chargement des résultats

Postes

  • ·
  • ·
  • Est-ce que vous avez déjà facturé à l'heure ?
    Comment gérer-vous vos prix lorsqu'un client vous demande votre tarif horaire ? On me demande mais je ne sais pas du tout combien leur dire
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Comment j'ai pu récupérer 25 000e de facture en attente sur un projet qu'il fallait stopper !
    Rex de Romain Hetzel sur le danger que représente une nouvelle personne Lead dans l'entreprise pour vous en tant que freelance. A prendre en compte lors de vos missions :) wikihero-image-id: 1163 Vu sur linkedin
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Quand savoir dire non à un client et refuser une mission
    Cela m’est rarement arrivé, de dire à un client “Je ne préfère pas qu’on y aille”. Avec l'expérience, je me l’autorise de plus en plus pour la simple et bonne raison que je sais que je ne vais pas pouvoir faire tout ce que je veux faire, et livrer dans les bonnes conditions. C’est le genre de situation où l’on va tous les deux être déçu. Le client sera déçu, et moi je serais déçu, car je n’aurais pas pu livrer comme je le désirais, et en utilisant les méthodes qui me paraissaient les plus appropriées. Pour repérer ce genre de situation, j’ai créé ma checklist de cadrage, qui est absolument primordiale dans mon processus en tant que freelance. J’essaie de savoir: Quels sont les critères de succès sur lesquels je vais être évalué ? Qu’est-ce qui dira si le projet est un succès ou non ? Leur niveau de connaissances clients. Le client a-t-il de la data ? Si oui, quel type de data ? Des personas ? Si oui, comment ont-ils été créés ? Des études précédentes sur lesquelles je peux me documenter ? Ce genre de questions avec le client permettent de subtilement délimiter le terrain de jeu. Cela me permet de définir sir le client est humble vis-à-vis de sa méconnaissance client, ou s’ils ont l’impression de connaître, mais ce n’est pas aussi définitif.  Ce cadrage, je le fais donc sous un format workshop de deux heures avec eux.  Cela me permet de jauger ce niveau de connaissances client, mais aussi leur permettre de réaliser par eux-mêmes “Ah oui, en effet, ici nous ne savons pas” ou dans un autre cas de figure me rendre compte qu’ils pensent savoir et que je vais devoir marcher sur des oeufs, car cela ne m’a pas l’air clair sur la partie documentation.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Faites un screening de vos clients
    Vous avez une idée de qui va être difficile par la façon dont ils interagissent avec vous, et leur style de communication. Répondent-ils rapidement et clairement aux e-mails? Leurs exigences évoluent-elles ou augmentent-elles chaque fois que vous les entendez? Peuvent-ils exprimer ce qu'ils veulent et pourquoi? Ont-ils un budget? Marchandent-ils les détails des prix ou sont-ils heureux de payer ce que vous demandez? Tous ces facteurs jouent dans le sentiment que j'ai d'un client. Si j'ai l'impression qu'ils vont poser problème, je refuse poliment. Ma façon préférée de le faire est de dire quelque chose comme «J'adorerais vous aider, mais cette compétence / projet particulier n'est pas mon domaine de spécialité, donc je ne suis probablement pas la meilleure personne pour cela". Cela donne à l’autre personne l’impression que vous êtes honnête et que vous pensez au résultat d'abord.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Ayez une vidéo de présentation à envoyer.
    Je pense souvent à l'étude de Albert Mehrabian sur la quantité d'informations véhiculé à l'écrit vs à l'oral ou en face à face. Véridique ou pas, j'ai investi un peu dans une vidéo de présentation de mon parcours, mes qualités et mes projets afin de dépasser la communication écrite, et permettre à mes clients d'avoir un feeling plus rapidement avec moi ou mon travail. Pas besoin d'avoir un production incroyable, je pense même qu'une version Selfie marche bien, ou vous pouvez parle de votre portfolio en montrant vos projets. Pour cela j'utilise Loom.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Synchronisez le compte rendu d'activité régulièrement côté client
    Je travaille en portage salarial et suis donc protégé sur ce point. Néanmoins, il faut avoir de la trésorerie au début, ne serait-ce que pour le matériel ou les logiciels (Sketch, Miro, MS Office, etc.) Ça arrive de facturer des licences aux clients selon le besoin.   Ensuite je fais attention au CRA (le Compte Rendu d’Activité) : j'essaye généralement de profiter d’une réunion de synchronisation. Cela leur permet de prendre conscience de ce périmètre et d’être informés rapidement s’il y a des décalages par rapport au budget initial.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Je fais signer une lettre de mission
    Je n’ai jamais eu aucun problème de paiement avec les clients, je pense qu’on attire les clients qui nous ressemblent quelque part. ;)  Tout projet démarre avec un devis signé et je suis payée au fur et à mesure que le projet avance, surtout pour les gros projets. Pour les gros projets, je fais signer une lettre de mission et les conditions générales de vente au client, cela nous permet de se mettre d’accord sur notre future collaboration et de revalider ce qu’on s’est dit par téléphone en amont, cela évite les malentendus.  Ces deux documents font en général fuir les mauvais payeurs.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Demandez toujours un acompte
    C’est toujours très aléatoire ! Cet aspect risque parfois de freiner des projets. De manière générale je demande un acompte. Cela permet de responsabiliser le client et d’avoir une trace de son engagement, même si ce n’est pas forcément efficace quand on veut démarrer rapidement. J’essaie de sensibiliser les clients sur la réalité en freelance. Généralement, si j’ai un bon feeling avec une personne, je fonce. S’il reste des zones d’ombres, je ressens un manque de loyauté, je m’abstiens. Bruno Borey, UX/UI designer
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Le relationnel compte dès l'expérience à l'école
    Mes clients viennent aujourd’hui de mon réseau, que ce soit les communautés comme French Designers ou Crème de la Crème ou encore mes anciennes relations scolaires, des gens avec qui j’ai eu la chance de travailler, collaborer sur un projet. Le parcours professionnel se dessine dès l’expérience à l’école, il ne faut pas la négliger que ce soit d’un point de vue expérience que relationnel. Mon site professionnel m’amène également quelques clients, il est important de bien se présenter, de donner envie et de le personnaliser pour qu’on se souvienne de vous et que vous sortiez du lot.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Faire des rencontres, quel que soit l'objectif à court terme
    Quand j’ai débuté, je n’ai pas hésité à accepter tous les rendez-vous, même si il n’y avait pas de mission au bout ou parfois même uniquement un CDI. Beaucoup de rendez-vous étaient intéressants. Cette prise de contact me permettait de repérer avec qui je voulais travailler, et aboutissait parfois à des missions plus tard. Après quelques années, ça m'a permis d’avoir un référentiel de contacts, me confortant aussi dans mon positionnement, de rencontrer des personnes avec qui j'appréciais collaborer. La plupart de mes clients se sont avérés être des grands comptes. De longues missions, mais aussi des organisations en pleine transformation digitale. Du coup, elles passaient toutes par des sociétés prestataires plaçant des freelance tel que moi (Conseil ou consulting). Il n’est pas évident de mettre un pied dans ces entreprises et direct car il faut être référencé.  Cette approche de recherche quantitative du début m’a servi pour les années qui ont suivi. Je m’étais créée toute une base de contacts sur laquelle j’ai continué à travailler, les aidant aussi à requalifier les besoins de leurs clients. Nous collaborions en intelligence, en partenariat.
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Envoi de mails, Dribbble
    Ne me connaissant pas en marketing, j’ai commencé envoyant des grandes quantités de mails assez basiques. J’ai eu beaucoup de non-réponses mais comme j’étais très motivé j’ai réussi à décrocher quelques pistes. Ensuite il y a beaucoup de bouche à oreille, qui passe souvent par des anciens clients. Depuis plus récemment les clients me trouvent sur Dribbble.  Vers la fin de mes missions, je cherche de façon active. Pour ça il vaut mieux avoir sa niche. Dans mon cas, ce sont les grands groupes.
    Pierre Szuwarski  (UX)/UI designer freelance depuis 6 ans
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Obtenir des clients c'est des rencontres physiques
    Je multiplie mes tentatives, mais je conseille vraiment de faire des rencontres physiques. Je crois moins en LinkedIn. Tout reste une question de chance, mais en contacte physique on marque plus l’imaginaire. Et puis je fais sorte d’avoir un minimum d’activité régulier : j’enseigne le design dans une école un jour par semaine.
    Florent Dufier UI designer depuis 10 ans, dont 6 ans en freelance Site portfolio : https://florentdufier.myportfolio.com/projects
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Tarification entre plusieurs pays pour le même client
    Hello à tous ! J'ai une demande client qui vient de tomber et la particularité de celle-ci est que le client opère dans plusieurs pays. Allemagne, Suisse, France etc.. Ils auront des projets pour la France et pour la Suisse, mais évidemment la question du tarif est tombé et je me suis senti un peu piégé car je n'y avais jamais pensé. La différence entre ces deux pays est du simple au double (voir plus) donc ca peut être délicat à gérer. Du coup j'ai répondu de la manière la plus logique: Si tu fais ton projet en suisse et que c'est l'entité suisse qui me paye, alors tu auras le tarif freelance suisse. Si le projet est en France, alors mon tarif est aligné sur le marché Français. Au premier abord la réponse leur a convenu, mais il faut voir à la transformation. De votre côté vous auriez approché la situation différemment ? merci!
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr
  • Comment réagir face à un client qui réduit le scope du projet en plein milieu de projet ?
    Coucou, Je viens de ressortir d'un appel avec un client de Londres avec qui je suis engagé pour un premier travail de 8 à 12 jours dans le mois. Ils ont eu une épiphanie qu'ils voulaient changer la manière de travailler car ils veulent expérimenter et shipper de manière plus tactique car ils sont stressés niveau ressources et se rendent compte qu'ils ne peuvent pas absorber le scope du travail sur lequel on s'était mis d'accord. Du coup, je me sens pas non plus l'envie de les obliger à payer les 8 jours (heureusement j'ai d'autres free) car ce n'est pas non plus une start-up qui roule sur l'or., mais j'imagine qu'il y a un juste milieu. Est-ce que quelqu'un à déjà affronté ce genre de situation ? Merci :)
    • Même problème
    • Déjà posée plusieurs fois
    • Pas sûr

Commentaires

  • ·
  • ·

Groupes

  • Recherche utilisateur
    Recherche utilisateur

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs etc sur la recherche utilisateur!

    50 membres
  • Product design
    Product design

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur le product design.

    27 membres
  • Accessibilité
    Accessibilité

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'accessibilité numérique.

    26 membres
  • Sciences cognitives
    Sciences cognitives

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'utilisation des sciences cognitives dans le monde produit.

    28 membres
  • Ethique
    Ethique

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'éthique dans le monde produit.

    21 membres
  • Green UX
    Green UX

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur la green UX qui comprend l'éco-conception et la sobriété numérique.

    24 membres
  • UX writing
    UX writing

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'UX writing.

    16 membres
  • Freelance
    Freelance

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur la vie de freelancer.

    17 membres
  • Wikihero
    Wikihero

    Posez vos questions à l'équipe et suivez directement l'actualité de Wikihero.

    10 membres
  • Emploi&Carrière
    Emploi&Carrière

    Groupe pour partager les offres d'emplois, et de missions freelance en France ou ailleurs ainsi que de discuter de nos choix de carrières. Postage libre aux professionnels UX. Pas de recruteurs/RH.

    22 membres
  • Facilitation
    Facilitation

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, et retours d'expériences sur la facilitation d'ateliers, de réunions.

    9 membres
  • Stratégie UX
    Stratégie UX

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs et plus encore sur le sujet de la stratégie UX.

    21 membres
  • Enseigner l'UX
    Enseigner l'UX

    Un groupe pour fédérer tous ceux qui enseignent l'UX afin de partager vos questions ressources et astuces.

    16 membres
  • Management UX
    Management UX

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs et plus encore sur le sujet du management d'équipes UX.

    20 membres
  • Intelligence artificielle
    Intelligence artificielle

    Un groupe pour regrouper les questions, astuces, REX, outils et ressources sur l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les métiers de l'UX.

    10 membres

Hashtags

  • #client