expérience utilisateur, de la communication à la gestion des produits, sont pris en compte et alignés. Cela montre un engagement sérieux à résoudre les problèmes de manière globale, plutôt qu'avec des solutions isolées et non coordonnées. Communication Régulière avec la publication de Patch Notes Problème : Les utilisateurs ne sont pas au courant des améliorations et des corrections. Solution : Publier régulièrement des notes de version détaillant les changements et améliorations apportés au produit. Les patch notes offrent une transparence sur le travail en cours et les améliorations. Ils aident à éduquer les utilisateurs sur les nouvelles fonctionnalités, les corrections de bugs et les améliorations, renforçant ainsi la perception d'un produit en constante évolution et amélioration. Gestion et Valorisation d'un Panel d'Utilisateurs Problème : Manque d'engagement direct et significatif des utilisateurs. Solution : Créer et maintenir un panel d'utilisateurs représentatifs pour obtenir des retours réguliers et précieux. Un panel bien géré permet de recueillir des retours authentiques et approfondis. Il est important de valoriser ces utilisateurs, en reconnaissant leur contribution et en les tenant informés de l'impact de leurs retours sur le produit.
    Création d'Événements communautaires en s’inspirant des jeux vidéos Problème : Nécessité de renforcer les liens avec la base d'utilisateurs. Solution : Organiser des événements communautaires, en ligne ou en personne, de manière récurrente pour créer des liens plus forts avec les utilisateurs et favoriser une communauté engagée. Des événements communautaires peuvent servir à éduquer les utilisateurs sur le produit, à recueillir des retours, et à renforcer un sentiment d'appartenance. Cela peut aider à transformer les utilisateurs en ambassadeurs de la marque et à diffuser des messages positifs dans leurs réseaux.
    ----- NB Si vous aussi avez une problématique terrain et voulez être aidé lors d'un futur groupe contactez Alexis Gérôme, ou l'équipe Wikihero à coucou@wikihero.org  Le nom de l'entreprise et des professionnels derrière n'a pas été communiqué pour des raisons de confidentialité. Ces groupes ne sont pas enregistrés et publiés afin de laisser une parole libre et de parler de problème compliqué que nous rencontrons sur le terrain.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Leçons apprises pour animer et gérer des groupes de discussions
    Dans les groupes de discussion, les interviews, et les workshops. Ce qui est crucial, c'est de toujours garder en tête les objectifs du client dans l'étude.  Beaucoup de personnes sans une réelle formation en marketing négligent cet aspect. Il est essentiel de comprendre ce que le client veut, ses objectifs, pourquoi il fait l'étude, ce qui se passe dans son marché, etc. Connaître le contexte de l'étude change complètement la dynamique de l'animation. L'animateur doit savoir relancer et sonder les points importants, en se basant sur les objectifs de l'étude.  Sans cette compréhension, la discussion perd son sens. C'est ce qui différencie un animateur avec une vraie formation en marketing d'un animateur plus basique. L'écoute est essentielle pour pouvoir défier et comprendre la motivation profonde des participants. C'est en challengeant qu'on obtient des réponses intéressantes.
    Personnellement, je challenge beaucoup dans les groupes. Par mon expérience, j'ai constaté que c'est cette approche qui amène les gens à s'ouvrir et à partager des insights précieux. Il ne faut pas être trop agressif, mais il faut maintenir le respect et l'écoute.  Le défi est de capturer ces moments de révélation, ces insights. Dans les groupes de discussion, il est important d'établir des règles dès le début. Par exemple, demander à chacun de parler mais aussi d'écouter, de laisser la place à tout le monde.  Ces règles permettent de gérer plus facilement le groupe. En outre, il est bénéfique de travailler de manière créative, en utilisant des techniques projectives. Je crois que les consommateurs peuvent trouver du plaisir dans ces groupes. Lorsqu'ils me disent qu'ils ont passé un bon moment, je considère cela comme une réussite. Il est essentiel de valoriser les participants et de construire ensemble dans une ambiance collaborative.  Cependant, un problème courant est que les clients sont tellement impliqués dans leurs produits qu'ils perdent parfois la perspective. En tant que nouveau dans le projet, on a une vision différente, plus neuve. Je travaille parfois avec des startups et je leur conseille d'être prêts à écouter, même si les retours peuvent être difficiles. Il est important d'apprendre à écouter, puis d'utiliser ces informations à bon escient. C'est essentiel d'aborder les discussions sans préjugés et d'anticiper les sources potentielles de conflit. Dans les situations conflictuelles, j'opte souvent pour le silence. J'ai constaté que le silence est souvent gagnant.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • personas, utiles ou pas ?
    Grande question aujourd'hui, on entend souvent parler des personas mais depuis que je travaille je n'ai jamais vu des personas réellement utile et qui avaient un impact dans le design, la prise de décision.  Alors persona outil de communication ou véritable must have pour prendre de bonnes décisions ? ps : Comment avez vous confectionné vos personas afin qu'ils soient fiables ?
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Recruteur en Chine
    Si jamais ça peut intéresser je recommande UniqueView avec qui j'ai pas mal bossé et qui fait du bon taff :)
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Astuce pour vos test utilisateurs: Regardez vos tests sans le son.
    Vu sur linkedin et je pense que cela fait sens si vous étiez le seul modérateur par exemple. (cela m'arrive souvent.) Il est facile de se concentrer sur les ressentis et les émotions du participant, relancer et manquer de voir un comportement. wikihero-image-id: 1232
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Discussion sur comment mesurer l'impact de la recherche en interne.
    Discussion du mois de décembre 2023 du groupe Re-Ops sur comment différents UXR s'organisent pour cela. https://vimeo.com/895745448?share=copy
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Groupe d'entraide entre UXR: Le 24 janvier 2024
    Mercredi prochain nous organisons un groupe d'entraide entre UX researchers pour aider une confrère. (le sujet est sensible, on ne nommera pas publiquement) Le concept est simple: 1 UXR sera aidé par un groupe de professionnels qui proposent des pistes et solutions à sa problématique terrain pendant 45-60 min. Tout le monde participe, c'est hyper collaboratif et ca vous permet de rencontrer du monde. Suite aux dernières sessions nous avons décidés de traiter les problématiques plus en profondeur. Donc chaque session sera dédiée à une seule problématique. Le sujet sera: Comment regagner la confiance de vos utilisateurs après une migration ratée ? Lien pour s'inscrire. A très vite
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Traduction du Français vers l'anglais (ou autres) avec l'AI pour des transcripts.
    Bonjour à tous. Petite question car pour une proposition de recherche internationale le client voudrait peut-être avoir une traduction des transcripts du Français vers l'anglais. Evidemment utiliser l'IA est contemplé mais vu les hallucinations et la qualité de traduction j'aimerais avoir le retour d'autres UXR sur le sujet.  Est-ce que cela marche vraiment bien ? Quelle durée prévoir par entretien ? 1h extra ? Plus ? Quels outils marchent bien ? (Open AI ou d'autres ?) Ouvert à d'autres. Merci :)
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Les 3 types d'erreurs qui peuvent arriver avec votre étude.
    Dans cet article Lawton explore 3 types d'erreurs où votre recherche peut être ineffective et même dangereuse pour le business. Ce que j'aime bien ce sont les exemples réels des études sur lequel il se repose. (Oldies but goodies) Etude de Walmart Coca-Cola Et je pense que l'erreur numéro 3 - Le problème de contexte est déterminante dans notre travail. Car ce qui se passe en test, peut ne pas du tout se reproduire dans la vraie vie, lorsque vous avez des intéractions sociales et publiques entre vos clients. (ex de coca) C'est notamment vrai pour les lancements de nouveaux produits où la question de loyauté et de promesses réalisées dans le passé est clé. Parfois ça peut être destructeur lorsque cet aspect n'est pas pris en compte dans l'étude. (du coup les focus groupes deviennent intéressant). https://www.quarterinchhole.com/p/ux-research-failures
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • La recherche de ces 15 dernières années est morte. Podcast sur la recherche du monde d'après.
    J'ai écouté ce podcast hier de Lenny, et au début j'avais de grooos doute car c'était l'interview de l'auteur de "The UX reckoning is here" écris plus tôt cette année qui était assez négatif sur le rôle des UXR sur la cause d'être layoffs.(Nous n'avons pas apporté assez de valeur en gros..) Entre-temps son fusil a changé d'épaule et il est beaucoup plus positif et bienveillant envers ses confrères,mais surtout reconnait les dommages que la majorité des products réalisent dans le process. Ce n'est pas uni-directionnel. Enfin, vu son bagage de leadership à Airbnb et Meta,cet épisode vaut le coup rien que pour cela. https://open.spotify.com/episode/7hRB3BoTzli2tx8C4lV8Cy?si=b6c605cfcc60462f
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Ca y est un outil de modération qualitative a levé des fonds: Outset.AI
    Lancé en Californie - Outset à levé 4M en seed pour réduire le coût de réaliser de la recherche et accélérer la collecte d'insights. Après 2023, ce n'est pas rassurant - surtout quand je lis l'interview du founder dans Techcrunch, où c'est notre manque de vitesse qui est le problème dans le business. “Enterprise decision makers expect faster and faster results from insights teams,” Cannon told TechCrunch in an email interview. “Researchers are feeling that pressure every day, particularly after being hit hard by 2022 layoffs. The biggest risk to the industry today is that the increasing speed of decision making leads to a decreasing ability for insights functions to keep up. That’s why researchers need the tools to accelerate and amplify their work. Vous pouvez tester la démo sur le site - L'AI vous fera un entretien sur vos motivations etc.. Aujourd'hui c'est encore loin du compte, pas smooth, l'AI ne prends pas en compte les silences, les pauses etc.. et la voix est horrible. Mais pour une startup qui n'a pas de moyens, ou qui veut réduire ses coûts ça peut être bon pour se dire que c'est juste assez bien. Et c'est là le but de l'IA. Ne pas forcément est 10x meilleur, mais être juste assez bien. https://outset.ai/
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Page carrières VS Site Carrières
    Bonjour !  Je recherche des datas concernant les parcours des candidats sur les sites corporate.  Quels sont les avantages à avoir un seul parcours sur un site d'un grand groupe ? vs un site carrières.  Je pense que si tout est fait sur le site du groupe, cela permet à l'utilisateur de ne pas être désorienté et de rester sur la même plateforme.  Mais avez-vous des études / données qui pourraient confirmer cette hypothèse ? 
    Merci d'avance !
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Utilisez les équipes localisation comme supports pour vos recherches internationales
    Dans la stratégie de notre entreprise, chaque année, nous ciblons certains pays comme nos "pays cibles."  Cela signifie que nous ne menons pas des projets de recherche dans tous les pays, mais nous nous concentrons sur des pays spécifiques.  Par exemple, lorsque j'entreprends mes projets de recherche, je me tourne vers les pays cibles. Si je prends l'exemple de l'Europe, il est impossible de couvrir tous les pays européens. Généralement, je me concentre sur les marchés les plus importants en Europe.  C'est un peu la philosophie chez Google : plutôt que de travailler pays par pays, nous nous concentrons sur les marchés majeurs, et les autres pays suivent généralement. Nous sommes extrêmement conscients des différences culturelles, c'est pourquoi nous disposons toujours d'équipes de localisation.  Par exemple, si je mène une recherche en Europe et aux États-Unis, je transmets ensuite mon plan de recherche à l'équipe de localisation.  Ils dupliquent le projet en Indonésie, en Inde, au Brésil, etc., car ils parlent la langue, comprennent la culture, et sont mieux adaptés pour effectuer la recherche dans ces pays. Cela a plus de sens que si je le faisais moi-même.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Le premier livre sur la recherche quantitative en UX, par le créateur du poste chez Google.
    L'un des auteurs et celui qui à lancé le poste chez google en 2007. Ce livre m'a été recommandé par une UXR de chez Google. C'est en anglais, mais selon les reviews c'est une référence dans le domaine. LES PROMESSES Quel est le rôle du Quant UX Comprendre en quoi la recherche Quant UX diffère des autres disciplines telles que la data science Planifier des projets de recherche communs et savoir comment réussir Positionner les activités Quant UX dans les organisations produits et équipes UX Appliquer le framework HEART pour mesurer les résultats de l'expérience utilisateur Évaluer vos compétences et votre potentiel pour être embauché en tant que chercheur Quant UX Savoir à quoi s'attendre lors des entretiens d'embauche  Trouvez des exemples de projets Quant UX courants avec du code R et des codes de données partagés https://www.amazon.co.uk/Quantitative-User-Experience-Research-Understanding/dp/1484292677
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Quelles sont vos stratégies comme UXR pour appuyer et prouver la validité de vos recherches ?
    Particulièrement pour les recherches et données qualitatives? C'est un point où je me fais souvent challenger, et je cherche des solutions afin de mieux gérer ces situations. Merci !
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Que faites-vous lorsque vous êtes challengés sur des signaux faibles?
    Comment répondre face au fameux “c'est juste un user, c'est juste une personne.” Comment est-ce que vous autres chercheurs faites pour appuyer cette validité-là ? Avez-vous des stratégies, particulièrement avec des product managers, product owners, qui sont particulièrement réticents ou qui sont très orientés vers les chiffres?
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • La réalité sur les participants en panels et La recherche en ligne.
    Dr Nick fine nous partage la réalité de la recherche en ligne, et les biais de l'utilisation des gros panels. (D'où l'importance de poser les bonnes questions à vos panélistes et les challenger sur cet aspect de la qualité). Mais pour avoir utilisé User testing c'est vraiment bidon..Les users sont hyper pros.. https://www.youtube.com/watch?v=XeqwrjOZ3eU
    Enjoy !
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Outil saas d'analyse de données: AddMapple
    Je viens de découvrir cet outil qui à l'air super puissant. Vous mettez votre donnée brute, et l'outil trouve lui même les relations et fait les graphs automatiquement. Comme la version premium de Chatgpt mais avec les bonnes prompts probablement, et sans le va et vient constant.  prix: 30$/mois ou un compte gratuit jusqu'a 100 lignes d'analyse. (idéal pour un petit survey).  https://addmaple.com/ Liste features: https://addmaple.com/features Dès que j'ai l'occasion de tester je fais un REX dessus.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Est-ce qu'un schisme va émerger au niveau de la recherche ? En fait je pense que c'est déjà le cas.
    Après cette année 2023 très dur pour nous UXR, il y a un repositionnement de la fonction recherche en interne. Beaucoup de questionnement (assez normal venant de nous), et je vois aux US émerger une partie des Researchers prônant une émancipation du product. https://cms.greatquestion.co/blog/moving-research-beyond-ux Pour moi, c'est un peu un retour en arrière aux départements Consumer insights. Donc pas vraiment une révolution. Les CI manager avaient ce genre de questions il y a quelques années (Que faire des UXR ??) - Maintenant que la recherche est "démocratisée" dans les équipes produits, il va s'opérer un changement d'ownership des fonctions recherches. Comme les fonctions Consumer insights existent déjà dans les grosses boîtes (et sont historiquement avec un budget et alignement marketing), je me vois obligé de penser que l'UXR sera intégré comme une nouvelle branche à cet arc. Cette année n'est que l'accélération de ce mouvement de fond.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Vous voulez convaincre vos stakeholders? Oubliez la data!
    Ça peut paraître fou pour une UXR que j'ose ce type d'affirmation, n'est-ce pas? Aurais-je renié ma seule et unique source de vérité? Pas du tout! Mais j'ai appris à l'utiliser à bon escient! Récemment, j'ai eu le plaisir d'enregistrer un podcast avec deux expertes en génération d'insights, qui ont la particularité, en dehors d'être des professionnelles averties, de s'intéresser à la partie plus quantitative des données. Pendant une petite demi-heure, nous avons exploré un sujet parfois difficile à appréhender pour les UXR: le data storytelling, ou l'art de "narrer" vos données (je sais, c'est beaucoup moins sexy en français). En somme, le principe du storytelling n'est pas de présenter un argumentaire béton sur la base de données irréfutables, ce qui peut causer l'effet inverse (réactance) chez nos stakeholders, mais bien plus de les amener à s'interroger, à appréhender une autre vision des choses, basée sur les données récoltées par la recherche. La nuance peut être minime, mais influencer est beaucoup plus porteur, sur le long terme, que de convaincre. De notre discussion sont ressortis plusieurs éléments intéressants : Nous ne sommes pas rationnels, aussi il est inutile et même contre-productif de faire appel à la raison de nos stakeholders. Pour les convaincre, il faut d'abord avoir acquis leur confiance : pour ce faire, jouez la carte de l'authenticité ! Trop de data tue la data : less is more. Attention à la charge mentale, notre but est de distiller de l'information, pas de les assommer. Oubliez le camembert !! Le diagramme, pas le fromage... Bien que populaire, il n'aide pas forcément à véhiculer un message clair et intelligible : choisissez le bon graphique pour communiquer le bon message. Attention aux couleurs : rappelons-nous que le daltonisme touche 8% de la population masculine ! Assurez-vous que les couleurs que vous employez sont accessibles et visibles pour tous. Dans le doute, n'oubliez pas d'utiliser des labels clairs et descriptifs: cela vous aidera aussi à contextualiser les données. Utile, crédible, accessible, attractive, vous l'aurez reconnu, il s'agit bien de l'UX de la data ! Avant de préparer un argumentaire basé sur des données, qu'elles soient quantitatives ou qualitatives, assurez-vous de bien cerner les attentes, motivations et modèles mentaux de votre audience. En somme, pensez au pouvoir de la narration : le storytelling ne se limite pas à votre portfolio, il est également votre allié dans vos pitchs, présentations et rapports de recherche. La vidéo du podcast n'est pas encore publique, mais elle es disponible sous ce lien :) Toute une histoire...
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Comment délimiter le champ de compétences entre Researcher et PM ?
    Comme UXR, je me pose la question. Depuis que la discovery est devenue tendance et que le mouvement de démocratisation de la recherche est passé par là les PM n'ont plus peur de se lancer sur des projets de recherches, et court-circuiter les UXR (quand il y en a). Ca m'ait arrivé d'être sur des projets où les PM voulaient absolument leader la recherche, réaliser les entretiens mais attendre l'analyse pépère.. Ensuite, lors de l'analyse: le guide était à moitié suivie, les questions biaisés etc etc..  Je suis ok que l'on inclut les profils à participer à la recherche, socialiser le processus etc.; Mais j'observe une dérive forte qui est que l'on perde la main sur le processus, qui réduit la validité des observations, et surtout que l'on soit perçus comme exécutant plutôt que comme  Cette année, un PM est venu vers moi pour me demander : "Fais ce guide d'entretien" à froid. Je lui ai expliqué la démarche derrière, le raisonnement à avoir etc.. et ça l'a découragé.. Bref, tout ça pour dire que la barrière à l'entrée à parler à des utilisateurs est facile à passer, et cette dernière année je suis de plus en plus inconfortable avec les PM car j'ai l'impression que notre perception comme profession s'est dégradée. UXR, comment faîtes-vous pour gérer des PM qui pensent plus à la discovery qu'à leur delivery ? (surtout quand ils le font mal) Merci !
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Un livre qui m'a aidé à mieux performer en tant qu'UXR
    L'UX n'est pas ma première carrière... je viens du côté obscure de la force. Avant d'argumenter pour les utilisateurs, je montais des campagnes de com pour les convaincre d'acheter, et crushais de la data pour convaincre mes stakeholders de débloquer un budget. On pourrait croire que cela m'a bien préparée à la communication avec mes clients et stakeholders. Hélas, à nouveau cheval de bataille, nouveau fossé de communication. Plus on monte en séniorité plus on se confronte à des stakeholders aux opinions bien tranchées, et plus il devient essentiel de désamorcer des situations à fort potentiel "apocalyptique" (ou comment ne pas se mettre toute une équipe à dos faute de s'accorder sur le fait que les deceptive patterns ne sont pas une option...) Mon expérience m'a menée à la conclusion que l'on ne peut pas toujours (ou que très rarement) écarter les très mauvaises idées de nos stakeholders. Pire encore, se lancer dans un argumentaire fourni à grand renfort de données, insights et théories peut avoir l'effet inverse. À court terme, on essuie un échec cuisant, à long terme, on enterre toute opportunité de collaborer. La solution? Savoir reconnaître une conversation "critique" à temps et réagir de sorte à conclure sur un consensus (au pire) voire une relation renforcée et productive (dans le meilleur des cas).  C'est grâce au livre Crucial conversations: tools for Talking When Stakes Are High (qui m'a été recommandé par Sara Logel) que j'ai pu modifier mon approche de ce type de conversations et mieux encore, les appréhender avec sérénité, sachant que je dispose d'outils pour éviter de courir à la catastrophe. Voici quelques leçons apprises: Rester focalisé(e) sur le vrai problème: bien sûr que c'est nase de pousser aux deceptive patterns, mais est-ce vraiment utile de faire remarquer à votre stakeholder que sa stratégie est, au passage, pas bien plus élaborée? Fixer un objectif durable: il n'y a rien de plus satisfaisant que d'avoir raison, mais si cela doit nous coûter notre relation avec un stakeholder, est-ce vraiment une bonne idée pour la suite de notre projet? Comment envisage-t-on la relation UX-Stakeholder dans la durée? Comment la préserver sans trahir ses propres objectifs? Ne pas se laisser envahir par ses émotions: we're only human, after all... il est tout naturel d'être exacerbé(e), mais on ne gagne rien et se laisser guider par la colère. L'antipathie de l'un n'est pas un reflet de notre échec — tout au plus le résultat d'un manque de perspective.  Identifier les signes que notre interlocuteur(ice) se sent menacé(e): on n'écoute pas lorsque nous sommes sur la défensive! Si notre stakeholder se sent mal à l'aise, insecurisé(e), il ou elle ne sera pas en mesure de changer de perspective. Rétablir un environnement sécurisé est essentiel pour permettre le dialogue. Il peut être utile de commencer tout argumentaire par la notion de respect mutuel et inconditionnel. Chercher le point commun: au final, nous avons toujours un objectif commun, ne serait-ce que le succès du projet. En cas de désaccord majeur, il peut être utile de partir d'un point commun puis d'exposer les faits (et seulement les faits) qui mènent à notre conclusion. Dans la même donne, demander à son stakeholder de présenter ses arguments et son schéma de pensée. Ne jamais se fier à son apriori — en somme, faire son travail de recherche pour établir le modèle mental de son interlocuteur(ice). En somme, ce livre regorge de techniques, qui souvent résonnent avec des connaissances bien acquises (empathie, start with why, state the path...) mais qui ne nous semblent pas toujours super évidentes dans ce type de situations à risque. Il a trouvé une place de choix sur ma bibliothèque et peut aussi s'avérer très utile pour établir les objectifs, argumenter un budget, négocier, ou même refuser un projet sans fermer la porte à une éventuelle collaboration future. 

    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Prioriser des opportunités
    Bonjour, J'aurais besoin de vos lumières. En user research, on nous demande de prioriser les opportunités qui découlent d'une étude. Nous avons essayé la méthode de Thérésa Torres, le RICE, l'impact/effort Matrix mais soit l'évaluation des paramètres est soit trop au doigt mouillé, soit prend trop de temps à faire. Est ce que l'un d'entre vous aurait des idées pour contrer cela? Merci :)
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Comprendre l'IA pour mieux l'utiliser
    Comme nombre de mes pairs, j'ai pris le parti de booster ma productivité grâce à l'IA. Mais entre les hallucinations de ChatGPT, le vraies fausses bonnes réponses de Bard et autres embardées des LLMs supposés être intelligents, il me semblait essentiel de bien comprendre la bête avant de lui confier des tâches ciblées. Je suis donc partie à la recherche d'une formation rapide, alliant théorie et pratique, histoire d'acquérir les bases.  J'ai jeté mon dévolu sur une formation gratuite, en ligne, de l'université d'Helsinki: Elements Of AI. La première partie, Introduction to AI, couvre parfaitement mes besoins: en 6 chapitres courts et ludiques, de petits quizz et exercices pour intégrer la théorie, des d'infos pertinentes pour monter en compétence, mais suffisamment génériques pour ne pas s'adresser qu'aux mordus de développement web. La seconde partie, Building AI, est déjà plus technique, mais semble tout aussi fun. Les cours sont validés par un certificat — basé sur les exercices, revus par nos pairs. Si vous recherchez un cours complet mais flexible, et gratuit, celui-ci me semble être une super opportunité de se former à son rythme. Petit bonus, la communauté en ligne, la possibilité de trouver un study buddy, et de trouver des événements et autres ressources dans plusieurs langues. Simple, efficace, et super utile!! #IA #cours #ressources  wikihero-image-id: 1189
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • RE: Si vous étiez lancé sur un projet d'innovation partant de zéro, comment approcheriez-vous l'UXR?
    Voici ma réponse à la question d'Alexis Gérôme : “Si vous étiez lancé sur un projet d'innovation partant de zéro, comment approcheriez-vous l'UXR ?” (je réponds dans un nouveau post car je ne suis pas convaincu que ça soit pratique avec le format de commentaires sous le post initial) :
    Plus que jamais, ma réponse à cette question serait “ça dépend” 😂
    En effet, au vu de l’hypothèse de départ : “un dirigeant / C-level a une intuition”, mon premier réflexe serait d’aller interroger ce dirigeant / C-level pour établir un brief plus complet : D’où vient cette intuition ? Une expérience personnelle ou d’un proche ? Quelque chose qu’il a lu / vu / entendu ? Qu’est-ce qui l’a amené à se dire que cette intuition ferait un bon produit ? Est-ce que ça relève d’un besoin ? D’une frustration ? Qui sont les cibles de ce futur “produit” ? Il doit avoir une petite idée, sûrement imprécise, des utilisateurs potentiels ? A-t-il identifié des concurrents potentiels ? (Si ça n’est pas évident) Pourquoi a-t-il créé une équipe avec cette composition ? Peut-être a-t-il plus qu’une intuition et déjà une idée, bonne ou mauvaise, de solution ? Peut-être est-il plus pertinent de monter une équipe orientée stratégie, recherche et marketing pour commencer puis de monter une équipe produit ensuite en fonction d’hypothèses plus précises ? Y a-t-il d’autres parties prenantes dans l’entreprise sur ce sujet ? Qui pourrait être moteur ? Qui serait plus réfractaire ? etc. Quelles sont les mesures de succès pour lui ? Quel budget et quelle timeline à ses yeux ? Est-ce qu’il imagine pouvoir lancer quelque chose dans l’année ou est-ce qu’il se dit que ça sera un sujet de longue haleine ?
    Normalement, suite à ça, on devrait pouvoir établir un premier plan d’action avec une timeline et un budget pour avancer et aboutir à une première stratégie produit.
    Ce plan d’action va évidemment beaucoup dépendre des réponses, du contexte et des contraintes. En fonction de tout ça, on va donc pouvoir y intégrer différentes activités, certaines pouvant être menées en parallèle. Quelques exemples : Mener des interviews des parties prenantes pour mieux cerner le sujet Mener une étude de marché et de la concurrence éventuelle Lancer une enquête plus ou moins ciblée pour mieux cerner l’intérêt potentiel pour le sujet et pour initier des premiers personas (idéalement un premier buyer persona) Initier des premières interviews utilisateurs pour établir des premiers personas (idéalement un premier buyer persona) Lancer une étude de type journal de bord / diary study auprès de la population cible pour mieux cerner le besoin et initier les premiers personas (idéalement un premier buyer persona) Mener une étude technologique pour identifier les technos / solutions techniques permettant de répondre aux besoins Mener une étude des risques Préparer puis lancer un Design Sprint pour répondre à une question clef et valider (ou invalider) différentes hypothèses
    La conclusion de cette phase serait donc une première stratégie produit claire sous forme de Product Vision Board (Extended) et de Product Vision Statement / Value Proposition avec une vision plus ou moins claire des utilisateurs cibles. Si on a des contraintes temporelles et budgétaires assez serrées, on n’aura pas forcément des personas ultra complets à ce stade. L’important sera alors de bien identifier ce qui est “validé” et ce qui reste des hypothèses.
    Sur cette base, on va pouvoir initier une roadmap produit pour aboutir à un premier MVP. Pour cela, on va à nouveau pouvoir mener différentes activités dans le but de définir le périmètre du MVP (et je le rappelle, en visant à apporter un maximum de valeur et pas des fonctionnalités) et éventuellement une première idée des étapes permettant d’arriver au périmètre complet du produit.
    On rentrerait ensuite dans une première phase de discovery pour commencer à concrétiser une solution et aboutir à un premier backlog de delivery. Puis on enchaine sur de la discovery et de la delivery en parallèle en gardant bien évidemment sous contrôle les métriques de succès afin d’itérer au niveau discovery / delivery mais aussi au niveau stratégique si nécessaire.
    Voilà un premier jet qui vaut ce qu'il vaut (surtout la fin que j'ai énormément simplifié) vu que ça dépend beaucoup du contexte.
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Retours sur la conférence "AI and UX Research" du 25/10/2023
    "AI and UX Research" est une petite conférence d'une demi-journée organisée par Learners dans les locaux de Google à San Francisco. Elle était également accessible en remote et le replay est disponible sur YouTube (ça commence un peu après 20 minutes). Le son n'est malheureusement pas toujours terrible : au début et à la fin en particulier et les participants live n'ont pas de micro pour poser leurs questions donc on n'a que les réponses des intervenants. Mais à part ça, il y a de bons intervenants et bien qu'il n'y ait rien de fondamentalement nouveau dans les présentations, les contenus restent globalement intéressants (j'ai mis une petite étoile "⭐️" devant les interventions que j'ai trouvé plus intéressantes) .
    Petit récapitulatif de chaque intervention : ⭐️ Ricardo Prada, Director of AI User Experience @Google Bonne introduction au domaine avec notamment le parallèle entre les process d’innovation, de design thinking et de développement de l’IA. Il nous parle également des travaux de Fitts et donne quelques exemples où la recherche utilisateurs a abouti à des solutions intéressantes avec de l'IA.
    Basel Fakhoury, Co-Founder @User Interviews Petite pub pour User Interviews (sponsor)
    Sheana Ahlqvist, Quantitative User Experience Researcher @Instagram Exemple d'adaptation de méthode de recherche pour travailler sur des sujets liés à l'IA. Rien de fou pour être honnête.
    Henrik Mattsson, CEO @Lookback Petite pub de sponsor avec tout de même une présentation rapide d'une nouvelle feature qui a l'air sympa : Eureka (en beta actuellement).
    Peter Campana, Account Executive @Dovetail Petite pub pour Dovetail (sponsor)
    ⭐️ Lisa Nash, User Research Lead @Cruise Apports de la recherche utilisateurs dans l’ingénierie de l’IA sur le thème des voitures autonomes. Présentation un peu confuse pour présenter quelque chose d’assez simple au final mais Lisa met en avant des problématiques particulières liées à la conception de systèmes basés sur de l’IA. Ça reste une bonne présentation pour montrer l’importance de la recherche utilisateur dans ce domaine, notamment pour assurer un lien direct entre le processus d’ingénierie et le ressenti des utilisateurs et ne pas se contenter de travailler sur l’UI de l’IA mais la manière dont l’IA se comporte.
    ⭐️ Jessa Anderson, Manager of AI/ML UX Research @ServiceNow REX sur 4 ans d’UXR autour de l’IA chez ServiceNow. Jessa explique avec des exemples les principes pour augmenter la confiance des utilisateurs dans l’intégration de l’IA dans ServiceNow (contrôle, transparence, exploitabilité, garde-fous, etc.). On n’est pas tant sur la recherche utilisateur mais plus l’aboutissement de ses 4 ans d’expérience dans le domaine : des bonnes pratiques de conception de solutions utilisant de l’IA (pour de l’automatisation et des recommandations).
    Aaron Cannon, Co-Founder & CEO @Outset.ai Petite pub pour leur système d’interviewer artificiel : une interface conversationnelle nourrie avec un guide d'interview et envoyé aux participants pour remplacer les interviews et faire gagner du temps et des ressources... Mouais... Certainement plus pertinent que les utilisateurs artificiels de SyntheticUsers mais pas super convaincu de la valeur ajoutée : je n’ai pas testé mais j’imagine qu’on doit avoir des résultats vaguement supérieurs à une enquête en ligne avec questions ouvertes.
    ⭐️ Pete Fleming, Director of UX Research @Google Bonne discussion sur ce que l’IA peut apporter pour la recherche utilisateur et les perspectives. Ça aurait fait un bon récapitulatif de la conférence.
    ⭐️ Angie Peng, VP Strategy & Sales @Tremendous Petite pub de sponsor. Personnellement j’ai découvert cette boite qui permet de gérer la compensation des participants à la recherche partout dans le monde donc j’ai trouvé ça intéressant.
    Summer Kim, Research Leader & Anton Borzov, Founding Designer @StratMinds VC Plein de problèmes de son lors de cette intervention et ils passaient beaucoup de vidéos donc j'ai un peu lâché l'affaire pour être honnête. Ils montrent des exemples de startups qu'ils financent et accompagnent autour de l'IA et de l'UX.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
A propos
44 Abonnés
Responsables · Postuler