chargement des résultats

Postes

  • ·
  • ·
  • Morgane Peng - Société Générale (SGCIB) - La place du Design dans un grand groupe
    Lien de l'épisode Morgane est Directrice de l’Experience Design chez Société Générale Corporate and Investment Banking (SGCIB). Alors qu’elle est en école de commerce, Morgane crée des jeux Flash et des sites web. En sortant d’école, elle rejoint la banque de financement et d’investissement de la Société Générale. D’abord en contact direct avec les clients, elle change de rôle pour travailler sur une plateforme de trading. Connaissant son appétence pour le design, les responsables de Morgane lui confient l’audit UX de la plateforme de la SGCIB. Une fois l’audit finalisé, Morgane se retrouve en charge d’améliorer l’expérience utilisateur de la plateforme et commence sa carrière dans le design.
    Au cours du podcast, Morgane revient sur la croissance de son équipe et de son rôle. Elle nous explique comment tout a commencé grâce à la confiance de son responsable. Puis comment, en travaillant sur ses premiers projets elle a acquis la confiance d’autres personnes dans l’entreprise, jusqu’à devenir un point de passage obligé dans la création produit.
    On aborde également la création de son équipe. Les profils qu’elle a dû recruter et les raisons de ces recrutements. Les profils qu’elle recherche désormais pour agrandir son équipe. Les méthodes qu’elle a mis en place pour attirer des potentiels, surtout en France où le secteur bancaire n’attire pas particulièrement. Morgane revient aussi la forte implication de son équipe dans le recrutement des nouveaux designers : ce sont eux qui font passer les premiers entretiens pour s’assurer que les candidats correspondent bien à l’esprit de l’équipe.
    Aujourd’hui composée d’une vingtaine de designers répartie entre Londres et Paris, Morgane a dû mettre en place de nombreux rituels pour faciliter la communication et les interactions entre designers : Peer-design Design Critique Rédaction de notes sur chaque choix pris au cours d’un projet Meetup d’équipe annuel pour revoir l’ensemble des projets réalisés par l’équipe Dans cet épisode, Morgane nous parle également de ses missions en tant que Directrice de l’Experience Design : Pour chaque projet, trouver la bonne personne pour le designer sans impacter sur ses autres projets Faire adhérer à la vision Design les autres équipes Continuer de travailler sur ses projets. Car oui, Morgane continue de designer malgré son rôle ! Enfin on prend le temps de parler de la mise en place du Design System de la SGCIB et de la façon dont il est utilisé à travers les différentes entités de la Société Générale. Les ressources de l'épisodes Les liens Medium de Morgane Medium de la SGCIB Le site de Stéphanie Walter et sa sélection de livres  Le Vortex
    Les livres Org Design for Design Orgs de Kristin Skinner & Peter Merholz
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #15 avec Audrey Hacq, Product Design Director @ OpenClassrooms
    Pour contacter Morgane : LinkedIn Twitter
    Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Mickaël David - Doctolib - Constituer une équipe de 22 personnes en 2 ans
    Lien de l'épisode Mickaël est Design Director chez Doctolib. Passé par les Arts et Métiers, Mickaël se rend rapidement compte qu’il n’est pas fait pour le métier d’ingénieur. Après des expériences comme Consultant et chef de projet SIRH, il rejoint l’agence de communication comme chef de projet. Au cours de cette expérience, il découvre Axure - un logiciel de création de prototype - avec lequel il commence à faire des wireframes. Au cours de ses différentes expériences, Mickaël continue de découvrir et d’apprendre les compétence pour devenir Designer : la créativité chez BETC, l’UX Design chez Digitas, la présentation et l’argumentation en freelance ou encore le branding chez CBA Design. Il revient également sur la création de son réseau social pour rassembler tous les professionnels du digital : Digikaa. Il nous explique les erreurs qu’il a commises et quels en sont les apprentissages qu’il en retire et qui l’ont, une nouvelle fois, aider dans son parcours de Designer. Après un passage chez GE Digital, Mickaël rejoint Doctolib pour gérer l’équipe Product Design. Il revient sur la croissance rapide de son équipe : d’une personne en janvier 2018 à 22 (!!) personnes en juillet 2020. Il nous explique comment il a constitué son équipe entre les Users Researchers, les Product Designers et les Brand Designers. Il expose également les raisons pour lesquelles il les a recrutés. Un telle équipe implique également de l’organisation, c’est pour cela que Mickaël nous détaille les rituels de son équipe afin de garder une cohésion forte. Il revient également sur la façon dont son équipe interagit avec les équipes produits et techniques au sein de feature teams et la place des User Researchers et UX Writers dans cette organisation. Doctolib est un produit à destination des patients et des praticiens présents dans 2 pays : la France et l’Allemagne. Nous avons donc parlé de user research pour savoir comment Doctolib s’adapte à chacune de ses cibles et comment le produit se conforme aux spécifications culturelles de chacun des pays. On discute également de la démocratisation du design chez Doctolib qui est, pour Mickaël, un marathon. Deux éléments sont primordiaux : prouver qu’une modification design améliore le business et, surtout, communiquer sur ces améliorations auprès de tous. Enfin, Mickaël aborde toutes les étapes par lesquelles ils sont passés pour développer la nouvelle version de leur Design System : de la création des composants et des guidelines UX Writing à leur utilisation par l’équipe tech. -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site de Doctolib Le meme “How to create a MVP” Mickaël recrute : Product Designer (Paris) | User Researcher (Berlin) | UX Writer (Berlin)
    📖Les livres dont on a parlé📖 La collection A Book Apart La liste de livres que Mickaël recommandent
    🎥La vidéo dont on a parlé🎥 La vidéo de Steve Jobs
    🎨Les épisodes de DESIGN SYSTEM que l’on a abordé🎨 L’épisode #6 avec Jeremy Barre de Getaround Europe (ex-Drivy) L’épisode #7 avec Marie Dehayes de Alan
    Pour contacter Mickaël : LinkedIn -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit   -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Jeremy Barre -Getaround- De l'évangélisation du Design à la construction d'une équipe de 7 personnes
    Lien de l'épisode Jeremy est Head of Product Design chez Getaround Europe (ex-Drivy). Après des études d’interaction designer, Jeremy devient Product Designer chez Youtube puis chez Facebook/Messenger dans la Silicon Valley. Il nous explique comment il a pu rejoindre ces entreprises juste à la sortie de ses études et la différence notable entre le Product Design aux Etats-Unis et en Europe, et plus particulièrement en France. Jeremy revient sur ces 3 années chez Drivy : de l’évangélisation du Design à la construction d’une équipe de 7 personnes. Il nous explique comment, dès son arrivée, il a mis en place des rituels pour démocratiser le design et expliquer sa valeur pour l’entreprise. Il détaille la mise en place de la cérémonie qu’il juge la plus importante : la design critique — cérémonie hebdomadaire au cours de laquelle une squad se retrouve pour discuter des maquettes afin de faire avancer un projet. On parle également de la démocratisation de la user research au sein de l’équipe produit pour identifier les difficultés rencontrées par les utilisateurs et pour tester les features mises en place. Jeremy revient aussi sur sujet dont il parle beaucoup : la relation Product Manager / Product Designer. On revient sur sa façon de voir les deux rôles, leurs interaction et façons de travailler ensemble ainsi que leur complémentarité de la découverte d’un problème à sa résolution. Jeremy aborde, avec beaucoup de recul, ses débuts en tant que manager avec la constitution d’une équipe de 7 designers. Il nous explique, étape par étape, les raisons pour lesquelles il a recruté chaque profil de son équipe. Il nous montre comment chacun membre de l’équipe permet aux autres de monter en compétence pour être toujours meilleur dans leur travail. On discute également de l’internationalisation de la recherche et de l’UX Writing ou encore de la création et l’implémentation d’un Design System. Enfin, on parle de la suite pour Jeremy. Après l’annonce de son départ de Getaround, il a décidé de rejoindre The Design Crew… -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l’épisode 🔗 Le site de Getaround Europe La conférence de Jeremy : Apprendre et évoluer en grandes entreprises, perspective d’un designer à Facebook Le retour d’expérience de Jeremy sur l’implémentation des réactions dans Messenger La conférence de Jeremy : Product Manager ou Product Designer Le double diamant L’épisode #5 de DESIGN SYSTEM avec Romain Briaux L’épisode #3 de DESIGN SYSTEM avec Alexandre Pidault
    Pour contacter Jeremy : LinkedIn
    -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée  N’oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts  Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m’aider à améliorer le podcast ? N’hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Michael Ponrajah - Lago - Designer un produit complexe et open source
    Michael est Founding Product Designer & Product Manager chez Lago. Michael commence ses études par un Bac STG, suivi d’un DUT Tech de Co, un peu par défaut. S’en suit une alternance aux Galeries Lafayette qui lui fait réaliser qu’il ne souhaite pas travailler dans ce milieu toute sa vie. C’est à ce moment qu’il décide de rejoindre l’école HETIC, initialement pour devenir développeur. Mais il se rend compte que le métier n’est pas fait pour lui. Il décide alors de s’orienter vers le métier de designer car il aime bien les logiciels et leur potentiel. Durant ses études, Michael va faire différents stages. D’abord dans l’agence amstellodamoise TamTam, où il va apprendre à faire preuve de rigueur et développer ses compétences en graphisme. Il découvre ensuite le Product Design en travaillant sur Jaiye, un application de streaming musical. Enfin, il part à Los Angeles pour rejoindre l’agence Hello Design et travailler sur des produits internes de Nike ou Facebook. De toutes ces expériences, Michael en retient une chose : il veut travailler sur du produit et être au contact des utilisateurs. C’est alors qu’il rejoint Contentsquare pour son alternance. C’est là qu’il commence vraiment à faire du product design et rencontre de nouvelles problématiques : recherche utilisateur biaisée, dette technique, désalignement avec les développeurs, enjeux business, etc. A la fin de son alternance, l’un de ses collègues s’en va chez Qonto et Michael a envie de travailler pour une plus petit boite. Il postule alors dans la néobanque. Chez Qonto, tout va plus vite. Tellement vite que les interfaces ne se ressemblent pas d’un designer à l’autre. Commence pour Michael un travail autour du Design System de l’entreprise. Il participe également au recrutement du premier Brand Designer, qui va insuffler une nouvelle image à l’entreprise et surtout au produit. Mais l’équipe reste petite et il reste difficile d’imposer des standards tout en produisant beaucoup à côté. C’est avec l’arrivée de Julien Hillion, qui est déjà passé dans le podcast, que l’équipe grandit et qu’il est nécessaire d’avoir un langage commun entre les designers. Après 3 ans et demi, Michael a fait un peu le tour des sujets chez Qonto et ne sait pas comment son rôle va évoluer en interne. Michael décide alors de se lancer en freelance, pour une très courte période puisqu’il rejoint rapidement, en tant qu’employé, son client Lago. Il a alors l’occasion de passer par Y Combinator et de se faire challenger pendant 3 mois. Après cette période, l’équipe réalise que le produit a des problèmes inhérents à sa conception et décide alors de pivoter. L’entreprise passe par une forte période de doute, se remet énormément en question, teste de nouvelles idées, etc. Michael nous explique comment s’est passée cette période et comment le pivot s’est opéré. A son arrivée, Micheal a mis en place un Design System chez Lago. Un choix étonnant vu la maturité de l’entreprise, mais qui s’est relevé payant au moment du pivot. On aborde ce choix audacieux, les méthodes mises en place pour le déployer et ce que cela a apporté à l’équipe lorsqu’il a fallu changer d’objectifs. Lago est un logiciel open source. Ce qui veut dire que n’importe qui peut le modifier ou proposer des modifications. Y compris au niveau du design. Michael nous explique comment ce cas est généré et quel impact cela a sur son travail. On discute également du rôle de Michael sur ce projet : la recherche utilisateur, le design et les nouvelles compétences acquises, surtout en product management. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Lago Awwwards Ueno Building product How to get users and grow Product Lesson Learned When will I know that I should be a manager? L’art de la victoire Les autres épisodes de Design Journeys  #20 Julien Hillion, Lead Product Designer @ Qonto #46 Félix Lepoutre, VP Design @ Lydia #49 Jean-Marc Denis, Design Director @ Messenger & Instagram Pour contacter Michael LinkedIn Twitter
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Case Study #3 - Missak Kéloglanian - Mettre en place le Système de Design de l’État français
    Missak Kéloglanian est le responsable numérique du Service d’Information du Gouvernement (SIG). Ce dernier coordonne la communication des différents ministères français, gère la communication du gouvernement sur internet et les réseaux sociaux et s’occupe de sonder l’opinion des Françaises et Français. Parmi ses missions, Missak à la responsabilité du Système de Design de l’Etat.
    Dans cet épisode, Missak revient sur la création du Design System de l’Etat français. Il nous parle d’abord de la refonte de la marque de l’Etat français, afin d’homogénéiser son image à travers les différentes plateformes de communication et les différents ministères. Un pendant de cette refonte est l’homogénéisation de l’image de l’Etat à travers le numérique et donc à travers les 3500 sites qu’il possède . C’est à ce moment que la réflexion sur le Système de Design de l’Etat est lancée.
    On revient donc sur les étapes par lesquelles Missak et son équipe sont passées pour en place le Système de Design : Communiquer en amont sur le projet et rassurer les parties prenantes Intégrer le plus de personnes à la réflexion pour qu’elles s’approprient projet Auditer les sites représentatifs de l’Etat pour comprendre leurs points communs et les pistes d’amélioration Etablir un cadre pour s’assurer de la réussite du projet Créer une roadmap et mettre en place des rituels pour collecter les retours des utilisateurs Réaliser les premiers composants, les documenter et les déployer en alpha Déployer le Système de Design en beta sur un nombre restreint de sites Une fois le lancement du Système de Design fait, il faut qu’il soit utiliser. Missak nous explique comment le Design System de l’Etat s’est imposé auprès de tous les services des différents ministères français et sur les différentes méthodes mises en place pour le déployer.
    Par ailleurs, le Système de Design n’est pas figé dans le marbre. Il évolue dans le temps en fonction des retours. Missak nous parle de la communauté de designers et de développeurs qui a été mises en place pour avoir le plus de retours possibles et les traiter de la manière la plus efficace possible. Aussi, Missak nous explique-t-il a quel point le Système est flexible et comment tout est mis en place au SIG pour s’assurer de sa bonne utilisation.
    Afin, on aborde l’accessibilité. Missak nous explique comment a été mis en place le Système de Design pour rentre les services numériques de l’Etat accessibles à l’ensemble des Français et Françaises. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Gov.uk
    Les autres épisodes de Design Journeys #51 Marine Boudeau, responsable du pôle DesignGouv @ DINUM 
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Marine Boudeau - (DINUM) - Rendre le service public simple et accessible
    Marine est responsable du pôle DesignGouv à la Direction interministérielle du numérique (DINUM). Elle est aussi haute-fonctionnaire au handicap et à l’inclusion auprès du Ministère de la Transformation et de la Fonction Publique.
    Autour de 13 ans, Marine découvre internet et commence à développer des sites internet pour partager ses connaissances et aider les autres. Ne pensant qu’il s’agisse d’un vrai métier, elle s’engage dans études de commerce. Elle fait les 2 dernières années de son cursus à Boston, aux Etats-Unis. Ensuite, elle souhaite rejoindre Sciences Po ou l’ENSAD. Malheureusement, elle est refusée des 2 écoles et cherche alors un poste de Product Manager chez Scanbuy, à New-York. Elle y travaille sur une solution de QR Code et de comparateur de prix. Suite à une réduction des équipes, Marine quitte Scanbuy pour rejoindre Selfish Media, une filiale de Lagardère. Elle travaille à l’entretien des relations avec les opérateurs téléphoniques dans le cadre de la vente de shortcode - comme : envoyez VOYANCE au 81212 pour connaitre votre avenir. Elle se rend vite compte que, bien qu’intéressant, son métier ne lui correspond pas. Elle veut faire du produit. Elle rejoint alors NBC Universal Media et travaille pour les antennes locales de NBC. En tant que Product Manager, elle fait en sorte de centraliser le contenu et d’homogénéiser le visuel numérique de chaque antenne. Accompagnant toujours ses spécifications de maquettes, Marine finit par se voir proposer le rôle d’UX Designer. Elle met alors 1 an à accepter son rôle et son travail. Après 3 ans, elle rejoint la Radio Publique New-Yorkaise (New-York Public Radio - WNYC) en tant que Directrice Produit & Design. Elle remet à plat les outils numérique de la radio et déploie les applications mobiles. Marine nous parle de son équipe d’alors, ses méthodes de travail, ses expérimentations et ses apprentissages. En parallèle, Marine apprend à coder et travaille au développement du site internet du parti politique En Marche. Parti qu’elle rejoint par la suite pour gérer le produit. Dans cet épisode, elle revient sur ce que cela veut dire de faire du produit dans un parti politique et comment cela fonctionne.
    Un jour, Marine entend parler de la DINUM et souhaite mettre à profit ses compétences pour l’intérêt général. Quelques mois après, elle la rejoint en tant que responsable du pôle Design. La DINUM a pour objectif d’accélérer la transformation numérique des différents ministère français. L’équipe de Marine est spécifiquement là pour simplifier les démarches administratives et les rendre plus accessibles. Elle intervient dans les différents ministères pour faire du conseil, expliquer les bonnes pratiques, former les équipes ou même développer de nouvelles fonctionnalités. Marine nous explique également comment elle fait le suivi, auprès des usagers, du bon développement des démarches en ligne. Enfin, on aborde la nécessité de faire des tests utilisateurs pour améliorer les services de l’Etat.
    Marine est également haute-fonctionnaire au handicap et à l’inclusion. Son objectif : pousser les sujets liés au handicap au sein de son ministère et former les agents du service public aux enjeux de l’accessibilité.
    Enfin, on aborde l’écoconception dans le numérique. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes DesignGouv RGAA L’Observatoire des démarches en ligne Ara Référentiel général d'écoconception de services numériques Gamestorming Cracking the PM interview
    Les autres épisodes de Design Journeys  #41 David Duhamel, Lead UX Designer @ Radio France Case Study #3 avec Missak Kéloglanian sur le Design System de l’État   Pour contacter Marine LinkedIn Twitter Instagram
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Jean-Marc Denis - Messenger & Instagram - Designer pour plus d'un milliard de personnes
    Jean-Marc est Design Director chez Messenger & Instagram.
    Passionné par l’informatique depuis tout petit, Jean-Marc découvre rapidement le design web grâce à PaintShop. Après un BEP et une 1ère en mécanique, il quitte l’école et crée une petite agence de communication et d’identité visuelle. Après 4 ans, il ferme l’entreprise. Sans diplôme, il ne retrouve qu’un travail alimentaire : analyser les flux de données en provenance de satellite. En parallèle, il continue de faire du design sur son temps libre : il modifie des thèmes sur iPhone, se forme à la UI et à la recherche utilisateur. Il se lance également dans le freelance. Au même moment, il découvre le logiciel de mail Sparrow qu’il adore customiser. Il propose ensuite à l’entreprise de la rejoindre pour optimiser son interface, ce que ses fondateurs acceptent.
    Deux ans après, Sparrow se fait racheter par Google. Jean-Marc rejoint alors l’équipe Gmail de la firme de Mountain View. Il y prend la tête de l’application éponyme et d’Inbox sur mobile et tablette. En parallèle, lorsqu’il découvre le logiciel Sketch, Jean-Marc décide de faire une formation. Il estime que le logiciel va permettre d’accélérer le flow des designers, mais qu’il est encore trop méconnu. Lorsque Inbox sort de sa beta, Jean-Marc passe un cap et a envie d’être de nouveau challengé. Il repart de zéro en rejoignant Google Virtual Reality et en apprenant une nouvelle compétence : la 3D. En tant qu’Immersive Designers, Jean-Marc travaille sur les interfaces des casques de réalité virtuel de Google. Il nous explique les différences entre son rôle et celui de Product Designer, les nouveaux paradigmes avec lesquels il doit composer et la manière de réfléchir sur de nouveaux sujets d’interface auxquels personne n’a encore pensé. En un an, l’équipe VR a énormément grandi, les décisions sont plus lentes à prendre et un forme d’inertie se met en place. Par ailleurs, le medium n’est pas encore assez abouti. Dans ce contexte, Jean-Marc se voit proposer un rôle chez Facebook, qu’il accepte.
    Jean-Marc rejoint d’abord Facebook en tant que Product Design Manager chez Meta. Il devient alors manager des Product Designers de l’équipe Core de Messenger - l’équipe en charge des fonctionnalités principales de l’application. Après 3 années, il devient directeur du product design pour Messenger et la partie chat d’Instagram. Dans cet épisode, nous abordons le rôle de Jean-Marc. Nous discutons de son équipe, des rituels mis en place et des méthodes de travail internes. On revient également sur la mise en place du design system de Messenger pour créer de la cohérence et de la consistence dans le produit. On discute également de l’accessibilité, l’internationalisation du contenu, le sound design ou encore la place de la recherche. Enfin, on parle de la montée en compétences des designers en se basant sur les forces, les faiblesses et le volontés de chacun. Jean-Marc parle également de son rôle de manager dans ce processus.
    Les ressources de l'épisodes Design + Code La conférence de Jean-Marc sur le redesign de Messenger Julie Zhuo Designer News Product Hunt 
    Les autres épisodes de Design Journeys  #3 Romain Briaux, fondateur @ Hervé Studio #6 Jérémy Barré, Head of Product Design @ Getaround   Pour contacter Jean-Marc Twitter jmd.im
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Marie-Aline Millot - Agicap - Aider les designers à travailler plus efficacement
    Marie-Aline est Design Ops chez Agicap.
    Marie-Aline commence sa carrière en tant que carrossière. Elle abandonne rapidement cette voie, car elle souhaite travailler dans les internets. Grâce à Pole Emploi, elle fait un stage en agence et à une révélation : elle veut en faire son métier. Elle commence alors un DUT multimédia. Au début, elle s’oriente dans le développement. Au cours d’un stage, elle travaille sur l’onboarding d’une application. Elle découvre alors le produit et l’expérience utilisateur. Elle se forme en autodidacte sur cette dernière notion et décide d’arrêter ses études de développement pour se concentrer sur l’UX : elle rejoint l’ECV Digital et rejoint l’agence Dagobert en alternance. Alternance qu’elle arrêtera au bout d’un an car elle n’apprend pas sur l’UX. Elle rejoint alors Oscaro pour sa deuxième année d’alternance. En parallèle elle fait du freelance.
    Après ses études et son alternance, Marie-Aline rejoint Weekendesk en tant que Product Designer. Elle travaille sur la refonte complète du site. Dans une premier temps, elle fait de la prospection pour convaincre les actionnaires, puis se confronte au réel : tout ne pourra pas être refondu. Dans le même temps, Marie-Aline devient responsable de l’équipe Design. Elle a désormais en charge 4 designers produit et brand. Dans le même temps, elle lance la création du design system de l’entreprise et fait en sorte d’organiser son équipe pour aller dans cette direction. Elle revient sur ce qu’elle a pu mettre en place et les difficultés qu’elle a rencontré. Avec le covid, la situation se complique chez Weekendesk et Marie-Aline décide de quitter l’entreprise.
    Elle rejoint alors Pennylane. Néanmoins, l’expérience ne sera que de courte durée. Marie-Aline pense que son rôle est avant tout d’accompagner les designers de son équipe et mettre en place des process plus que de produire. Ce n’est pas l’avis de l’entreprise qui cherche à accélérer et donc produire rapidement des designs. Elle quitte donc Pennylane à la fin de sa période d’essai.
    Marie-Aline rejoint alors Agicap comme Design Ops. Cet épisode nous permet de comprendre son rôle et en quoi il se différencie de celui d’un Head of Design. Marie-Aline revient également sur sa prise de poste, la manière de se présenter aux autres designers et de comprendre les enjeux structurels de l’équipe. On aborde aussi son quotidien de Design Ops : accueillir les nouveaux designers, récupérer les frictions de l’équipe, gérer les roadmaps d’amélioration des process ou faire progresser les équipes et les guider dans leur évolution. Enfin, Marie-Aline nous explique comment elle travaille, comment elle trouve les réponses à ses questions dans un métier en pleine création. Marie-Aline parle souvent de design system. En tant que Design Ops, le sujet devait forcément être abordé. Elle nous parle de la genèse du projet, son évolution avec le grossissement de l’équipe, la mise en place d’une équipe dédiée au design system et les frictions rencontrées tout au long du chemin.
    Pour finir, nous abordons Design Systems France, la communauté francophone autour du Design System et Design Ops, fondée par Marie-Aline.  Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Agicap Design Systems France
    Les autres épisodes de Design Journeys  #15 Audrey Hacq, Product Design Director @ OpenClassrooms #17 Luc Chaffard, Head of Design @ Agicap #22 Bastien Marécaux, UX Designer, Youtuber & Streamer #32 Léa Mendes Da Silva, VP Design @ Payfit   Pour contacter Marie-Aline LinkedIn   Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Stéphanie Walter - Maltem Consulting - Designer un produit complexe à usage interne
    Stéphanie est UX Researcher & Designer à la Banque européenne d’investissement.
    Stéphanie a toujours été très créative. Elle découvre Photoshop et les technologies web en même temps que son premier ordinateur. Elle découvre ensuite un master qui rejoint ses deux passions : la conception numérique et les langues. C’est durant ce master qu’elle découvre les concepts d’ergonomie et de tests utilisateurs, sur lesquels elle va se spécialiser. Durant son stage de fin d’études, elle se spécialise dans le mobile et découvre la relation de travail designer-développeur. Son stage se transforme en CDI, qu’elle quitte 2 ans plus tard.
    Elle rejoint alors Alsacréation, une agence qui met en avant l’accessibilité, la recherche et les tests utilisateurs. Stéphanie fait beaucoup pour mettre en avant l’accessibilité. Son passage chez Alsacréation est l’occasion d’aborder cette notion, pourquoi elle est souvent mise de côté et comment faire en sorte qu’elle soit mieux prise en compte.
    Après 4 années chez Alsacréation, Stéphanie sent qu’elle a fait le tour de son travail en agence. Alors qu’elle souhaite se concentrer à 100% dans le freelance, elle change de voie et rejoint l’université du Luxembourg en tant qu’assistante de recherche. Elle prend cette décision pour développer ses compétences en design UX, de service et d’intérieur. Elle y travaille également sur le réaménagement des salles de classes avec les élèves et le personnel académique. Elle revient sur les méthodes qui ont été mises en place pour découvrir les attentes de chacun. Malheureusement, pour des raisons de budget, le projet de Stéphanie n’a pas abouti et son poste est fermé.
    Ensuite, Stéphanie rejoint ARHS Developments, un cabinet de conseil qui fait également des projets en interne. Elle passe la moitié de son temps chez le client et l’autre à travailler sur une application pour simplifier le travail des garagistes. Au bout de 2 ans, un autre cabinet de conseil souhaite la recruter pour travailler à temps plein chez l’un de ses clients. Elle accepte cette proposition, mais le client pour lequel elle doit travailler renvoie l’ensemble de ses consultants le jour de son arrivée. Par la suite elle rejoint Maltem Consulting et travaille pour Luxair, mais surtout pour la banque européenne d’investissement (BEI). Pour cette dernière, elle travaille à la refonte d’une partie de l’outil interne de la BEI et la création de nouvelle fonctionnalité. Stéphanie nous explique comment elle a travaillé dans la mise en place d’un design system, la façon de travailler lorsque l’on essaie de refondre un produit qui à plus de 18 ans d’ancienneté, comment faire de la recherche utilisateur, comment s’organiser, etc.
    Enfin, on parle de toutes les ressources et connaissances que Stéphanie partagent sur son site et avec la communauté. Et pourquoi, il est important pour elle de véhiculer ce partage. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Le site de Stéphanie Responsive Web Design, Ethan Marotte Carine Lallemand Over-complicated? Over-simplified? The UX Efficient Frontier Delta CX
    Les autres épisodes de Design Journeys  #25 Morgane Peng, Directrice Experience Design @ Société Générale
    Pour contacter Stéphanie Via son site
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Thomas Vimare - Free - Gérer le design du trublion de la télécommunication
    Thomas est Head of Design chez Free.
    Il commence sa carrière par un Bac pro hôtellerie. En parallèle, il joue énormément eux jeux vidéo et commence à faire des logos, des bannières et des sites internet pour des teams de e-sport. Ce faisant un nom dans le milieu, il commence à vendre des thèmes de site internet et se demande s’il ne peut pas en faire son métier. Après ses études d’hôtellerie, il enchaine par des études de graphisme et de communication visuelle à CIFACOM.
    Au cours de ses études, il rejoint une agence de web design : Steaw. Il commence par travailler sur le design et l’integration web pour de petits clients. Puis, il se consacre uniquement à ce qu’il aime faire : du design. A la fin de ses études, Thomas signe un CDI chez Steaw, qui se fait racheter par Lonsdale Design. Il y travaille pour des porteurs de projets et des start-ups, tout en découvrant le fonctionnement d’une grosse agence et des appels d’offres. Après 6 ans, Thomas quitte l’agence qui l’a formé et fait grandir pour rejoindre Sounds, une application pour partager des extraits musicaux sur les réseaux sociaux, comme premier Designer.
    Comme lors de sa précédente expérience, Thomas découvre tout : l’univers start-up et le monde du produit. Mais l’apprentissage est très rapide: il part 3 mois à San Francisco dans un incubateur, est formé par des designers de Facebook et doit faire évoluer très rapidement le produit. Thomas aborde la manière dont il faisait de la user research sur ce produit qui était surtout utilisé en Asie. Il revient sur l’importance des feedbacks de la communauté, de faire du service client pour comprendre les utilisateurs et de la manière d’en tirer des informations pour les intégrer dans son produit. Malheureusement, après 2 ans, l’entreprise n’arrive pas à lever des fonds et met la clé sous la porte.
    A la suite de son licenciement économique, Thomas décide de prendre du temps pour tester des idées et des concepts d’application. Il prend aussi du temps pour savoir ce qu’il veut faire ensuite : travailler dans une grosse boite, continuer en start-up, faire autre chose ? Il prend le temps de nous expliquer sa réflexion qui l’amène à rejoindre Kard, le compte bancaire pour les adolescents.
    Lorsqu’il rejoint Kard, Thomas à tout à faire. Il n’existe qu’un logo, une petite charte graphique et une liste d’attente pour s’inscrire au produit. Il commence par travailler sur la marque, afin de rendre la banque humaine et attrayante pour des adolescents. Il nous explique comment il a développé cette marque et l’a testée pour quelle réponde vraiment aux besoins des adolescents. De la même façon, Thomas revient sur la création du produit et des méthodes employées pour avoir des retours des adolescents et des parents. Pendant le confinement, Thomas travaille en freelance pour Powder, une application pour détecter et enregistrer les meilleurs moments lors du partie de jeu vidéo. Il travaille alors à la création du produit, qui n’existait pas encore. Il revient sur la façon dont il a pu concevoir le produit à l’aide d’une communauté par l’entreprise. Après le confinement, Kard fait évoluer son business model et Thomas estime qu’il est temps de changer. Il devient alors freelance chez Kard et passe à plein temps chez Powder. Aujourd’hui, Thomas y travaille toujours un jour par semaine, mais se concentre uniquement sur le maquettage de POC (proof of concept).
    Pendant le confinement (encore), un ami de Thomas n’a pas le temps de faire une mission que Thomas accepte : Free Ligue 1 Uber Eats. La mission se passe bien, l’entreprise recherche des designers et Thomas est mis en relation avec la directrice Marketing de Free et… Xavier Niel pour discuter de l’ambition de la marque et des produits Free à venir. Après de longues réflexions, Thomas rejoint l’entreprise comme Head of Design. Il a pour principal rôle de démocratiser le design dans l’entreprise et de créer une marque cohérente et homogène sur l’ensemble des plateformes de l’entreprise. Thomas nous parle de la manière dont est organisé le design chez Free et les chantiers qu’il a mis en place au cours de sa première année : Recruter des designers Migrer l’ensemble des équipes sur Figma Créer un Design System  Mettre en place une cohésion et des rituels d’équipe Faire des tests et de la recherche utilisateur Evangéliser le produit auprès des différentes équipes
    Enfin, il nous parle de ses défis futurs, pour lui, comme pour son équipe. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Free Foreignrap Anagram Club Tyrsa Makata The Making of a Manager, Julie Zhuo The first 90 days, Micheal D. Watkins Underconsideration Brand New Fonts in use Nicely Done Mobbin Dense Discovery Les autres épisodes de Design Journeys  L’épisode #5 avec Romain Briaux, Fondateur @ Hervé Studio
    Pour contacter Thomas LinkedIn Twitter Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Margaux Reinaudo - Product Designer Freelance - Dépasser ses peurs et faire ce que l’on aime
    Margaux est Illustratrice et Product Designer freelance.
    Margaux à toujours voulu faire de l’illustration, mais après le collège, Margaux fait un bac professionnel en arts graphiques faute de trouver une école qui lui convient pour l’illustration. Elle poursuit avec une licence de design graphique à l’ésad amiens avant de faire un master à la Glasgow School of Art.
    Pour payer la vie à Glasgow, Margaux décide travailler pour une agence immobilière en parallèle de ses études. Elle y fait de l’illustration ou du web design, choses qu’elle n’avait jamais dans ses études orientées print. Ensuite, elle rejoint Maisons du Monde pour qui elle va surtout faire des templates de newsletters. Elle travaille désormais avec d’autres designers, apprend à travailler en équipe et découvre de nouveaux métiers comme celui d’UX Researcher. Après 2 ans, Margaux en a marre de faire des newsletter. Or son syndrome de l’imposteur lui fait dire qu’elle a déjà de la chance de travailler dans le web après avec fait des études de print. Mais, les missions rébarbatives la font partir vers d’autres horizons. Elle rejoint alors malt, 5 mois après le rebranding de la marque, en tant que Brand Designer. Mais l’aventure en start-up ne se passe pas très bien. Margaux n’a pas forcément les codes et n’est pas encore assez mature pour travailler dans cet environnement. Elle ne comprend pas forcément son poste et ne trouve pas ses marques dans la nouvelle entité de l’entreprise. Margaux garde tout de même un bon souvenir de cette expérience qui l’aidera à se définir pour la suite de sa carrière.
    Par la suite, Margaux rejoint une autre start-up : Mindsay, qui est elle aussi en plein rebranding. Mais cette fois, Margaux participe à ce dernier, comprend bien son rôle et y trouve plus facilement sa place. Comme elle n’y fait pas beaucoup d’illustrations, Margaux travaille surtout sur des landing pages, des éléments pour les réseaux sociaux et des éléments de marque. A la fin, Margaux commence même à faire de Product Design.
    Après avoir fait le tour de son poste, Margaux s’en va chez Ornikar. Mais son syndrome de l’imposteur lui joue encore des tours, elle postule pour un rôle en brand et non en produit, mais si elle souhaite surtout travailler sur ce dernier. Le hasard faisant bien les choses, après quelques mois, Margaux se voit proposer un poste de Product Designer, qu’elle accepte, sans avoir de réelle connaissance sur ce métier. Elle apprend donc sur le tas les compétences qu’elle n’avait pas, se forme en écoutant des podcasts, en lisant des livres et rencontrant d’autres designers. 
    Margaux prend confiance en elle chez Ornikar, elle perçoit sa valeur et prend son envol : elle devient freelance. Aujourd’hui, elle cherche encore sa formule mais s’oriente progressivement vers 2 axes : l’accompagnement de start-ups qui veulent se lancer et celles en difficulté qu’il faut sauver. Mais Margaux est encore en réflexion pour la suite de l’aventure freelance. Elle nous partage ses réflexions et la façon dont elle voit les choses évoluer pour elle.
    A côté de son activité professionnelle, Margaux, alias Gomargu, est illustratrice. Une passion qui remonte depuis toujours, mais dans laquelle elle se jette à corps perdu en même temps qu’elle travaille chez Maisons du Monde, afin de dépenser son énergie créative. Elle commence à dessiner sur des post-its, puis à les publier sur Instagram. Par la suite, elle commence à dessiner sur iPad, même si son compte ne décolle pas tout de suite. Elle continue par passion, jusqu’à ce que son profil décolle. Dans cet épisode on prend le temps de comprendre comment Margaux a développé son style graphique, comment elle l’a fait évoluer, les thèmes qu’elle aborde et ses raisons de les aborder. On discute également des 4 livres sur lesquels elle a travaillé : comment elle a été approché, ce qui est attendu d’elle et sa liberté de création. Enfin, Margaux fait parfois des illustrations sur demande, pour des marques ou des contenus engagés et en lien avec ses valeurs. Elle nous explique comment elle trouve ses clients, comment elle travaille avec eux et les problèmes qu’elle a rencontré sur sa route. Pour finir, on parle du dernier projet de Margaux : Yes We Ken. Un projet pour détabouiser la sexualité via des illustrations sur Instagram (mais aussi via une newsletter et un podcast).  Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Gomargu Behance de Margaux Pervers Narcissiques Elles ont été les premières Peau d’Anne On en a gros Yes We Ken Range, David Epstein Play Bigger Le Mom Test, Rob Fitzpatrick Vlan GDIY Les autres épisodes de Design Journeys  L’épisode #1 avec Julien Perrière, Head of Design @ Ornikar L’épisode #4 avec Loïc Guay, Head of Design @ Malt Case Study #1 - La nouvelle identité de marque de malt avec Loïc Guay
    Pour contacter Margaux Instagram
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Julien Pelletier - The Design Crew - Avoir un impact grâce au design
    Julien est co-fondateur chez The Design Crew. Comme beaucoup de sa génération, Julien découvre le design avec Photoshop et les jeux vidéo. Il veut en suite faire de l’animation 3D, mais réalise qu’il n’a pas les compétences nécessaires en dessin pour suivre sur cette voie. Il décide alors de rejoindre l’école MJM Graphic Design. Il suit des cours d’infographie, puis de web design.
    Après ses études, Julien commence à travailler dans une moyenne agence nancéienne. Bien qu’il commence son premier jour par une saisie d’huissier, Julien y travaillera pendant 2 ans, sur des sites internet, des catalogues ou des brochures.
    Lorsque le vent commence à tourner, Julien est approché par un des clients de l’agence pour les rejoindre. Ce client est une plateforme qui cherche à automatiser les tâches répétitives réalisées par les experts comptables. Au fur et à mesure, Julien passe du web design à la création d’interfaces. C’est là qu’il découvre l’UX Design et vit une véritable révélation : on ne juge plus en fonction de “j’aime / j’aime pas”, mais “ça fonctionne / ça ne fonctionne pas”. Il s’épanouit pendant 3 ans dans cette entreprise, dans laquelle il monte en compétence, commet des erreurs, apprend de ces dernières, etc. Puis, il répond à un tweet d’une personne qui recherche un co-fondateur design. Deux mois après y avoir répondu, Julien quitte son entreprise et co-fonde Cookening. Il y fera toutes les erreurs possibles lorsque l’on crée une entreprise. Il revient à nouveau sur ses erreurs, comment il les surmonte, son ressenti face à l’échec et les apprentissages qu’il en retire. Malheureusement, après 2 années, l’entreprise n’arrive pas à lever des fonds et est revendue à son principal concurrent. Julien quitte alors son poste de CPO pour rejoindre BlaBlaCar en tant que seul UX Designer… Dans une équipe de 4 Product Managers. Ses premiers mois sont donc consacrés à éteindre des feux et faire le plus de maquettes possible. Une fois encore, 2 années passent, des mauvaises nouvelles s’enchainent pour l’entreprise, un désalignement entre les méthodologies de BlaBlaCar et les attentes Julien et un opportunité ailleurs le poussent à partir.
    Julien rejoint alors Heetch en tant que Senior Product Designer. Mais, après 2 mois, le service est condamné par la justice et doit fermer ou s’adapter. Encore une fois, Julien doit éteindre des feux et réadapter le service. Assez rapidement, il recrute une nouvelle personne dans l’équipe et doit adapter sa manière de travailler à cette nouvelle “contrainte”. Puis, l’équipe continue de grossir et Julien devient Head of Product Design. Il nous explique comment il a monté son équipe, les profils qu’il recherche et pourquoi. Après 4 ans, Julien a envie d’autre chose : il veut démocratiser le design. Il rejoint alors The Design Crew (TDC) en tant que co-fondateur et en charge du Studio de l’entreprise. The Design Crew Studio est là pour aider les entrepreneurs, start-ups et scale-ups à concevoir de nouveaux produits ou de nouvelles fonctionnalités. Appliquant les méthodes apprises au cours de sa carrière, Julien nous explique comment TDC collabore avec ses clients, comment ils travaillent ensemble et ce à quoi il faut s’attendre lorsqu’une entreprise fait appel à son équipe. Julien revient également sur l’équipe de TDC Studio. Convaincu qu’il ne faut pas de spécialistes, l’ensemble des membres de l’équipe est capable de mener un projet de bout en bout. L’avantage du studio par rapport à une start-up, c’est le fait d’être avec d’autres designers. Julien nous explique quels sont leurs rituels, comment ils travaillent ensemble, comment ils développent leurs compétences, etc. Enfin, Julien nous parle de l’évolution et de qu’il pourrait devenir dans les mois et années à venir. Enfin, on aborde toute la réflexion autour de la manière dont est pratiqué le design aujourd’hui et des problèmes que cela peut amener lors de la création d’un produit. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes The Design Crew The Design Crew Studio Rejoindre TDC Studio Design for Emotion, Aaron Walter L’art de la victoire, Phil Knight Quête Latérale
    Les autres épisodes de Design Journeys  L’épisode #2 avec Noémie Catel, Product Designer @ Heetch L’épisode #4 avec Loïc Guay, Head of Design @ Malt L’épisode #6 avec Jérémy Barré, Head of Design @ Getaround L’épisode #7 avec Marie Dehayes, Product Designer @ Alan L’épisode #10 avec Nicolas Duval, Head of Product Design @ BlaBlaCar L’épisode #13 avec Géraud Zucchini, Game Designer Indépendant L’épisode #17 avec Luc Chauffard, Head of Design @ Agicap L’épisode #40 avec Jordan Warmoes-Nielsen, Co-fondateur @ The Design Crew Case Study #2 - Discovery Discipline avec Rémi Guyot & Tristan Charvillat
    Pour contacter Julien LinkedIn Twitter 
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Benoît Drouillat - Botify & ex-Oodrive - Démocratiser le design
    Benoît est VP of Design chez Botify.
    Benoît n’est pas designer de formation, car il a commencé par des études littéraires. A la sortie de ses études, il rejoint l’agence web Business Lab en tant que concepteur rédacteur. Dans cette agence, il côtoie des designers et commence à utiliser Photoshop. Après 2 ans de pratique sur son temps libre, Benoît est recruter en tant que Designer et apprend son métier sur le tas. Après quelques temps, Benoît décide de passer freelance avant d’être contacté par l’agence World Appeal pour constituer son équipe Design. Il travaille sur des newsletters et des sites internet pour des entreprises du luxe ou des banques. En même temps, Benoît fonde *designers interactifs*, une association professionnelle autour du Design. Son objectif principal : faire en sorte que les designers se rencontrent et partagent leur métier et leurs méthodes de travail, ce qui n’était pas quelque chose d’évident en 2006. Après plus de 200 évènements organisés, l’association se concentre désormais sur l’évolution du marché du Design au travers d’études annuelles. Via cette association, Benoît a également rejoint le Conseil National du Design en septembre 2021, qui conseille le gouvernement français sur politique de Design. Il nous explique comment fonctionne le conseil, ce qui en est attendu et à que cela va servir.
    Après 3 ans à travailler intensément pour l’agence World Appeal, à la rédaction d’un livre, au développement de *designers interactifs* et à l’enseignement, Benoît décide de quitter World Appeal, pour faire du freelance et à construire le cours de design d’interaction de l’école Strate. Benoît revient sur le cours qu’il a mis en place à l’époque en étant convaincu que les interactions allaient passer par des objets physiques plus que par des interfaces numériques. En parallèle, Benoît est freelance, il se retrouve une nouvelle fois à faire le grand écart entre toutes ses activités et décide de se reconcentrer.
    Au même moment, il est contacter pour retourner chez World Appeal pour y occuper le rôle de Head of UX. Il revient sur les raisons qui l’ont poussé à revenir dans sa précédente agence. On discute également des méthodes de travail en agence : recherche utilisateur, suivi des livrables, etc. Après 4 ans, Benoît qui une nouvelle fois l’agence. Cette fois, il a l’envie de travailler directement pour et dans une entreprise. Ce qui l’amène chez Oodrive en tant qu’Head of Design. Il nous explique les raisons de son recrutement, comment il a développé une vision design dans une entreprise vieille de 18 ans, pourquoi et comment faire de la user research, quels profils recrutés et comment les faire monter en compétences, comment refondre et designer 7 produits différents et comment la micro-copie. Au bout de 4 années, Benoît à envie de voir autre chose. Il souhaite rejoindre une entreprise avec plus de moyens et un esprit plus start-up de que PME. C’est alors qu’il rejoint Botify en tant que VP of Design. Un rôle similaire à son précédent, mais avec une dimension beaucoup plus stratégique. Pour le podcast, Benoît revient sur ce qu’il a mis en place durant ses 6 premiers et les défis qui arrivent dans les prochains mois et les prochaines années. Lien episode Les ressources de l'épisodes *designers interactifs* Oodrive Botify Le Medium de Benoît Le Design des choses à l’heure du numérique, Jean Louis Fréchin Continuous Discovery Habits, Teresa Torres Escaping the Build Trap, Melissa Perri
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #9 avec Mickaël David, Design Director @ Doctolib L’épisode #15 avec Audrey Hacq, Product Design Director @ OpenClassrooms L’épisode #25 avec Morgane Peng, Experience Design Director @ SGCIB L’épisode #32 avec Léa Mendes da Silva, VP Design @ Payfit L’épisode #40 avec Jordan Warmoes-Nielsen, Co-fondateur @ The Design Crew Case Study #2 - Discovery Discipline avec Rémi Guyot & Tristan Charvillat Pour contacter Benoît LinkedIn
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • David Duhamel - Radio France - Refondre entièrement la plateforme des radios publiques françaises
    David est Lead UX Designer chez Radio France.
    David commence sa carrière comme développeur. Très rapidement, il se questionne sur l’utilité de ce qu’on lui demande de développer. C’est alors qu’il devient chef de projet AMOE, puis AMOA pour comprendre les besoins des utilisateurs. Lorsqu’il change d’agence, il découvre qu’il faisait de l’UX Design dans son précédent rôle : faire des maquettes, des prototypes, tester ses derniers, comprendre un besoin, etc. C’est lors d’une mission pour l’assureur Axa que David saute le pas et décide de faire de l’UX Design à plein temps et d’approfondir ses connaissances dans ce secteur. On revient sur le passage de David chez Axa. On aborde la démocratisation de la recherche utilisateur et des méthodes pour convaincre ses collaborateurs de son utilité, la nécessité de se mettre à la place de ses utilisateurs pour comprendre ce qu’ils ressentent, des tests utilisateurs en environnement réel ou pas… Après 3 ans en prestation chez Axa, David veut s’investir pleinement dans une entreprise et désire travailler dans un secteur qui l’anime plus que l’assurance. C’est alors qu’il rejoint Radio France, comme premier UX Designer. Dans un premier temps, son rôle est corriger les problèmes sur 7 sites internet et applications différents (un par radio), normer le wording, commencer à faire des tests utilisateur. On passe du temps sur ce dernier point, là encore pour comprendre : comment convaincre d’en faire, comment rencontrer ses auditeurs, quels tests faire dans un premier temps, comment réaliser un test, avec qui, etc.
    L’équipe Design de Radio France compte 24 personnes. Celle de David comprend 8 UX Designer. On aborde donc la distinction UX vs. UI vs. Product Designer, afin de comprendre les raisons pour lesquelles l’équipe Design de Radio France est autant segmentée dans ses rôles et ce que chacun fait. On discute également de la relation entre chaque rôle, avec les brand designers et avec les équipes marketing de l’entreprise publique. Enfin, on aborde la façon dont chaque UX Designer travaille sur un projet et avec son équipe. Depuis quelques années, Radio France cherche à regrouper chaque site, application et identité de marque de chaque radio sous une seule et même chapelle. David et son équipe travaillant sur ce projet de fusionner les applications et les sites, il prend le temps de nous parler de projet, de sa genèse, des besoins auxquels il répond, de la façon dont il est mené et des problèmes rencontrés en cours de route. David prend le temps de nous revenir dans les détails sur chaque étape du projet de la beta en interne pour rassurer les employés de Radio France à la mise en ligne progressive de nouveau site pour ne pas brusquer les habitudes d’utilisation. Il en profite pour nous livrer l’ensemble de ses apprentissages et des erreurs à ne pas commettre. Enfin, sur ce sujet, on parle du lien entre la refonte du site internet Radio France et des applications de la maison ronde. Car les 2 plateformes déservent le même besoin, mais reste considérer comme des produits différents, avec des design système différent et interactions qui leur sont propres.
    Premier invité à designer pour les assistants vocaux, David nous explique en quoi cette plateformes est nécessaire quand on travaille pour media audio, mais également à quel point il est difficile de la maitriser. Il nous expliquer nous les raisons qui en font à la fois une outil puissance pour Radio France, mais également en quoi il représente un gadget pour nombre d’entre nous. De même, on aborde le sujet des voitures connectés et de la nécessité pour une radio d’y développer ses apps pour prendre place dans ce nouvel écosystème qui laisse de plus en plus la radio de côté. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Radio France UX Design Weekly de Kenny Chen
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #40 avec Jordan Warmoes-Nielsen, Co-fondateur @ The Design Crew 
    Pour contacter David LinkedIn Twitter
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Jordan Warmoes-Nielsen - The Design Crew - Développer ses compétences de Product Designer
    Jordan est co-fondateur de The Design Crew. Après quelques années en école de commerce, Jordan décide d’arrêter ses études. Il rejoint alors une entreprise en tant que Business Developer, mais se trouve rapidement confronter à un problème : l’agence avec laquelle il travaille n’est pas assez rapide dans la création du site internet. C’est à ce moment qu’il découvre Photoshop, il commence à faire des maquettes de site internet et est pris de passion pour la création de design d’interface.
    Puis il co-fonde une agence de communication avec un ami, qui lui apprend énormément sur le design, et travaille sur la création de sites vitrines pour de petites entreprises. Rapidement, il est frustré : il est considéré comme un simple exécutant et certaines demandes de ses clients ne se basent sur aucun rationnel. C’est alors qu’il se rend compte de l’importance de bien comprendre un besoin et de s’assurer que tout le monde est bien aligné.
    En quittant son agence, Jordan souhaite lancer une application de rencontre professionnelle. Néanmoins, après le départ de son associé, il décide d’arrêter le projet et suit une formation au wagon pour développer ses connaissances techniques.
    En parallèle de son activité professionnelle, Jordan travaille sur des projets fictifs qu’il poste sur Dribbble. Ses travaux attirent l’œil du premier Product Manager de Chauffeur Privé, qui le recrute, en tant que Product Designer, pour travailler sur la refonte de l’application. Grâce à cette expérience, Jordan commence à appréhender la recherche et les tests utilisateur pour répondre à des besoins réels. Après moins d’un an, Jordan rejoint Convargo, une nouvelle fois en tant que premier Product Designer. Néanmoins, il rapidement confronté à des échecs : application qui n’est pas utilisée, fonctionnalités déployées sans recherche, etc. De ces erreurs, il en retire des apprentissages plus que de la frustration, lui permettant de rebondir et de corriger le tir par la suite. Jordan passe également par le freelancing, mais l’expérience n’est pas concluante. Il rejoint alors Le Collectionist, là encore comme premier Product Designer. Il y travaille principalement sur les outils internes, afin de facilité le travail des équipes clients et sales.
    Après ses multiples expériences, Jordan fonde The Design Crew (TDC), une entreprise qui fait des formations en Product Design, qui possède un Design Studio et qui fait de l’aide au recrutement. Son constat, c’est qu’il n’y a pas de bonne formation pour les Product Designers alors que l’écosystème est là pour aider chacun à grandir. Dans cet épisode, on parle dans le détail des raisons qui ont poussé Jordan à monter TDC, comment il a recruté les mentors, comment et pourquoi il a construit les formations de cette façon et pas d’une autre. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes The Design Crew The Design of Everyday Things, Don Norman Sprint UX Collective Plaidoyer pour l’altruisme, Matthieu Ricard
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #6 avec Jérémy Barré, Head of Product Design @ Getaround L’épisode #10 avec Nicolas Duval, Head of Product Design @ BlaBlaCar L’épisode #20 avec Julien Hillion, Lead Product Designer @ Qonto L’épisode #32 avec Léa Mendes da Silva, VP Design @ Payfit Case Study#2 avec Rémi Guyot et Tristan Charvillat
    Pour contacter Jordan : LinkedIn
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Alexia Dupré-Doàn - Pretto - Construire sa carrière de design pas à pas
    Alexia est Design Lead chez Pretto.
    A la fin de ces études dans le secondaires, Alexia hésite entre un parcours dans la biologie ou dans l’art. C’est ce dernier qu’elle choisira en rejoignant une prépa aux écoles d’arts, puis l’ésad Amien pour faire apprendre le graphisme et la typographie, avant de spécialiser en UX Design aux Goblins.
    Alexia rejoint CANAL+ en apprentissage, puis en CDI, en tant qu’UX Designer pour travailler sur les applications CanalPlay puis MyCanal. On revient sur cette expérience, ce qu’elle a appris, comment exister face à des concurrents mastodontes comme Netflix, ou encore comment appréhender le design sur ordinateur, mobile mais également télé connectée.
    Après 4 ans, Alexia décide de quitter le groupe CANAL pour rejoindre une plus petite structure : Braineet. Elle y arrive en tant que première Product Designer. Métier qu’elle apprend sur le tas : elle apprend à défendre ses convictions, à tester des choses et à recruter. Alexia partage une de ses méthodes pour convaincre des parties prenantes : rédiger un article sur le sujet que le souhaite mettre en avant. Cela permet de mettre ses idées au clair, de les structurer et de partager son point de vue avec moins de formalité.
    Cependant, le modèle de l’entreprise ne prend pas et Alexia a plus d’ambition, elle rejoint donc Foxintelligence. Dans une premier temps, elle travaille, seule, sur CleanFox, un outil pour supprimer facilement les newsletters de ses emails. Par la suite, elle travaille sur les outils d’analyse de l’entreprise et recrute un autre designer pour l’aider. On discute alors des moyens qu’Alexia a mis en place pour se former sur des sujets qu’elle ne connaissait pas encore et des problèmes qu’elle a rencontré en chemin.
    Ne voulant pas passer tout son temps sur des produits d’analyse, après un an, Alexia décide de rejoindre l’entreprise PlayPlay, encore une fois, comme première et seule designer. A ce moment, elle travaille sur la refonte complète du produit, approfondit ses connaissances en Product Design et développe ses connaissances en Product Management.
    En parallèle de ses différences expériences, Alexia a créé le site Kabotin un annuaire des spécialistes équestres. Grâce à ce projet personnel, elle apprend de nombreuses compétences : code, marketing, etc. qui lui servent dans son métier du quotidien.
    Depuis maintenant 2 ans, Alexia a rejoint Pretto en tant que Senior Product Designer, avant de devenir Design Lead. Nous revenons sur ses premières semaines dans l’entreprise : de l’inventaire des écrans à la compréhension des user flows. Pretto n’est pas qu’un produit, c’est un service, Alexia doit donc aussi comprendre le métier de courtier, le processus commercial, la relation avec les banques, les algorithmes, etc. Une fois toutes ses connaissances acquises, Alexia commence à travailler sur le produit et revient dans cet épisode sur ses premières missions. L’ensemble de l’entreprise fait en sorte d’améliorer l’expérience Pretto. Cela passe bien sûr par le produit, mais aussi la relation avec le courtier, etc. Au cours de cette expérience, les clients font des retours qui sont répertoriés et analysés par Alexia. On aborde alors la recherche utilisateur, les méthodes pour catégoriser les différents retour, le point des retours clients et des retours des employés de l’entreprise, etc. En 2021, Pretto change d’identité. Ce rebranding a un impact sur le produit : nouvelle typographie, nouvelles couleurs. Alexia revient sur cet impact, sur son rôle dans la création de cette nouvelle identité, ainsi que sur sa relation avec l’agence en charge de la refonte et l’équipe Marketing et Communication de l’entreprise. Enfin, depuis sa promotion au rôle de Design Lead, Alexia à la charge de créer l’équipe Design de Pretto. On parle donc de la façon dont elle souhaite créer son équipe, des profils qu’elle recherche et des rituels et process qu’elle a mis en place. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Pretto Le Medium d’Alexia The Power of Moment de Chip & Dan Heath Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale Growth.design Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #39 avec Théo Kopf, Brand Designer @ Matera Case Study#1 avec Loïc Guay sur le rebranding de Malt
    Pour contacter Alexia : LinkedIn
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Tiphaine Chouillet - La Racine - Concevoir des produits physiques
    Tiphaine est fondatrice du studio La Racine.
    Tiphaine fait des études de commerce en se spécialisant dans le marketing haut de gamme. Après un passage chez Christian Dior, elle rejoint Emile Henri, une PME spécialisée dans la céramique et l’art de la table. Elle y développe la marque en Italie avant de travailler sur les produits et l’image de marque de l’entreprise.
    Après 6 ans chez Emile Henri, Tiphaine fonde le studio La Racine pour aider les marques héritage françaises à pérenniser les savoir-faire au moyen du design. Pour cela, elle passe du temps à définir la marque et ses valeurs et à concevoir les produits pour lesquels l’entreprise est légitime. Cet épisode est d’ailleurs l’occasion de se rappeler à quel point la stratégie est importante dans la création d’un produit (qu’il soit physique ou numérique). Tiphaine prend le temps de nous expliquer comment travailler sur la stratégie d’une entreprise. En l’écoutant, on réalise qu’il s’agit d’un processus similaire à celui de la création d’un produit : discuter avec les utilisateurs, analyser des données sur l’entreprise et analyser la concurrence. De ça découle la plateforme de marque, qui permettra d’établir les valeurs de la marque mais aussi sa charte éditoriale et graphique. Une fois la stratégie établie, il est temps de passer au produit. Là encore, l’environnent compte avant même la conception du produit : analyser les tendances du marché, prendre en compte de l’appareil de production du client, etc. Une fois l’environnement compris, le produit ne part pas tout de suite en production, il faut réfléchir le produit : faire des croquis, les rendre en 3D, travailler avec les bureaux d’études pour adapter le prototype aux appareils de production et enfin créer un prototype physique pour se projeter sur le produit final.
    Avec Tiphaine, nous prenons le temps de comprendre ces PME font appel à des designers externes : rythme de production plus long ou rapport coût/bénéfice trop faible. D’ailleurs, ces entreprises fabriquent des produits fait pour durer dans le temps et donc qui ne seront pas renouvelés tous les ans.
    Les marques héritage proposent de beaux produits qui doivent durer dans le temps et qui ont un coût de développement important. Ces entreprises ne doivent pas se tromper lorsqu’elles démarrent la production d’un produit. Et pour éviter les erreurs, la recherche utilisateur est nécessaire. Tiphaine nous explique comment elle mène la recherche utilisateur pour ses clients, en fonction des besoins et surtout des produits qu’il faut créer. La recherche ne peut être menée de la même façon si l’on crée des plats pour le four, des verres à whisky ou bien des cartes de jeu. C’est d’ailleurs quelque chose d’apprécié par les clients de Tiphaine qui, elle le reconnait, ne connaissent pas très bien leurs clients.
    J’ai également demandé, assez naïvement, à Tiphaine, s’il est encore possible de révolutionner un produit physique. Et bien qu’il semble évident qu’un produit physique ne peut pas être réinventé, ce sont les matériaux utilisés ou les formes qui peuvent différés pour créer de nouvelles tendances.
    Enfin, lorsqu’un produit est mise en vente, il faut s’assurer qu’il remplit sa fonction première et qu’il est apprécié. Ce n’est pas une chose facile, surtout lorsque l’on travaille sur de nouveaux projets, mais Tiphaine nous explique comment elle suit les retours des clients sur les produits qu’elle a créé.
    Aussi, Tiphaine et son équipe travaillent-ils sur ce qui entoure le produit : le packaging, la photographie ou l’argumentaire de vente. Là encore, ces éléments découlent de la réflexion stratégique et l’image de marque de l’entreprise. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de La Racine La coupe de conservation d’Emile Henry Nouveau Départ Les rendez-vous de la matière
    Le podcast Dessin Dessein Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #16 avec Solène Borrat, Head of Product Design @ Getaround L’épisode #26 avec Aymeric Joubert, Lead Product Designer @ Frichti Pour contacter Tiphaine : LinkedIn
    Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Antoine Peltier - Graphic Designer Freelance - Destabiliser ses clients pour les aider
    Antoine des Designer Graphique Indépendant. Après son bac S, Antoine veut devenir infographiste et poursuit ses études à l’école de Condé. Il commence par un MANAA, puis des étude de graphisme dans le print avant de se spécialiser dans la direction artistique. Il découvre le monde l’agence durant son BTS, en travaillant chez Fabrique, une agence amstellodamoise. Avant tout attiré par les conditions de travail proposées par l’agence, Antoine y apprend également énormément sur son métier grâce au Directeur Artistique de l’agence. De cette expérience, il en retire également des connaissances en développement web et en UX Design. Il enchaine avec un Master en Direction Artistique. Il y apprend à travailler en équipe, sur des projets d’envergure et challengeants, et gagne énormément en maturité. A la fin de son Master, il rejoint le media Fubiz, qu’il quitte après 2 semaines. Il décide alors de devenir indépendant, mais en travaillant pour une agence… Qui mettra fin à leur relation au bout de 3 mois. Il retourne alors travailler en agence, mais cette fois en CDI. Mais après un an, Antoine n’en peut plus de la cadence rapide d’une agence, des débats sans fin autour de certains projets et souhaite refaire des identités de marque réfléchies plutôt que de faire de la simple réalisation de posts pour les réseaux sociaux. Pendant ses études, Antoine crée le blog We Need Caféine, dans lequel il parle de design, direction artistique, etc. On revient sur la création de ce site, ce qu’il en retient et de comment il s’en est servi pour sa marque personnelle.
    Après toutes ses aventures, Antoine est repassé freelance. Il prend le temps de nous expliquer son métier de Designer Graphique et pourquoi il se définit comme tel. Il revient aussi sur ses missions, toutes plus variées les unes que les autres, et sur la façon dont il trouve et choisit ses clients. Nous nous attardons sur un point important d’Antoine : ses valeurs. Il en a définit 6, qui lui permettent de savoir si son client est en phase avec lui et sa manière de travailler. Nous discutons également de la façon dont Antoine aide ses clients. Il nous explique qu’il s’agit avant tout de comprendre leurs problèmes, plutôt que de lire un simple brief, comprendre leur contexte et leurs enjeux. Une fois le besoin du client compris, d’Antoine commence le processus créatif : création de 2 concepts totalement développés, avec une histoire qui les entoure, un logo, des supports (affiches, etc.), des couleurs, des typographies, des photos, etc. Et une fois la piste acceptée, il suit la mise en place de cette dernière.
    Antoine étant un véritable touche à tout, il était important pour moi de comprendre comment il a acquis cet ensemble de connaissance comment ils se tient à jour des nouveaux outils, nouvelles tendances, etc. Lien de l'épisode
    Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast 
    Les ressources de l'épisodes Le site d’Antoine Sa chaine YouTube La typo Limparfaite Fubiz Awwwards Brand Brothers Emiland De Cubber Le Coolkit TechTrash Newsletter Médias Sur les internets Vous pouvez être ce que vous voulez être Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #22 avec Bastien Marécaux, UX Designer L’épisode #31 avec Pierre-Marie Postel, Illustrateur @ Paiheme Studio L’épisode #34 avec Francis Chouquet, Typographe & Illustrateur Freelance Pour contacter Antoine : Mail Twitter Instagram
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Francis Chouquet - Typographe & Lettreur Freelance - Suivre sa passion et en faire son métier
    Francis est graphiste, lettreur et typographe.
    Passionné par le dessin depuis tout petit, Francis souhaite devenir architecte. Découragé par son entourage, il abandonne cette idée. Il souhaite toujours travaillé dans le design, mais en est encore découragé, car il a des bonnes notes et est poussé dans une filière scientifique plutôt que littéraire. Il finit donc par faire des études de commerce. Il commence sa carrière professionnelle en supply chain avant de réaliser qu’il n’y avait pas sa place.
    En déménageant en Belgique, il rencontre une artiste peintre avec qui il travaille pendant 2 ans. Il continue son apprentissage aux Beaux-Arts de Bales, en Suisse. Il commence à faire quelques expositions et souhaite montrer son travail sur internet. Il apprend alors à faire son site internet, découvre Wordpress et le design web à cette occasion. Francis fonde alors une agence web pour laquelle il va créer des sites internet et des templates Wordpress. A terme, le marché des templates Wordpress est de moins en moins rentable pour un designer et Francis fait de plus en plus d’identité graphique. Au point d’arrêter le design web pour se focaliser sur le design graphique.
    Véritable touche à tout, Francis explique qu’il passe d’une chose à l’autre très rapidement, qu’il a envie de découvrir de nombreux domaines, de tout tester, de tout voir. Ce qui est problématique au quotidien. On aborde donc le sujet de la motivation, de la procrastination, de ce que cela lui apporte - de négatif, mais aussi de positif - sur son processus créatif.
    A côté de son travail, Francis tient le blog Beautiful Type. A force de voir des travaux qui le passionnent, Francis se met à lire des livres sur le sujet. Puis il commence à faire du lettrage et à le partager sur Dribbble, où son travail arrive en première page du site. Le fait de dessiner ses lettres et d’avoir son travail mis en avant lui donnent envie de continuer sur cette voie et d’en faire plus.
    Pour aborder clairement le sujet, Francis nous explique la différence entre la calligraphie, le lettrage et la typographie. Il revient aussi sur les étapes par lesquelles il passe pour les créer. On parle également du style de Francis : l’Interlock. Il nous explique comment il l’a trouvé, le développe, le fait évoluer… Aussi, aborde-t-il ses défis de 100 jours : passer 1 heure par jour pendant 100 jours à faire du lettrage. Ces défis lui ont d’ailleurs donné une grande exposition, attirant de nouveaux clients s’interessant avant tout à son style plutôt qu’à ses compétences.
    Enfin, on parle des formations que Francis suit et donne. Pour lui, suivre des cours permettent d’en apprendre plus sur la technique, mais également d’avoir de nouvelles sources d’inspiration. C’est aussi, pour lui, l’occasion de partager ce qu’il a appris avec les autres, pour les aider à évoluer. Lien de l'épisode Pour soutenir le podcast, n’hésite pas à mettre 5️⃣⭐️ sur Apple Podcast ou Spotify pour aider les autres designers à découvrir le podcast
    Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Francis et son cours Masterclass Lettering Glyphs Fontself Ken Barber Karen Cheng Giambattista Bodoni Alex Steinweiss Sens Créatif Les livres Saul Bass : A Life in Film & Design House Industries Lettering Manual
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #27 avec Aurore Bayle, Illustratrice Freelance L’épisode #31 avec Pierre-Marie Postel, Illustrateur @ Paiheme Studio Pour contacter Francis: Twitter Instagram 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Pierre-Marie Postel - Paiheme Studio - Être connu et reconnu pour son style
    Pierre-Marie est illustrateur freelance.
    Passionné par le dessin depuis tout petit, Pierre-Marie décide de faire de sa passion son métier. Il rejoint alors l’école Brassart pour développer ses compétences. En parallèle, il commence son travail de graphiste en tant qu’indépendant afin de constituer un portfolio pour trouver des clients à la fin de ses études.
    Pierre-Marie est connu pour ses illustrations japonaises vintages. Pour le podcast, il revient sur les étapes par lesquelles il est passé pour se construire son style : l’apprentissage des dessins manga à la plume, l’ajout du style vintage, l’exploration pour mixer le vintage avec les codes actuels de l’illustration… On parle également de la façon dont Pierre-Marie fait évoluer son style au cours du temps et des expériences. Paiheme explique aussi comment il se renouvelle dans le temps et s’approprie des contraintes pour ne jamais se retrouver prisonnier de son style.
    D’ailleurs, Pierre-Marie explique sa définition du style : des éléments graphiques identifiables et un positionnement marketing clair. Dans le cas de Pierre-Marie, il crée Paiheme Studio afin de ne pas être identifier comme illustrateur, mais comme une personne capable de faire également de la Direction Artistique ou du Branding. Avoir plusieurs flèches à son arc lui permet de créer un écosystème, et donc d’offrir à ses clients une prestation complète.
    Dans cet épisode, Pierre-Marie nous parle également de sa relation avec ses clients. Il nous explique comment il travaille avec eux, comment il présente son travail et prend en compte les retours. Paiheme a aussi pour habitude de décliner le travail de ses clients sur sa propre boutique : si un client lui commande une illustration pour un menu, il fait en sorte de pouvoir la réutiliser pour en faire des stickers, des t-shirts, etc. Il nous explique les raisons de cette démarche, comment il le propose à ses clients et en quoi cela crée une relation gagnant-gagnant.
    Enfin, Pierre-Marie nous parle de la manière dont il trouve de nouveaux clients. Il revient sur la stratégie payante qu’il a mis en place sur les réseaux sociaux pour attirer de nouveaux prospects et travailler avec de prestigieuses marques comme PepsiCo, Omega, Segafredo, Rhinoshield ou encore Skullcandy. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Le Behance et le site de Paiheme Studio Le Twitch de BastiUi La chaine et le podcast de Stan Leloup Le Panier Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #22 avec Bastien Marécaux alias BastiUi L’épisode #27 avec Aurore Bayle, illustratrice freelance Pour contacter Pierre-Marie: Instagram Twitch
    Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Aurore Bayle - Freelance - Faire de l’illustration son métier
    Aurore est illustratrice Freelance. Depuis toujours, Aurore dessine. Ne voulant pas que faire de l’illustration à ses débuts, elle décide de suivre des études de Direction Artistique (DA). Après un an en tant que freelance DA, Aurore réalise qu’elle veut remettre l’illustration au centre de son travail. D’un côté, elle revoit son portfolio pour l’accès illustration. De l’autre, elle prend du temps pour dessiner sur son iPad et poste ces illustrations sur Instagram. Durant notre discussion, Aurore nous explique comment elle travaille avec ses clients pour créer des illustrations et comment elle entretien leurs relations dans le temps. Lorsqu’elle travaille pour des clients, Aurore est souvent simple exécutante : elle illustre en fonction du style demandé. Aujourd’hui, Aurore cherche non plus à vendre ses compétences d’illustratrice, mais son style. L’occasion d’en savoir plus sur son style : Comment le définir ? Comment le trouver ? Comment l’adapter à chacune de ses cibles ? Nous parlons aussi de toutes la dimension artistique du métier d’Aurore. D’ailleurs, elle ne se considère pas comme artiste et cherche avant une utilité à son travail : pouvoir le vendre en ligne, lui faire de la publicité sur les réseaux sociaux, etc. Pour progresser, Aurore a, pendant un an, publié chaque jour une nouvelle illustration sur Instagram. Elle explique comment elle a relevé ce défi et surtout comment elle a fait pour avoir de l’inspiration tous les jours durant aussi longue période de temps. Elle revient également sur tous les effets bénéfiques de ce défi, tant sur ses compétences que son organisation.
    Aurore ne fait pas que de l’illustration pour ses clients. A côté elle publie ses illustrations en ligne, à ouvert une boutique, fait des live pour Adobe ou créer des illustrations qu’elle vend sur des stocks d’images. L’occasion de discuter avec elle de l’image artistique accolée au monde de l’illustration et des possibilités de faire évoluer le secteur. En sens, on aborde les moyens qu’elle est en train de mettre en place pour que ses illustrations lui génèrent du revenu passif. En changement de paradigme qui la pousse aujourd’hui à moins travailler pour des clients. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Le site, Instagram, YouTube et la boutique d’Aurore La chaîne d’Ali Abdaal
    Les livres Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent de Stephen R. Covey Les podcasts Young, Wild & Freelance Tribu Indé Sens Créatif Inspiration Créative
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #4 avec Loïc Guay, Head of Design @ Malt L’épisode #1 de Case Study avec Loïc Guay
    Pour contacter Aurore : Instagram
    Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Aymeric Joubert - Frichti & ex-Meetic - Apprendre sans cesse pour créer le meilleur design
    Aymeric est Lead Product Designer chez Frichti.
    Après un Bac L option Arts Plastiques, Aymeric part en Licence d’Arts, Lettres et Langues pour devenir professeur d’Arts Plastiques. Il y suit un cours d’Arts Numériques et découvre Flash… C’est la révélation ! C’est cela qu’il veut faire : créer sur un ordinateur. Il enchaine donc avec un BTS Multimedia, puis un diplôme d’Arts Appliqués dans le multimedia en alternance.
    Durant ses études, il travaille pour l’agence Marcel, pour laquelle il va réaliser des bannières Flash et faire des sites pour différentes entreprises. Après un an, Aymeric veut devenir Directeur Artistique (DA) et rejoint l’agence TBWA.
    Dans le même temps, Aymeric co-fonde la start-up Puuulp, un réseau social de partage de vidéo regroupé par lieu. C’est la première fois qu’il travaille sur un produit. Alors qu’en agence il ne peut pas re-travailler sur ses projets ; avec Puuulp, il itère et améliore son produit grâce aux retours utilisateurs. Après 4 ans, le projet Puuulp s’arrête, Aymeric réalise qu’il s’inspire désormais du travail de start-ups plutôt que d’agences et il n’est plus en phase avec le fonctionnement de ses dernières. Il décide de quitter son agence et rejoint Meetic.
    Aymeric à la chance d’arriver en plein redesign des produits Meetic. Le redesign est réalisé par l’agence IDEAN, qui commence à infuser la notion de Design System. Aymeric se rattache au projet en réalisant les nouvelles icônes du produit. Lorsque IDEAN se retire du projet, Aymeric reprend le lead sur le Design System, l’améliore grâce aux retours des utilisateurs et le restructure en fonction des besoins internes. En parallèle, Aymeric travaille sur des refontes d’écrans avec l’aide de User Research. C’est à cette occasion qu’il apprend à faire de la recherche utilisateur : trouver les bonnes questions, les poser de la bonne manière, etc. Habitué aux appels d’offre en agence, Aymeric à pour réflexe d’aller vite. Sauf qu’il se retrouve, chez Meetic, dans une entreprise avec énormément d’inertie où les projets mettent du temps à être réaliser et où chaque projet est cloisonné à une équipe. Cela frustre Aymeric qui, après un an et demi, quitte l’entreprise pour rejoindre Frichti.
    Lorsqu’il arrive chez Frichti, Aymeric est le seul designer. L’entreprise a fait appel à des designers différents, des agences, des freelances créant une expérience confuse. Aymeric se pose donc sur l’ensemble des problèmes du produit tout en s’intéressant aux retours donnés par les utilisateurs pour l’améliorer. Autre constat, il n’y a pas de Design System. Aymeric souhaite donc tout reprendre de zéro et cela tombe bien, car la marque fait son re-branding. L’occasion d’allier Produit et Brand pour créer une cohérence commune. Par ailleurs, Aymeric prend la temps de décrire sa relation avec l’équipe Brand et explique comment le Brand et le Product Design travaillent ensemble pour améliorer l’expérience client. Il en fait de même sur sa relation avec les Product Managers et les développeurs. Aymeric revient aussi dans le détail sur ses premiers projets chez Frichti. Un retour d’expérience riche qui nous permet de comprendre les différentes étapes pour améliorer une fonctionnalité et surtout l’importance de la recherche utilisateur. Enfin, il aborde son passage d’unique designer à manager d’une équipe de 3 et les implications que cela apporte.  Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Être Brand Designer en startup TheSketchMonkey Jane Wong Shit User Story Les livres Vous allez commettre une terrible erreur ! d’Olivier Sibony The Universal Principles of Design Universal Methods of Design Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel, Product Designer @ Heetch L’épisode #7 avec Marie Dehayes, Product Designer @ Alan & ex-Swile L’épisode #15 avec Audrey Hacq, Product Design Director @ OpenClassrooms
    Pour contacter Aymeric : Twitter LinkedIn
    Pour soutenir le podcast : Inscris-toi à Design Journeys pour ne louper aucun épisode Mets 5 étoiles sur Apple Podcasts pour aider les autres designers à découvrir le podcast Rejoins-nous sur la page Tipeee du podcast 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Mathilde Gauthier - PayFit - Offrir tous les outils pour faire de la recherche en autonomie
    Mathilde est User Researcher chez PayFit.
    Mathilde a suivi des études de communication. Au cours d’un stage, elle découvre que l’application sur laquelle travaille son entreprise a raté le coche : l’app n’a pas été conçu en prenant en compte les besoins des utilisateurs. A ce moment, Mathilde ne comprend pas que l’on n’ait pas parlé à des utilisateurs au cours de la conception produit. Par la suite, Mathilde découvre le métier UX Designer grâce à l’ECV Digital. Il n’en faut pas plus pour la convaincre de rejoindre l’école. Au cours de ses études, elle rencontrera Léa Mendes Da Silva, VP Design chez PayFit, qui lui demandera de rejoindre l’entreprise en tant que première User Researcher de l’entreprise. Au cours de notre discussion, Mathilde revient sur la constitution de l’équipe Design chez PayFit et de son rôle au sein de l’équipe. Elle revient sur son arrivée, dans une équipe de 3 Product Designers qui n’avaient pas le temps de faire de la recherche : certaines features mises en ligne on fait un flop, puisqu’elles ne répondaient à aucun besoin. Mathilde arrive dans ce contexte pour faire le bilan de la recherche utilisateur chez PayFit. Elle se rend compte qu’elle n’est quasiment jamais faite ou alors dans la douleur. Sauf qu’elle reste seule pour entreprise de 300 personnes - à l’époque. Elle décide donc de mettre en place une toolbox pour donner les outils nécessaires à n’importe qui chez PayFit pour faire de la recherche. Son objectif principal : simplifier la réalisation de recherche et le partage de l’information. Pour atteindre son objectif, elle forme des personnes dans chaque pays pour qu’ils y deviennent ambassadeur de la recherche. Pour y arriver, elle : Forme sur l’enjeux de la recherche Explique les raisons d’en faire et les dangers de ne pas en faire Fait des mises en situation Enfin, elle essaie de résoudre un dernier point : recruter les utilisateurs, en créant une communauté de personnes intéressées pour tester les nouvelles fonctionnalités de PayFit.
    Mathilde prend le temps de revenir sur la boite à outils qu’elle a créé pour PayFit. Elle nous explique tout ce qu’elle contient : Qu’est-ce que la user research ? Comment recherche et avec quelle méthode de recherche ? Pourquoi fait-on cette recherche ? Comment trouver les bons testeurs ? Comment conduire une recherche ? Elle revient aussi sur la façon dont est utilisée cette toolbox par l’ensemble des employés pour faire de la recherche utilisateur sans que Mathilde de ne fasse goulot d’étranglement. Cependant, si tout le monde peut faire de la recherche, cela veut dire que tout le monde peut rechercher la même chose et donc, perdre du temps. Pour éviter cela, Mathilde aide les équipes se rapprocher les unes des autres lorsqu’elles ont un sujet commun, mais s’occupe de catégoriser les résultats de recherche pour en simplifier l’utilisation par l’ensemble des équipes produit.
    Pour faire de la recherche, il faut des testeurs. Mathilde nous explique comment les recruter, comment communiquer avec, comment faire en sorte qu’ils ne sont pas contactés tous les deux jours, etc. En plus de cela, Mathilde s’occupe de faire de la recherche exploratoire. Son but ? Comprendre ce que ressentent les utilisateurs et s’en servir pour trouver de nouvelles fonctionnalités ou de nouvelles verticales. Une fois ces nouvelles connaissances acquises, Mathilde nous explique comment elle les diffuse auprès des équipes produit. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes :
    Les liens : Le site de Payfit Le podcast Quote Les autres épisodes de Design Journeys : L’épisode #19 avec Roxane Lacotte, UX Researcher Freelance L’épisode #21 avec Grégoire Devoucoux du Buysson, UX Researcher @ Mozza & Co-founder @ Cousto
    Pour contacter Mathilde : LinkedIn
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Becky Hirsch - Spotify - Le Content Design en scale-up
    Becky est Senior UX Writer chez Spotify. Becky fait des études d’écriture créative en Anglais et en Français et cherche un métier qui lui permette d’écrire. Elle commence donc par faire de la rédaction d’article SEO pour des entreprises locales de New-York. Elle rejoint ensuite Maxymiser pour faire de la rédaction marketing. Puis, elle travaille sur la refonte du site de l’entreprise et commence à découvrir l’UX Design et l’UX Writing. Elle voyage ensuite en France pour devenir enseignante. Après 7 mois, elle rejoint BlaBlaCar et devient “Spécialiste Contenu Produit”. C’est là qu’elle travaille pour la première fois avec une équipe Produit. L’occasion de revenir sur le rôle et les missions d’une UX Writer, ainsi que sur la façon de le devenir. En rejoignant BlaBlaCar, Becky n’a pas tout de suite écrit pour le produit, elle a d’abord rédigé du contenu “support” pour aider les utilisateurs. Une fois ses armes faites, elle commence a travaillé sur des features. Elle revient dans le détail sur la création du système d’abonnement dédié à la Pologne et sur la façon dont elle a dû créer du contenu en Polonais et pour un marché qu’elle ne connait pas. Lorsqu’elle était chez BlaBlaCar, Becky a également participé au rebranding de l’entreprise. Elle nous explique l’impact que cela a eu sur le wording et les méthodes mise en place pour garder une cohérence entre les différents rédacteurs. Becky nous donne aussi ses bonnes pratiques pour maintenir et faire évoluer un glossaire au cours du temps. 18 mois plus tard, elle traverse la Manche et rejoint Deliveroo comme Senior Content Designer. Au cours de cette expérience, en plus d’écrire de la micro-copie, Becky gère des projets de bout en bout. Elle parle donc de ce rôle qui n’a pas pour habitude d’être confié à une UX Writer. Au cours de la conversation, Becky parle également des méthodes qu’elle suit chez Deliveroo pour rédiger la microscopie. A la suite du départ du Head of Content Design, Becky prend sa place par interim. Elle gère alors l’équipe Content Design, les recrutements et les évolutions de carrière… Tout en restant contributrice individuelle. Cette expérience, lui a d’ailleurs permis de savoir qu’elle ne voudrait plus faire de management dans la suite de sa carrière. En gérant une équipe, Becky doit s’assurer que ce qui est livré a un niveau de qualité élevé. Becky nous explique comment elle s’y prend donc pour que son équipe crée un contenu de qualité, sans trop interférer et en faisant les retours les plus pertinents possibles. Enfin, Deliveroo est une produit international : la question de la traduction du contenu est donc centrale. Becky revient sur les éléments à prendre en compte pour simplifier le travail de traduction. Après 2 ans, elle rentre à New-York pour rejoindre Spotify, sur la partie Marketplace, c’est-à-dire tout ce qui ne concerne pas les auditeurs sur la plateforme. Becky nous en dit plus sur cette partie peu connue de Spotify et sur ses missions et la façon dont elle travaille dessus. Au sein de Spotify, il y a 17 UX Writers. J’ai donc saisi l’occasion pour comprendre comment ces personnes travaillent-elles ensemble et comment font-elles pour créer une cohérence rédactionnelle, malgré la taille de l’équipe. Enfin, on aborde la place de la recherche utilisateur lorsque l’on est UX Writer et la façon de la faire, surtout lorsque l’on travaille sur un projet confidentiel. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Le Medium de Becky Le blog de Figma Les guidelines de Material Design Le blog de Facebook Design Le blog d’UX Shopify La newsletter Dense Discovery
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #10 avec Nicolas Duval, Head of Product Design chez BlaBlaCar  L’épisode #11 avec Sophie Ianiro, UX Writer chez Doctolib L’épisode #14 avec Camille Promerat, UX Writer Freelance L’épisode #21 avec Julien Hillion, Lead Product Designer chez Qonto  L’épisode #22 avec Bastien Marécaux (Basti Ui), UX Designer chez ATECNA
    Pour contacter Becky : LinkedIn Twitter
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Bastien Marécaux (Basti Ui) - ATECNA - Partager ses connaissances pour progresser ensemble
    Bastien, alias Basti Ui, est UX Designer, Youtuber & Streamer. Depuis tout petit, Bastien souhaite faire du graphisme. Malheureusement, après le lycée il n’est pas retenu dans l’école a laquelle il postule, il part donc en DUT Informatique. A la fin de son DUT, Bastien veut toujours faire du graphisme et rejoint l’école des Gobelins pour faire sa licence. Durant cette licence, il découvre le développement applicatif sur iPhone et surtout la conception d’interface. Au fil du temps, il travaille sur de petites applications, gagne en compétences design et découvre qu’il veut devenir UX/UI Designer Mobile. A la fin de ses études, il rejoint une entreprise bruxelloise dans laquelle il travaille comme développeur mobile et Designer d’interface, c’est là qu’il apprend tout du métier de Designer. Puis il rejoint Capgemini à Lille comme “graphiste” où il travaille sur les applications mobile de la FNAC ou Leroy Merlin. Au même moment, Windows 8 sort et Microsoft paie les grandes enseignes de la distribution pour porter leurs applications sur la plateforme. Bastien est le Designer derrière la conception graphique de ses applications qui lui permettent d’acquérir très rapidement de l’expérience et à comprendre ce qu’est vraiment l’UI Design. Véritable touche à touche, Bastien nous explique comment il s’est mis à faire de la DA et de l’animation pour les clients pour lesquels il travaille. Bastien est le premier invité du podcast à travailler en agence. C’est donc l’occasion de comprendre ce milieu, d’en comprendre les avantages et inconvénients, mais également d’en déconstruire les clichés. On aborde donc des sujets variés comme la relation entre un Designer et son client, la place de la user research au cours d’une mission ou encore l’impossibilité de savoir si le travail que l’on a fourni a permis ou non d’aider son client. Avec le temps, Bastien gravit les échelons et occupe un poste de manager. C’est l’occasion de revenir sur son parcours professionnel, comprendre ce qui lui plait dans son métier et qui ce qui lui déplait, mais surtout les raisons derrières ces envies. Cette conversation est un excellent moyen de se poser les bonnes questions savoir comment l’on souhaite évoluer en tant que Designer. D’ailleurs, Bastien nous explique pourquoi il n’aime pas le rôle de manager dans son métier et préfère s’apparenter un mentor afin d’aider les autres designers de son agence à monter en compétence et partager leurs savoirs. Dans son agence, ATECNA, Bastien est l’un de ceux qui connait le mieux l’outil Sketch, on lui demande donc de former les reste des designers à cet outil. Etant tous chez les clients, Bastien décide de faire sa formation sous la forme d’une vidéo… Qu’il finit par poster sur YouTube. Grâce à cette, puis ces vidéos, ATECNA commence à recevoir des demandes de formation de la part de ses clients. Cependant, cela ne rapporte pas assez d’argent à l’agence et Bastien décide de continuer son projet seul. Bastien revient sur les formations qu’il a créé et donné dans son agence : Comment construire un design system ? Comment mettre à plat ses fichiers ? Comment travailler entre designers et développeurs ?
    Passionné par son métier, Bastien ouvre sa chaine Twitch. Avec lui, on revient sur les raisons qui l’on poussé à partager ses connaissances et faire du contenu régulier autour du métier de designer. On revient aussi sur les raisons de son succès : contenus pratiques, simples et ancrés dans le réel. Dernièrement, Bastien est devenu freelance. L’occasion de comprendre sa décision, la différence entre le freelancing et l’agence et de comprendre ce qu’apporte cette façon de travailler lorsque l’on est designer. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens La chaine YouTube Basti Ui La chaine Twitch Basti Ui Le discord de Basti Ui Underscore
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #5 avec Romain Briaux, 3D Artists et Co-fondateur chez Hervé Studio L’épisode #20 avec Julien Hillion, Lead Product Designer chez Qonto L’épisode #15 Avec Audrey Hacq, Product Design Director chez OpenClassrooms 
    Pour contacter Bastien : YouTube Twitch Twitter
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Grégoire Devoucoux du Buysson - Mozza & Cousto - Rendre la user research accessible à tous
    Grégoire est UX Researcher chez Mozza et co-fondateur du collectif Cousto. Sans trop savoir ce qu’il veut faire dans la vie, Grégoire suit une formation dans le marketing digital en école de commerce. Ses études l'amène à faire un stage chez Coca-Cola au service marketing. Parmi ses projets, il doit gérer le développement d’un jeu mobile. Une fois développé, il le fait tester à des stagiaires de 3ème et en apprend plus en 2 heures qu’en 6 mois de développement. C’est là que Grégoire et son manager réalise qu’il y a un problème : il n’y a pas de pont entre les constructeurs et les utilisateurs. Et cela ne concerne pas que Coca-Cola, ils réalisent que le problème est le même dans des entreprises comme Vestiaire Collective, BlaBlaCar ou Parrot. Pour s’assurer que le besoin existe vraiment, Grégoire et son équipe font… Des tests utilisateurs pour Vestiaire Collective. L’entreprise en retire de nombreux apprentissages et valide le besoin. Grégoire et ses associés créent alors Ferpection, une entreprise de conseil en user research. Avec Grégoire, nous discutons de la séparation actuelle entre la recherche marketing et la recherche utilisateur. Pour lui, cette distinction n’a pas de sens. C’est en combinant les 2 que l’on peut faire une recherche beaucoup plus stratégique et bénéfique pour les entreprises. On aborde également la question de la user research dans les grands groupes. Le discours de Grégoire à ce propos est original. Pour lui, ses entreprises sont habituées à la recherche, mais au niveau du marketing. Sauf qu'elles ne savent pas comment l'utiliser pour développer leurs produits. Par ailleurs, ces entreprises cherchent avant tout à minimiser les risques, elles sont donc plus enclin à faire de la recherche utilisateur, comparé à des start-ups qui cherchent à déliverer rapidement. Il revient également sur un point important de la user research : elle sera forcément biaisée. En effet, la méthode de recherche, le contexte, les questions ou encore les utilisateurs ont tous une influence sur les résultats qui seraient différent dans un autre contexte. En soi, la recherche réduit l’incertitude, mais elle ne se le sera jamais de 100% du fait de ces biais. Grégoire revient aussi sur les différents profils de user researchers. Quelles sont leurs forces et faiblesses ? Quelles les compétences a absolument avoir pour remplir cette fonction ? Après 5 ans, Grégoire a envie d’explorer de nouveaux sujets et de redevenir contributeur individuel. Il rejoint alors Mozza, un collectif des Product Strategists, Designers et Researcher qui travaille pour des start-ups en devenir ou des scale-ups. L’occasion de comprendre comment la User Research aide les entrepreneurs à cadrer leur projet. Grégoire nous explique également pourquoi et comment il intervient en tant que User Researcher dans des entreprises comme Airbnb ou Uber. Pour aider les entreprises à progresser en User Research, Grégoire à fondé Cousto, un programme de formation à la User Research à destination des Product Designers et Product Managers. Lien de l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Ferpection Mozza Tandemz Cousto
    Les livres Running Lean de Ash Mauraya Lean Startup d’Eric Ries Système 1 / Système 2 (Thinking Fast & Slow) de Daniel Kahneman Votre cerveau vous joue des tours d’Albert Moukheiber
    Les podcasts Mixed Methods Quote de Roxane Lacotte
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel, Product Designer chez Heetch L’épisode #8 avec Jonathan Widawski, fondateur de Maze L’épisode #12 avec Marine Dias, Senior User Researcher chez Algolia L’épisode #19 avec Roxane Lacotte, freelance User Researcher
    Pour contacter Grégoire : LinkedIn
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit 
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Roxane Lacotte - Freelance - Aider les start-ups & scale-ups à faire de la recherche utilisateur
    Roxane est User Researcher Freelance Au cours de ses études en école de commerce, Roxane à l’opportunité de partir aux Etats-Unis poursuivre sa formation à Indianapolis. C’est là qu’elle découvre ce qu’est le métier d’UX Designer. Elle s’oriente tout de même vers le marketing et découvre que parler avec ses clients permet d’avancer dans ces projets de manière efficace. C’est là qu’elle découvre le métier qui lui correspond : User Researcher. Pour faire de la User Research son métier, Roxane rejoint Axance en tant que chef de projet UX. Au cours de cette expérience, elle travaillera avec des UX Designers, UI Designers et des UX Researchers et montera en compétences sur ces sujets. Après 2 ans, elle saute le pas et devient User Researcher et commence à exercer chez AirFrance ou encore Natixis. Après presque 3 ans chez Axance, Roxane décide de quitter l’agence Axance et devenir freelance afin d’accompagner principalement des start-ups et des scale-ups. Suite à une prise de contact, elle accompagne Luchr (désormais Swile), puis Heetch et découvre l’entrain qu’ont ses entreprises autour de la recherche, d’appliquer les enseignements d’une discovery pour faire changer les choses, etc. C’est cette dynamique qui lui donne envie de continuer à travailler dans ce type de structures. Au cours de la discussion, Roxane est revenue sur sa manière de mettre en avant la user research chez ses clients. Pour cela elle revient sur 3 points : Apprendre à connaître les personnes avec qui elle va travailler Mettre en place un meetup interne pour expliquer son métier et ce que cela va apporter à l’entreprise Organiser une weekly research : un point où elle planifie les recherches à venir et résume les résultats des recherches précédentes Roxane revient également sur les raisons qui font que l’on fait appel à elle : apporter un regard impartial sur les résultats et offrir une bouffée d’oxygène aux équipes. Durant ses missions, Roxane transmet également sa culture user-centric afin de faire prendre conscience aux gens de son importance dans les organisations produit. Elle nous explique comme elle fait cela et à quel point les entreprises sont réceptives à cette montée en compétence. Elle nous donne également ses conseils sur ce qu’il faut faire pour être un.e meilleur.e User Researcher. Dans ce podcast, Roxane revient également sur de nombreuses notions de la user research : Les personae UX La relation entre les données quantitatives et la recherche qualitative Le recrutement des utilisateurs La recherche exploratoire Définir ses hypothèses et questions de recherche Centraliser l’ensemble des insights utilisateur Restituer et partager les résultats de sa recherche Lien épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Luky Primadani
    Les podcasts Product Squad Awkward Silences Generation Do It Yourself Phénix Podcast Quote
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #2 avec Noémie Catel de Heetch L’épisode #7 avec Marie Dehayes de Alan et ex-Lunchr L’épisode #16 avec Solène Borrat de Getaround L’épisode #17 avec Luc Chaffard d’Agicap
    Pour contacter Roxane : LinkedIn
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Maxime Siméon - Yeeld - Etre le seul designer pour 100 000 utilisateurs
    Maxime est Designer chez Yeeld Alors qu’il fait des études de bioanalyse, Maxime découvre le graphisme en préparant des présentations PowerPoint. Il se forme ensuite au développement web et découvre le métier de Web Designer, puis de Product Designer. Pour en apprendre plus sur le Design, Maxime suit des cours professionnalisants d’infographiste et de web designer. Comme il ne sait pas ce qu’il veut vraiment faire, il va procéder par tâtonnement et s’essayer à tous les métiers du design : marque, illustration, icône ou encore interface ; ce qui fait de lui à véritable couteau-suisse du Design. A contre courant de l’hyper spécialisation dans le Design, Maxime est toujours resté un designer généraliste. Ayant toujours travaillé dans des petites structures, il a su mettre à profit ses compétences généralistes pour travailler dans tous les domaines : marketing, produit, développement web… Pour parler de son profil couteau-suisse, nous avons abordé la dernière expérience en date de Maxime chez Yeeld. Une application gamifiée pour aider les personnes à mettre de l’argent de côté. A l’origine, l’entreprise s’appelle Piggou, mais à la suite d’une restructuration, elle devient Yeeld et fait appelle à Maxime pour mettre en place la nouvelle plateforme et diversifier les méthodes d’épargne pour les utilisateurs.  Mais Maxime ne s’occupe pas que du produit. Encore une fois, il gère le marketing, le développement web, le branding… Il revient sur tous ses rôles et nous explique comment s’organiser et passer de l’un à l’autre, en fonction des besoins et des priorités de l’entreprise. Ensemble, nous revenons sur le premier projet de Maxime chez Yeeld : la création d’un nouveau logo et d’une nouvelle charte graphique. Il revient sur les raisons et les arguments mis en avant pour retravailler une identité de marque. Maxime revient sur les étapes par lesquelles il est passé pour retravaillé l’image de marque et le logo de Yeeld. Sans Product Manager pour gérer la roadmap, l’équipe de Yeeld utilisait la méthode Shape Up de Basecamp pour itérer sur le produit. Nous revenons avec Maxime sur sa place dans cette organisation et la façon qu’il a de travailler avec les développeurs pour itérer. Au cours de notre discussion, Maxime m’a fait découvrir une notion que je ne connaissais pas, le breadboarding : un outil qui permet de faire le lien entre le designer et le développer, où l’on décrit uniquement les écrans avec du texte et uniquement en fonction des actions demandées sur l’écran et des résultats attendus. Nous abordons également la recherche utilisateur : à quel moment du processus est-elle mise en place ? Pour quelles raisons ? Comment s’assurer que les sujets sur lesquelles avancer sont les bons et que les fonctionnalités qui vont être développées sont utiles et répondent à un besoin ? Nous évoquons également les manières de récupérer des retours utilisateurs et de rencontrer les utilisateurs pertinents pour avoir des retours pertinents. Enfin, on aborde la passion de Maxime : la création d’icône. Il revient pour nous sur sa passion et sur ce qu’il faut faire pour mettre en place sa propre librairie d’icônes.
    Lien pour écouter l'épisode Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Yeeld Retour vers le nouveau logo de Yeeld Le site de Sebastien Gabriel Le Dribbble de James Le site de Ueno Le site de Fantasy Le Slack French Product Designers Le Slack French Designers Club Le Twitter de Pablo Stanley
    Les livres Shape Up par Basecamp
    Les autres épisodes de Design Journeys Case Study #1 sur la Nouvelle identité de marque de Malt L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze
    Pour contacter Maxime : Twitter
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Case Study #1 - Loïc Guay - La nouvelle identité de marque de Malt
    Case Study est un nouveau format du podcast Design Journeys au cours duquel nous revenons dans le détail sur l’un des projets de mon invité.e. Pour ce premier épisode, j’ai le plaisir de recevoir une nouvelle fois Loïc Guay, Head of Design chez Malt, pour parler de la création de nouvelle identité de marque de l’entreprise. Dans cet épisode, Loïc explique : Qu’est-ce qu’une identité de marque ? Pourquoi la faire évoluer ? Par quelles étapes passer pour créer une nouvelle identité de marque ? Pourquoi faire appel à une agence pour repenser cette identité ? Comment travailler avec cette agence ? Quel est le rôle de l’équipe Design de Malt dans ce processus ? Comment communiquer auprès des employés sur les avancées de cette nouvelle identité ? Qu’est-ce qu’une identité visuelle et qu’est-ce qui la compose ? Comment transposer l’identité de marque et l’identité visuelle dans le produit et à quel moment le faire ? Les erreurs à ne pas commettre.
    Si vous voulez en savoir plus sur Loïc, vous pouvez également écouter l’épisode #4 de Design Journeys. On y parle de son parcours, de son rôle de Head of Design mais aussi de la création de la marque Hopwork et de son rebranding en Malt. Lien pour écouter l'épisode. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Malt Le site de Koto
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #4 avec Loïc Guay de Malt L’épisode #10 avec Nicolas Duval de BlaBlaCar
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Solène Borrat - Prendre le temps de démocratiser le design et de connaître ses utilisateurs
    Solène est Head of Product Design chez Getaround. Depuis le lycée, Solène sait qu'elle veut travailler dans le Design. Mais, pour faire plaisir à ses parents, elle s'engage en classe préparatoire, avant d'entre aux Arts et Métiers. Elle y suivra une spécialisation en conception des produits innovants et travaillera avec des designers et des ergonomes. Elle rejoint ensuite l’ENSI-Les Ateliers, où elle va apprendre le métier de Designer : apprendre à faire des choix, renouer avec son intuition et remettre l’utilisateur au centre de tout. En sortant d’école, Solène se spécialise dans le Service Design : ne plus concevoir l’objet, mais l’usage que l’on en fait. Puis elle se spécialise dans le Strategic Design : réfléchir son service pour savoir quand le sortir sur le marché, à quel prix, etc. En même temps, Solène apprend à concevoir ses premières applications. Travaillant en agence, Solène ne suit jamais son travail, passant d'un client à l'autre. Ses choix ne sont pas challengés et elle ne sait pas s'ils sont les bons ou si elle progresse dans son métier. Pour progresser, Solène rejoint la start-up Koolicar, en tant que Product Designer, où elle y développa la culture et la vision design de l’entreprise. Elle nous explique l’importance de démocratiser une culture design au sein d’une entreprise. Cette démocratisation, Solène nous donne quelques clés pour la mener à bien : Expliquer chacun de ses choix, pour montrer qu’ils sont basés sur une vraie réflexion Partager avec l’ensemble de l’entreprise sur son travail pour éveiller les consciences Connaître ses utilisateurs pour argumenter ses choix et prendre une place plus forte dans les discussions, sans être remis en cause
    Ce travail de vision, nécessaire pour avoir un cap et ne pas s'éparpiller, prend du temps. Solène nous explique comme elle prend le temps de la travailler et de s'extraire du rush quotidien pour la construire. Après la fermeture de Koolicar, Solène rejoint son concurrent : Drivy (désormais Getaround), d’abord en tant que Product Designer puis en tant que Head of Design. Ce qui passionne Solène, c’est la recherche utilisateur. Et c’est pour cela qu’elle est recrutée : Pousser les tests utilisateurs, c’est-à-dire tester une fonctionnalité avant quelle ne soit développée Clarifier les problèmes et les besoins des utilisateurs avant même de créer une fonctionnalité Développer la recherche fondamentale : connaitre qui sont nos utilisateurs, ce qu’ils font sur notre plateforme et pourquoi
    Pour éduquer l’entreprise à la recherche utilisateur, il faut une nouvelle fois de la patience, mais différentes méthodes sont possibles : Payer des entreprises pour faire la recherche utilisateur pour en montrer les bienfaits, sans réduire la bande-passante des équipes… Faire du shadowing, c’est-à-dire passer du temps, avec d’autres personnes de l’entreprise, à regarder comment interagissent les utilisateurs avec un produit dans leur contexte habituel
    On aborde également les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on fait de la recherche utilisateur. Comment en faire lorsque l’on ne peut pas rencontrer ses utilisateurs en personne ? Comment centraliser les retours clients alors qu’ils peuvent venir de différentes sources ? Lien pour écouter l'épisode. Les ressources de l'épisodes Les liens Le site de Getaround
    Les livres Une vie de création de Charlotte Perriand Les livres de Naoto Fukasawa  Méthodes de design UX de Carine Lallemand Les articles de Deliveroo Design Les articles de Spotify Design Lean In de Sheryl Sandberg
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #6 avec Jeremy Barre de Getaround L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze
    Pour contacter Solène : LinkedIn
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Audrey Hacq - Aider les entreprises à simplifier leur workflow grâce au Design System
    Audrey est Product Design Director chez OpenClassrooms. Avant cela, elle était Lead Designer & Design System Expert chez IDEAN (ex-Backelite) Passionnée par l’art, Audrey se spécialise très tôt dans le graphisme en faisant un bac arts appliqués, suivi d’un BTS communication visuelle pour finir aux Gobelins avec une spécialisation graphisme. Elle commence son parcours dans le print, en tant que maquettiste, chez Prisma Media. Elle évolue ensuite dans des agences généralistes, dites 360, où elle commence à découvrir le métier de designer digital. Puis, Audrey rejoint une agence 100% digital, où elle va apprendre à designer des applications mobiles. A l’époque, le métier d’Audrey s’appelle encore “Directrice Artistique”. Enfin, Audrey rejoint l’agence spécialisée dans le mobile Backelite (devenue IDEAN) où elle travaille sur de grosses applications comme celle du Crédit Agricole ou d’ING en tant que Lead Designer. Nous sommes en 2013 et Audrey réalise que les projets sont gérés en vase clos, qu’ils évoluent en fonction des designers affectés au projet et que la communication entre les équipes n’est pas optimale, ce qui donne des résultats mitigés. C’est ce qui l’amène à s’intéresser à l’Atomic Design et au Design System. Au cours de cet épisode, Audrey revient sur ce qu’est l’Atomic Design - une méthode pour créer des composants d’interface - et le Design System - le regroupement de ses composants. Nous abordons les questions à se poser en amont de créer un Design System pour savoir à quoi il va servir et comment le mettre en place. En 6 ans, Audrey a vu des entreprises qui avaient mis en place des Design Systems mais qui avaient échoué à se démocratiser au sein des équipes. En effet, un Design System est un vaste sujet et a besoin de structure pour aboutir. On revient donc sur les méthodes pour réussir cette mise en place : Audit interne pour savoir quelles sont les attentes, comment les équipes fonctionnent ensemble, quel est leur degrés de maturité Evangéliser auprès des parties prenantes pour leur expliquer l’utilité d’un Design System et le retour sur investissement Recommander les bonnes méthodes d’implémentation Le faire en collaboration avec l’ensemble des équipes pour qu’elles s’approprient le sujet
    Cette dernière étape de transition est importante car Audrey travaillait en agence pour des clients. Mettre en place un Design System dans un entreprise sans préparer la transition est l’assurance que le projet s’arrêtera rapidement car il ne sera pas reprise en interne. Grâce à son expérience, Audrey revient également sur les erreurs à éviter lorsque l’on met en place un Design System, mais également sur la façon de mesurer le succès de cette mise en place. Elle nous donne également des astuces sur son utilisation et de la façon de le faire persister au sein d’un entreprise. Lien épisode 1 Lien épisode 2. Les ressources de l'épisode 1 Les liens Le site d’IDEAN Le Medium d’Audrey Le Medium de Nathan Curtis Design Systems France TouchUp
    Les livres Hackez le Design System d’IDEAN Design Systems de Alla Kholmatova
    Les vidéos Focus sur la création d’un Design System avec Audrey Questions réponses sur le Design System avec Audrey Hacq et et Nicolas Duval
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #10 avec Nicolas Duval de BlaBlaCar L’épisode #11 avec Sophie Ianiro de Doctolib L’épisode #14 avec Camille Promérat
    Les ressources de l'épisode 2 Les liens Le site d’OpenClassrooms Le Medium d’Audrey Le Medium de Nathan Curtis Design Systems France TouchUp
    Les livres Hackez le Design System d’IDEAN Design Systems de Alla Kholmatova Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg
    Les vidéos Focus sur la création d’un Design System avec Audrey Questions réponses sur le Design System avec Audrey Hacq et et Nicolas Duval
    Les podcasts Vlan! de Grégory Pouy

    Pour contacter Audrey : LinkedIn
    Vous avez aimé cet épisode ? Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Camille Promérat - Freelance - Guider les utilisateurs grâce aux mots
    Camille est UX Writer freelance. Après des études dans la traduction, s’oriente dans la rédaction web avant de devenir, presque par hasard, UX Writer chez Deezer. Nous revenons au cours de notre discussion sur ses 4 années et demie passées chez Deezer : de l’apprentissage du métier d’UX Writer sur le tas à la composition d’une équipe de 5 UX Writers. Avec Camille, nous discutons de la principale raison qui fait qu’une entreprise fait appel à un ou une UX Writer : le moque de cohérence au sein d’un produit et le besoin de créer un glossaire pour s’aligner sur les termes et leur définition entre les équipes. Même si ce besoin est légitime, Camille réalise vite que le problème peut être plus cohérent qu’un simple problème de wording. Camille revient sur les 2 types de mission qu’elle doit réaliser en tant qu’UX Writer : Les tâches de fond comme la création d’un glossaire et d’un tone of voice ainsi que leur traduction. Les tâches “rapides” come la création de texte pour les fonctionnalités pour aider les utilisateurs. Deezer était présent dans plus de 30 pays quand Camille y travaillait. En tant que responsable de l’équipe localisation, elle revient sur un sujet important : la traduction. Elle nous explique comment le glossaire qu’elle a mis en place est décliné par langue et comment il est adapté pour correspondre à la culture de chaque pays tout en respectant le tone of voice de la marque. On parle également des tests de la microcopie. Même s’il s’agit d’un sujet complexe et pas encore assez développé, Camille revient sur les différentes techniques pour tester rapidement des mots en fonction de ce que l’on recherche. Par ailleurs, elle insiste sur le fait de toujours tester ses maquettes avec le bon wording, pour éviter les biais et obtenir des résultats inutilisable. Après 2 ans chez Deezer, Camille commence à réaliser des missions de freelance, d’abord par opportunité, puis par envie. Elle souhaite découvrir de nouveaux secteurs, de nouvelles personnes, voir d’autres process, etc. Au cours de ses missions, elle réalise que le poste d’UX Writer ne consiste pas qu’à rédiger des mots mais à apporter du liant entre les équipes pour les aider à communiquer entre elles. En ce sens, son travail permet surtout de mettre en place de bonnes pratiques sur le long terme pour améliorer l’expérience utilisateur grâce au contenu et à sa structuration. En fin de discussion, nous abordons des thèmes beaucoup plus généraux : Qu’est-ce qu’un ou une UX Writer ? Quel est son rôle ? Comment être un bon ou une bonne UX Writer ? Comment l’UX Writing permet-il d’améliorer l’accessibilité ?
    Lien pour écouter l'épisode
    Les ressources de l'épisodes Les liens UX Writer France
    Les livres Nicely Said: Writing for the Web with Style and Purpose de Nicole Fenton & Kate Kiefer Lee Strategic Writing for UX de Torrey Podmajersky Bien rédiger pour le Web de Isabelle Canivet-Bourgaux Content Design de Sarah Richards
    Les podcasts Writers of the Silicon Valley
    Les autres épisodes de Design Journeys L’épisode #7 avec Marie Dehayes d’Alan L’épisode #11 avec Sophie Ianiro de Doctolib
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Marine Dias - Algolia - Aider les équipes à créer des produits utiles et fonctionnels
    Marine est Senior User Researcher chez Algolia. Après avoir fait ses études dans une école de commerce, Marine part faire du conseil. Expérience à laquelle elle mettra vite fin. En quête d’un métier qui a plus de sens, elle a la chance de rencontrer Guewen et Patrick, les fondateurs de l’agence de design Haigo, qui décident de la former à la recherche utilisateur. En revenant sur cette expérience, Marine nous explique comment la user research était vendue à ses clients et pourquoi elle était importante pour la réalisation de ses projets. Elle nous explique aussi l’importance de la communication pour expliquer l’avancée des recherches et les apprentissages qui en découlent. Après 3 ans chez Haigo, Marine veut faire partie intégrante d’une équipe produit et creuser davantage les problèmes qu’elle rencontre. Elle décide donc de rejoindre Algolia. Elle y rejoint l’équipe Produit en tant que deuxième UX Researcher. Elle y a pour objectif de répondre à tous les besoins research de l’entreprise pour aider les Product Managers et Product Designers à créer des produits utiles et fonctionnels. Dans le détail, elle nous explique son rôle de UX Researcher au quotidien chez Algolia : Aider les Product Managers à définir les besoins en recherche pour le trimestre à venir Réaliser des tests d’utilisabilité pour savoir si les produits qui vont être développés fonctionnent correctement Conseiller les Product Designers pour qu’ils puissent faire eux-mêmes des usability tests Faire de la recherche exploratoire si un problème est découvert mais que l’on n’en connait pas encore les causes La recherche utilisateur a beau se démocratiser, elle n’est pas encore comprise de tous. Marine nous explique les différentes méthodes qu’elle a mis en place pour évangéliser la recherche utilisateur au sein d’Algolia. On revient sur la communication nécessaire auprès des équipes Produit, Tech et Customer Succes. On discute aussi de la nécessité d’expliquer son métier auprès des autres équipes au moyen de présentation ou de retour d’expérience en interne. Enfin, elle nous parle du Testing Corner, un moyen de faire participer l’ensemble de l’entreprise à des tests d’utilisabilité pour montrer ce qu’est un test utilisateur, comment cela fonctionne et à quoi cela sert. Enfin nous abordons les thèmes récurrents de la user research : Comment créer des bonnes hypothèses ou question de recherche ? Comment réduire les biais humains lorsque l’on fait de le recherche ? Comment bien recruter ses testeurs ? Lien pour écouter l'épisode. 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site d’Algolia Les articles de Marine sur la User Research Google Venture Spotify Design Facebook Design Airbnb Design Norman Nielsen Group Research Ops Community
    🎧Le podcast dont on a parlé🎧 Mixed Methods
    🎨Les épisodes de DESIGN SYSTEM que l’on a abordé🎨 L’épisode #8 avec Jonathan Widawski de Maze L’épisode #2 avec Noémie Catel d’Heetch
    Pour contacter Marine : Twitter LinkedIn
    ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit   💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Sophie Ianiro - Doctolib - L'importance de l'UX Writing dans le Product Design
    Sophie est UX Writer chez Doctolib. Après une année de mise à niveau en arts appliqués (Manaa), Sophie décide de faire une licence de communication et de se spécialiser dans le marketing. Au cours de ses stages en communication corporate, elle commence à écrire : communiqués de presse, contenu sur des sites internet, etc. Elle continue ensuite dans l’écrire en faisant de l’Inbound Marketing : écrire du contenu pour générer du trafic sur un site internet pour générer des revenus. Alors qu’elle travaillait chez AB Tasty, Sophie se rend compte, en rédigeant des cas clients, que des modifications de formulation sur une interface peuvent avoir un impact la navigation et la compréhension des utilisateurs. Au même moment, elle s’intéresse de plus en plus à l’expérience utilisateur et réalise que le contenu est trop souvent négligé. Enfin, lors de missions de freelancing, on lui demande d’aider les designers à récrire certaines parties de sites internet. C’est ainsi que Sophie découvre et se spécialise dans l’UX Writing. Après 3 années en tant que freelance, Sophie réalise qu’il lui manque quelque chose : elle ne peut pas passer du temps à comprendre les utilisateurs pour lesquels elle écrit et elle ne peut pas itérer, améliorer son contenu, une fois qu’il est en ligne. C’est cette envie de comprendre et d’aider l’utilisateur sur le long terme qui lui donne envie de rejoindre Doctolib. A son arrivée, elle a 2 objectifs : aider les Product Designers sur les projets en cours et créer des guidelines contenu pour créer de la cohérence sur les interfaces. Sophie nous explique comment créer un Content System : Comprendre les mots et dans quels contextes les utiliser ou non. Etablir la manière de s’adresse à tel ou tel groupe de personnes (ce que l’on appelle également le Tone of voice). S’accorder avec le marketing pour employer les mêmes mots et le même ton de voix pour garantir une expérience homogène dans le produit et en dehors de celui-ci. Elle nous explique également l’importance de son rôle chez Doctolib : elle n’est pas là que pour écrire, mais pour aider tout le monde à monter en compétence sur la création de contenu et établir des consignes claires et des normes pour gagner du temps lors de la création de nouvelles features. Ensemble, nous revenons sur la place de l’UX Writing au sein de Doctolib : un rôle totalement intégré à l’équipe Design. En effet, Sophie participe à l’ensemble des rituels de l’équipe Design, participe à la recherche lorsqu’il y a une feature à créer ou à améliorer, etc. Enfin nous parlons de 2 sujets importants, l’internationalisation et l’accessibilité. Avec une présence en France et en Allemagne, il est important d’adapter son contenu aux particularités culturelles de chaque pays et donc de trouver les bons mots pour chaque cible. Sophie nous explique également comment l’écriture permet de rendre les interfaces plus compréhensibles et accessibles aux utilisateurs. Lien pour écouter l'épisode 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site de Doctolib UX Writers Collective (nous en avons parlé en off avec Sophie) The UX Collective
    📖Le livre dont on a parlé📖 Content Design de Sarah Richards
    🎧Le podcast dont on a parlé🎧 Writers of Silicon Valley
    🎨Les épisodes de DESIGN SYSTEM que l’on a abordé🎨 L’épisode #6 avec Jeremy Barre de Getaround L’épisode #9 avec Mickaël David de Doctolib L’épisode #10 avec Nicolas Duval de BlaBlaCar
    Pour contacter Sophie : Twitter LinkedIn
    ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit   💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Noémie Catel - Heetch - Créer un Design System pour redesigner entièrement son application
    Noémie est Product Designer chez Heetch, l’appli de VTC pro et conviviale. Passionnée par le design et le graphisme depuis son plus jeune âge, Noémie se spécialise dans les arts plastiques avec un rêve en tête : travailler dans les agences de com'. Après une licence en arts graphiques, elle fait un master en marketing et communication par curiosité. Choix gagnant puisqu'elle va apprendre le développement produit et la recherche utilisateur qui lui serviront pour son poste de Product Designer. Après 4 ans en agence et en tant que freelance, Noémie rejoint Heetch au poste de Product Designer. On revient sur son arrivée dans l'entreprise, ses premiers pas dans l'équipe Design et son premier gros projet : la création de Flamingo, le Design System de Heetch. Elle nous explique toutes les étapes par lesquelles elle est passée pour le créer : Répertorier l'ensemble des composants existants Remettre à plat les UI Kits, pour continuer de travailler au quotidien Recréer les composants, les tester avec les utilisateurs et les implémenter avec les developpeurs Mettre à jour et faire évoluer ce Design System avec le reste de l'équipe Design Tout ça pour aboutir à la refonte complète de l'application - qui arrive bientôt, elle nous l'a promis 🤫
    On discute également de la place de la recherche utilisateur dans la création des features chez Heetch, comment elle est menée et comment la mettre en place lorsque l'on ouvre son application à un nouveau continent qui a ses propres spécificités. Merci à Noémie d'avoir participé à ce deuxième épisode de DESIGN SYSTEM ! Lien pour écouter l'épisode -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Découvrez le site de Heetch Pour contacter Noémie, vous pouvez aller sur son portfolio ou suivre l'oiseau bleu Noémie ❤️ Pablo Stanley
    📖Les livres dont on a parlé📖 The Design of Everyday Things de Don Norman Solving Product Design Exercises: Questions & Answers de Artiom Dashinky L'Art de la Guerre de Sun Tzu
    🎙Les podcasts dont on a parlé🎙 L'épisode de La French Touch avec Julien Pelletier Method Podcast de Google Product Hunt Radio de Product Hunt Design Better Podcast d'InVision -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Alexandre Pidault - Redesigner progressivement son produit pour ne pas perdre ses utilisateurs
    Alexandre est ex-Head of Design chez Cafeyn (ex-LeKiosk) - le Spotify de la presse - et CPO chez Vybe - la néobanque pour les jeunes. Passionné par le cinéma, il décide finalement de faire des études d'ingénieur qu'il arrêtera avant la fin pour se consacrer au design. Après un VIE à San Francisco, Alexandre revient en France en tant que Product Designer chez LeKiosk. Il nous explique comment il a gravi les échelons pour y devenir Head of Design, comment il a monté et formé son équipe et comment il a mis en place, petit à petit, un Design System. On aborde également le rebranding de LeKiosk en Cafeyn. Alexandre revient sur sa collaboration avec l'agence qui a pensé l'image de Cafeyn et comment ils ont travaillé ensemble à l'implémentation de cette image dans le produit. Enfin, il parle de la facilité de changer d'image de marque pour un produit, lorsque l'on a déjà mis en place un Design System. Après 3 ans chez Cafeyn, Alexandre se lance dans l'aventure entreprenariale en co-fondant Vybe, la néobanque pour les jeunes. Il nous parle de la génèse du projet et de ses futures missions. Lien pour écouter l'épisode -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Découvrez le site de Cafeyn Et le site de Vybe Pour contacter Alexandre, vous pouvez aller sur LinkedIn, suivre l'oiseau bleu ou encore vous rendre sur Dribbble et son portfolio. On a aussi parlé de l'application KeoliTV et de son redesign On reparle de l'épisode #1 avec Julien Perriere d'Ornikar -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Romain Briaux - Hervé Studio - Être designer au sens large et refuser les étiquettes
    Romain est freelance et cofondateur de l’agence Hervé Studio. Principalement connu pour ses illustrations 3D, Romain est, dans les faits, un véritable touche à tout. Après des études généralistes (design, dev, marketing, SEO), Romain est convaincu qu’il veut faire du design. Il multipliera les expériences en Direction Artistique, Product Design et Illustration 3D. Nous revenons sur son parcours rempli d’opportunités, de découvertes et de tests qui l’ont mené là où il est aujourd’hui. Au cours de cet épisode, nous discutons forcément de 3D. Romain revient sur les évolutions des logiciels de 3D et la tendance autour de ces illustrations depuis quelques années. Il aborde son processus de création d’illustrations 3D pour ses clients : comment trouver une image de marque cohérente, comment les aider et répondre à leurs attentes, comment travailler avec eux, etc. Enfin, Romain revient sur l’étiquette d’illustrateur 3D qui lui colle à la peau. Il nous parle des problèmes que cela peut poser dans son travail de freelance et comment la création de son agence, Hervé Studio, y remédie. Lien pour écouter l'épisode -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site d’Hervé Studio On reparle de l’épisode #1 avec Julien d’Ornikar On reparle aussi de l’épisode #4 avec Loïc de Malt Les logiciels 3D : Blender | C4D | Maya | 3DS Max Pour apprendre à faire de la 3D : Blender Guru | 3D for Designers (C4D) Le portfolio de Bruno Simon Pinterest Dribbble (faut-il encore présenter cette plateforme ?) ArtStation 
    Retrouvez les projets (3D) de Romain : The Interview - Ueno Maze Specify Zen.ly Lunchr
    Pour contacter Romain : Dribbble LinkedIn Twitter
    📖Les magazines dont on a parlé📖 Character Designer Quarterly The Intelligent Lifestyle Magazine
    🎥La vidéo dont on a parlé🎥 Hors Piste
    ✉️La newsletter dont on a parlé✉️ Fresh Fonts
    -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit
    -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Marie Dehayes -Alan & ex-Lunchr-Simplifier les secteurs de l'assurance santé et du titre-restaurant
    Marie est Product Designer chez Alan et a été Head of Design chez Lunchr. Après un passage par les Beaux-Arts, Marie décide de faire des études dans les arts graphiques au moment où ce genre de formations commençaient seulement à apparaitre.  Marie commence sa carrière dans le Design en tant que Webdesigner en agence et en freelance avant de devenir Directrice Artistique. Dans le même temps, Marie lance son entreprise de bijoux en forme de dessert : Secret Velvet. Elle revient sur l’importance de créer quelque chose de plus fort qu’un produit pour ses clients : une véritable expérience. Elle nous explique comment elle a mis en place cette expérience pour créer l’univers de sa marque. Suite à la fermeture de son entreprise, Marie rejoint Viadeo pour y reconstruire l’équipe Design. Elle revient sur ce qu’elle recherche lors d’un recrutement pour rendre son équipe la plus autonome possible. Marie rejoint ensuite Lunchr où elle construit l’application de zéro en se basant sur les intuitions de Loïc, le fondateur de l’entreprise. On discute du rôle de l’intuition lors de la création d’un produit et de l’impact de la recherche utilisateur, une fois le MVP lancé, sur l’évolution de ce produit. Marie revient aussi sur les rôles qu’elle a occupé pendant presque 3 ans : Product Design, Brand Manager et Product Manager ! Après Lunchr, Marie se pose des questions sur son avenir en tant que Designer et finit par rejoindre Alan, l’assurance santé qui fait simple. Nous abordons l’organisation des équipes chez Alan entre les Unités, les Crews et les Communautés et la façon dont l’équipe Design s’imbrique dans cet ensemble. On revient également sur la forte politique de l’écrit, de la transparence et de la confiance chez Alan qui permet à l’équipe Design d’avancer vite et bien avec pour unique objectif la simplification de l’assurance santé. Une fois n’est pas coutume, on aborde la mise en place de la User Research, de l’UX Writing, d’un Design System et de la relation Product Design / Brand / Marketing. Lien pour écouter l'épisode -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site d’Alan L’article Medium qui revient sur la création et la fermeture de Secret Velvet : Le jour où j’ai plaqué mon entreprise L’article Médium qui retrace les 2 années de Marie chez LinkedIn : Retour d’expérience : 2 années de product designer chez Viadeo Protopie, l’outil pour lequel Marie va bientôt craquer
    🎙Les podcasts dont on a parlé🎙 L’épisode de Generation Do It Yourself de Loïc Soubeyrand, fondateur de Lunchr L’épisode de Design Better Podcast sur l’incompréhension du rôle de Product Manager
    🎨Les épisodes de DESIGN SYSTEM que l’on a abordé🎨 L’épisode #2 avec Noémie Catel L’épisode #5 avec Romain Briaux (on n’en parle pas vraiment, mais comme Romain a travaillé sur certaines illustration de Lunchr, je le remets 😬) L’épisode #6 avec Jeremy Barre
    Pour contacter Marie : LinkedIn Twitter Pour postuler chez Alan aux postes de Brand Designer, Product Design ou Copywriter (Brand & Martketing) → jobs@alan.com
    -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit   -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Jonathan Widawski - Maze - Permettre à n’importe qui de faire de la recherche utilisateur
    Jonathan est co-fondateur et CEO de Maze. Dès les années 2000, Jonathan apprend le design et le développement web sur son temps libre. Après avoir créer des projets personnels durant des années, il décident de faire des études de webmaster pour se professionnaliser. Nous revenons sur la création de sa première entreprise, Viceversa, et de l’ensemble des erreurs qu’il a commises : la création du produit sans le tester ou encore l’absence d’un véritable besoin utilisateur. Jonathan aborde également la création de sa deuxième société : Pin.gg, un équivalent de Discord. Pendant la création de de cette société, Jonathan a appris de ses erreurs : il analyse le marché, il fait de la recherche utilisateur en bidouillant sa maquette InVision pour récupérer de la data rapidement. En appliquant toutes ces méthodes, la première brique de ce qui deviendra bientôt Maze est posée. Après Pin.gg, Jonathan lance sa troisième société : Maze, une plateforme de test utilisateurs qui permet de tirer rapidement et facilement de la data de ses prototypes pour simplifier son processus design. Il revient sur la création de son produit : d’un MVP où les heatmaps sont générées à la main, au produit que l’on connait aujourd’hui. Il nous explique comment la plateforme a évolué au cours du temps, pourquoi ils ont ajouté telle ou telle fonctionnalité, mais également comment. Jonathan a mis en place une véritable culture produit au sein de Maze : il nous explique comment ils répondent aux besoins des utilisateurs en utilisant la méthode Shape-Up de Basecamp, quelle est la place de la reherche dans son entreprise et comment elle est utilisée. Au cours de notre discussion, nous abordons la difficulté de vendre la recherche utilisateur en interne ou après de ses clients et les raisons pour lesquelles cela semble si difficile à faire. Jonathan nous explique donc comment Maze fait pour démocratiser la user research et pour éduquer le marché. On aborde également le sujet du remote, du management et de la confiance. En effet, Maze est une entreprise 100% remote et reste à taille humaine, Jonathan nous explique pourquoi ce choix et quelles en sont les implications au quotidien. Lien pour écouter l'épisode -------------------------------------------------- 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site de Maze Pour donner vos retours sur le produit Maze, c’est sur Nolt L’article de Nielsen Norman Group expliquant pourquoi il faut 5 utilisateurs lorsque l’on fait de la recherche Et l’article qui explique qu’en fait, ça dépend du projet L’article de Maze sur le sujet “Recherche utilisateur : De combien d’utilisateurs avez-vous besoin ?” Pour des raisons de confidentialité, je ne peux pas vous partager la vidéo dont Jonathan parle dans l'épisode, il s'en excuse
    📖Les livres dont on a parlé📖 Shape-Up de Basecamp (Gratuit) Getting Real de Basecamp (Gratuit) The Five Dysfunctions of a Team de Patrick Lencioni The Design of Everyday Things de Don Norman Steve Jobs de Walter Isaacson Becoming Steve Jobs de Brent Schlender & Rick Tetzeli
    🎨Les épisodes de DESIGN SYSTEM que l’on a abordé🎨 L’épisode #5 avec Romain Briaux de Hervé Studio L’épisode #9 avec Mickaël David de Doctolib
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr
  • Nicolas Duval - BlaBlaCar - Construire un Design System et le maintenir dans le temps
    Nicolas est Head of Product Design chez Blablacar. Intéressé depuis toujours par le design, Nicolas fini par en faire son métier. Il commence en agence où il se spécialise en UI et Motion Design. Puis il part aux Etats-Unis où il réalisera des affiches de film. A son retour en France, il retourne en agence, mais se rend compte que personne ne s’intéresse aux utilisateurs. C’est à ce moment là qu’il rejoint Blablacar, en espérant développer ses compétences en UX.Nicolas débute en tant que Visual Designer chez Blablacar. Mais après 2-3 mois dans l’entreprise, Nicolas passe son temps à se poser des questions comme : “Quelle est la couleur d’un bouton ?” “Quelle est la taille d’un bouton ?” etc. Frustré et ayant l’impression de perdre du temps, Nicolas finit par prendre en main la conception du Design System de Blablacar. Au cours de cette discussion, nous abordons différents sujets : Comment embarquer chaque partie prenante et avec quels arguments leur vendre le Design System Par quelles étapes faut-il passer pour bien créer son Design System La création d’un Design System sur différents OS et son adaptation aux spécificités de chacun Les erreurs que Nicolas et son équipe ont commis et comment ils y ont remédié Comment s’assurer que le Design System est bien respecté par les designers et comment il évolue grâce aux Design System Reviews Travailler avec le marketing pour créer un Design System raccord avec la marque Blablacar Comment développer le Design System pour en faire un Product System et homogénéiser l’expérience au-delà des interfaces L’évolution du Design System de Blablacar pour s’adapter à l’ensemble des produits Blabla (Lines, Bus, Help, etc.) Lien pour écouter l'épisode 🔗 Les liens de l'épisode 🔗 Le site de Blablacar Le tweet de Rémi Guyot The future of design systems de Invision Algorithms.design de Yury Vetrov
    📖Les livres dont on a parlé📖 The Checklist Manifesto de Atul Gawande Atomic Design de Brad Frost Hackez le Design System par IDEAN Les principes universels du design de William Lidwell, Kritina Holden et Jill Butler Guide pratique de choix typographique de David Rault Système 1, Système 2 de Daniel Kahneman Insanely Simple de Ken Segall
    🎥La vidéo dont on a parlé🎥 Le talk de Nicolas sur le Product System (et la création d’interface via Origami) Pour contacter Nicolas : Twitter LinkedIn -------------------------------------------------- ⭐️ Vous avez aimé cet épisode ⭐️ Abonnez-vous à DESIGN SYSTEM sur votre application de podcast préférée N'oubliez pas de mettre ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ avec un petit commentaire sur Apple Podcasts Partagez ce podcast à toutes les personnes qui travaillent dans le Design et le Produit   -------------------------------------------------- 💡Vous voulez m'aider à améliorer le podcast ? N'hésitez pas à me donner votre feedback 💡 -------------------------------------------------- Un grand merci à Barthelemy Fendt du podcast Extraterrien et Schoolab de nous avoir accueilli pour enregistrer cet épisode
    • merci! Utile
    • Pas utile
    • Pas sûr

Commentaires

  • ·
  • ·

Groupes

  • Recherche utilisateur
    Recherche utilisateur

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs etc sur la recherche utilisateur!

    41 membres
  • Product design
    Product design

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur le product design.

    19 membres
  • Accessibilité
    Accessibilité

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'accessibilité numérique.

    19 membres
  • Sciences cognitives
    Sciences cognitives

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'utilisation des sciences cognitives dans le monde produit.

    22 membres
  • Ethique
    Ethique

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'éthique dans le monde produit.

    17 membres
  • Green UX
    Green UX

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur la green UX qui comprend l'éco-conception et la sobriété numérique.

    19 membres
  • UX writing
    UX writing

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur l'UX writing.

    11 membres
  • Freelance
    Freelance

    Un groupe pour poser vos questions et partager vos astuces, ressources, outils, et actualités sur la vie de freelancer.

    14 membres
  • Wikihero
    Wikihero

    Posez vos questions à l'équipe et suivez directement l'actualité de Wikihero.

    9 membres
  • Emploi&Carrière
    Emploi&Carrière

    Groupe pour partager les offres d'emplois, et de missions freelance en France ou ailleurs ainsi que de discuter de nos choix de carrières. Postage libre aux professionnels UX. Pas de recruteurs/RH.

    18 membres
  • Facilitation
    Facilitation

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, et retours d'expériences sur la facilitation d'ateliers, de réunions.

    8 membres
  • Stratégie UX
    Stratégie UX

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs et plus encore sur le sujet de la stratégie UX.

    17 membres
  • Enseigner l'UX
    Enseigner l'UX

    Un groupe pour fédérer tous ceux qui enseignent l'UX afin de partager vos questions ressources et astuces.

    12 membres
  • Management UX
    Management UX

    Dans ce groupe posez vos questions et partagez vos astuces, ressources, outils, jobs et plus encore sur le sujet du management d'équipes UX.

    17 membres
  • Intelligence artificielle
    Intelligence artificielle

    Un groupe pour regrouper les questions, astuces, REX, outils et ressources sur l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les métiers de l'UX.

    7 membres

Hashtags

  • #designjourneys